Ici sont conservés les registres des maires & conseils des provinces francophones
Toutes les informations consignées sur ce forum s'inscrivent dans un cadre fictif et ludique. Les ressemblances avec la vraie vie sont fortuites.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [RP] Noces d'A&A - 9 octobre 1462

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Adelphe
Parcheminier
avatar

Nombre de messages : 40
Réputation : 1
Points : 43
Date d'inscription : 27/09/2014

MessageSujet: Re: [RP] Noces d'A&A - 9 octobre 1462   Lun 20 Oct - 14:01

Main de son père sur son épaule et il se calme. Il savait que lui seul pourrait dompter sa colère quand lui-même en est incapable, et pour cause, il sait.
Simple hochement de tête pour lui faire comprendre que tout est clair et il la regarde.

Yeux qui se ferment pendant qu'elle parle puis prononce ses vœux. Comment y croire, quand elle dit qu'elle l'aime ?

Respiration qui ralentit et cerveau qui réfléchit. Depuis que tout a commencé, ce n'est que bataille, querelle et affrontement. Pour tout, pour rien, un pas en avant et deux en arrière. Il avait essayé de la comprendre et de se livrer pour mieux se refermer dès qu'un obstacle apparaissait.

Soupir qui le prend, il sait qu'il ne peut plus reculer, il n'en a de tout façon pas envie. Souffrir pour arriver à vivre heureux ? Ce n'est pas ce que son père dit toujours ?

Il ouvre les yeux quand elle remercie le curé, et voit un regard différent. De la douceur ou de l’intérêt ? Caresse qu'il ressent sur son bras quand elle le laisse et qui le fait frémir. Il la suit des yeux, elle est si belle.

Pensées arrêtées là, on s'est emparé de sa main. Tête qui se baisse et sourcils froncés, qui donc l'appelle ainsi ?

Sourire qui lui vient, c'est son fils, Cristòl, celui pour qui ils sont tous là.

Main libre qu'il pose sur sa tête et regret de voir que l'enfant a tout compris. Peste des enfants trop intelligents !

Il s'accroupit, lâchant sa main, prêt à mentir s'il le faut.


Il ne faut pas t’inquiéter, Cristòl. C'est juste un malentendu avec ton oncle Guillaume. Mais c'est terminé.


Corps qui se relève et il tend la main à son fils.

Allons chercher ta maman et entrons ensemble. Tu ne dois pas rester dehors.


Pas qui vont les mener vers la belle presque épousée, mais on les arrête. C'est la jolie marraine de son frère. Il l'écoute et elle trouve les mots pour confirmer que rien n'est grave.

Regard vers son fils et sourire qui revient.


Entre avec ta marraine, moi je vais chercher maman.


Un pas, tout au plus, vers elle et main qui se tend. Il offre la paix, pour Cristòl, il est prêt à tout oublier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cristòl de St-André
Visiteur


Nombre de messages : 6
Réputation : 0
Points : 6
Date d'inscription : 13/10/2014

MessageSujet: Re: [RP] Noces d'A&A - 9 octobre 1462   Lun 20 Oct - 14:28

La réponse de Papà me satisfait. C'est un mal...en...tend...u. Pas évident ce mot là, mais j'en comprend le sens et je souris. Je tourne la tête vers mon oncle et j'hoche la tête en signifiant ainsi que j'ai bien tout compris. Ce sont des histoires de grands, mais ça va! Tout est fini maintenant.

Papà se redresse et là, il dit quelque chose qui m'amuse beaucoup! Oui! On va chercher Mamà et on entre ensemble! Ça c'est une super idée. Et après, Papà et Mamà vont toujours être heureux et j'aurai peut-être un fraire aussi? Faudra que je demande ça, tient. Mais plus tard. Parce que là, on arrive devant Mamà et une autre dame qui se penche vers moi. C'est l'une des dames qui était avec le garçon plus grand que moi, mais plus petit que Papà.

Elle parle comme Papà, mais utilise des mots comme moi. Je comprend pas tout très bien, mais je comprend que c'est ma marraine et qu'elle veut que j'entre avec elle. Je ne suis pas certain et je me tourne vers Papà, toujours interrogateur. Quand je vois son sourire, ça fini de me rassurer complètement et alors, après avoir fait un câlin à Papà, je me tourne vers la dame et lui donne la main.

Avant de partir vers la chapelle, je dit un dernier truc à Papà.


Pas tarder hein?

Et je lui souris en me tournant enfin vers le lieu sacré. Il y a Memina qui est là et je me dirige vers elle. Arrivé devant elle je lui présente ma marraine, puisqu'elle l'est selon Papà.

Memina, es la meuna mairina! Es plan polida, es pas?

_____________
Traduction:
"Grand-Mère, c'est ma marraine (à moi)! Elle est bien jolie, n'est-ce pas?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aimelina
Vicomte/Vicomtesse
avatar

Nombre de messages : 219
Réputation : 3
Points : 250
Date d'inscription : 11/02/2010

MessageSujet: Re: [RP] Noces d'A&A - 9 octobre 1462   Lun 20 Oct - 15:04

Elle ne saurait dire ce qui l'émeut le plus, la Linèta. Les yeux que Perrinne veut sévères, pour lui rappeler tous ses engagements ; la douce ingénuité de Cristòl, qui a toujours été et sera toujours le liant de leur vie ; eux deux qui partent dans la chapelle, main dans la main, avec la même blondeur, une blondeur de Gisors ; ou Adelphe, qui fait un pas vers elle. Elle sourit. Mieux que de l'attendre, il l'a suivie ; mieux que passif, il est actif et la tempête est passée.
Ou, vraiment, Guillaume et Adelphe ne sont que deux chiens qui grognent, auxquels on ne peut opposer que la muselière de la douceur. Elle ne sait pas si c'est la douceur des mots qu'elle a prononcés ou celle de la voix de Cristòl qui a été leur baume, mais enfin, ils se sont tus. Chauconin est de nouveau le frère, Adelphe est de nouveau le promis, l'homme d'une vie. Un homme bon, elle n'a cessé de le lui dire. Mais comment pourrait-il croire qu'elle peut l'aimer, lui, s'il ne croit pas déjà qu'il peut s'aimer lui-même ? Tout le problème était là ; le problème avait toujours été là.

Bien sûr, il y avait une raison, à ce mariage. Mais ce n'était pas un mariage de raison. On aurait sinon pris un héritier titré, pas le fils bâtard du vassal de la mariée. La raison tenait en un mot : l'amour. L'amour de son prochain, l'amour aristotélicien. Se marier pour l'amour d'un enfant n'a rien de passionnel, mais c'est un amour qu'Aristote valorise. La concorde des époux, elle, convergera naturellement vers leur amour commun pour cet être qu'ils partagent. C'est forte de cette conviction qu'Aimelina avait présenté Adelphe à son fils. Elle avait appris à le découvrir. Elle avait apprécié l'idée de passer une vie entière avec lui, avoir d'autres enfants, être un couple épanoui.

La passion, c'est bien beau, mais la passion, ça fait mal, mais la passion, ça tue. Aimelina n'était pas passionnément amoureuse, et c'était pour le mieux. Elle aimait juste ce qu'il faut pour être heureuse.


Meu amic...

Elle prit la main d'Adelphe, sentit ce corps vibrer avec le sien, par cette connexion ténue et puissante. Elle regarda Guillaume et lui sourit, sans ambigüité, sans malice. Elle n'avait pas à cacher qu'elle était heureuse, et elle voulait que ses proches en fussent rassurés. Elle formait le vœu que nul ne fût malheureux à cause de son bonheur ; ces gens-là seraient bien égoïstes, d'ailleurs, de préférer pour celle qu'ils aiment de plus tristes jours. Elle se tourna vers Magalona, sur le visage de laquelle elle perçut une soudaine détente, comme si, crispée par l'altercation, la Comtesse du Gévaudan eût été prête à une esclandre pour ramener chacun au calme. Aimelina savait qu'elle en était capable, de ces coups de sang les plus inattendus et imprévisibles.

Mais aujourd'hui, elle avait joué ce rôle pacificateur. Ou Cristòl. Ou Arthur. Les témoins seraient sans doute divisés sur le sujet. L'ordre en tout cas était revenu, et Aimelina suivit Cristòl et Perrinne dans la chapelle, menant le cortège des invités conviés à la bénédiction nuptiale.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ArianaAnthea Del Casalièr
Vassal des Sìarr
avatar

Nombre de messages : 26
Réputation : 1
Points : 29
Date d'inscription : 03/02/2012

MessageSujet: Re: [RP] Noces d'A&A - 9 octobre 1462   Lun 20 Oct - 15:30

Et comme si un grand vent avait tout balayé sur son passage, tout sembla s'apaiser de lui-même. Après un vague regard d'incompréhension, Arthur avait repris la cérémonie et on les invitait à pénétrer.

Il lui fallut de longues minutes pour qu'elle réalise que ses propres invités s'étaient approchés, indécis quant à leur participation à la cérémonie. Quelques mots échangés en toute discrétion, puis les voilà qui se regroupent devant la porte de la chapelle ouverte, attendant que les promis et leurs invités s'avancent.

Elle va pour rejoindre son Ange, tenant toujours la main de Suau dans la sienne qu'elle est interrompue par le Sènher Cristòl. Et elle rougit de l'entendre, manquant pousser un cri dépité, le voilà qu'il la nomme Grand-mère ! Elle n'était tout de même pas si âgée, surtout son fils près d'elle.

Ne sachant si elle devait rire ou pleurer, elle avise la jeune femme qu'il lui présente puis se décide pour un sourire.



Oc, es plan polida.(1)

Puis à la jeune femme...


Ravie de vous rencontrer Dòna.

Les laissant remplir leur devoir, elle s'avance vers son Ange à qui elle prend la main doucement.

Enfin, les moines invités par ses soins, se mettent en tête du cortège et entonne de leur plus belle
voix....


1 : Oui, elle est très belle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tempérance
Visiteur
avatar

Nombre de messages : 6
Réputation : 1
Points : 7
Date d'inscription : 10/10/2014

MessageSujet: Re: [RP] Noces d'A&A - 9 octobre 1462   Lun 20 Oct - 16:11

Après son soupir, Tempérance assista, ennuyée, agacée, à l'échange. Tout ce foin pour si peu... Vivement son mariage à elle. Elle ne savait pas encore avec qui, mais elle savait que y'aurait pas tout ce bazar. On lui dirait : "Epouse Machin", et elle le ferait, et voilà. Ou bien elle choisirait son mari et célébrerait tout cela en cachette, de peur de décevoir ses parents. Là non plus, pas assez de personnes pour créer de l'agitation.
Sauf si Adelphe venait. Il serait bien capable, le gredin, de vouloir trouver à redire à qui elle s'unirait.

Quand en fin de compte, tous se mirent en ordre de marche pour rentrer dans la chapelle, au son de moines choristes (tu m'étonnes qu'avec ça, y'aura plus de place dans la petite chapelle pour la populace !), elle se tourna vers Chauconin :


Beh voilà, vot' sœur s'en va au bras d'mon vassal, on sert plus ben à rien. Ça va aller ? Vous m'menez ?

Et de lui tendre son bras à prendre, comme le font les dames respectables, comme le fait sa mère, qui ne paraît jamais esseulée à une belle cérémonie. La question, au fond, c'est : Tempérance est-elle une grande dame ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arthurcano_d_alveirny
Lecteur
avatar

Nombre de messages : 12
Localisation : Bayeux
Réputation : 0
Points : 12
Date d'inscription : 27/09/2014

MessageSujet: Re: [RP] Noces d'A&A - 9 octobre 1462   Lun 20 Oct - 22:28

Le calme semblait être revenu aussi vite que les humeurs étaient semble t il parties, après son invitation à entrer en la sainte Chapelle St Nicolas, le frère Arthur glissa sa main dans celle de son aimée qui gardait tout contre son sein, leur fille Clara toute de rose vêtue.

Ils remontèrent l'allée centrale et lorsque derrière deux prie Dieux se trouvèrent, Arthur porta la main de sa belle à ses lèvres et y déposa le plus tendre des baisers plongeant ses émeraudes en son regard... Lui murmurant...
je vous aime mes chéries...

Puis délaissant presque à contre coeur la main de sa bien aimée, il prit place entre le Maître Autel et les deux prie dieux, d'un signe de la main tel le semeur, il invita soeur Aimelina pour cette seconde cérémonie qu'il lui était donné d'officier à son attention. Sans doute ne s'en souvenait peut être pas mais il avait eu occasion à la baptiser voila déjà quelques années maintenant...

Lorsque Adelphe et Aimelina eurent pris place, Arthur ouvrit ses bras largement... Puis de sa voix habituellement chaude de son accent du Sud, il ouvrit la cérémonie en ces mots...


Mes frères, mes soeurs,
Croyants et Fidèles,
Amis et Amies,

nous sommes réunis icelieu pour célébrer devant le Très Haut, l'union de frère frère Adelphe Casalièr et soeur Aimelina de Siarr !


Arthur posa son regard bienveillant sur chacun d'eux et de leur continuer en ces mots.

Nous sommes ici pour unir devant l'omniscient ces deux âmes dans l'amour Aristotélicien devant leurs témoins, devant moi et...


Levant alors une main vers la voute céleste...

Devant le Très Haut Omniscient !

La cérémonie pouvait dès lors débutait et Arthur de lancer la prière du pardon...

Afin de nous présenter devant le très Haut lavés de nos pêchés, je vous invite à réciter avec moi le confiteor !

Arthur, les bras toujours grand ouvert, regarda l'assistance puis de sa voix de ténor récita à haute voix la dite prière du pardon.

Je confesse au Très Haut Tout-puissant,
à tous les Saints,
et à vous aussi, mes Amis,
parce que j'ai beaucoup péché,
en pensée, en parole, en action.
Je supplie tous les Saints,
et vous, mes Amis, de prier le Créateur pour moi.
Que le Très Haut nous accorde le pardon,
l'absolution et la rémission de tous nos péchés.


Puis alors regardant son épouse et demandant le pardon de ses fautes à ne pas toujours savoir être aussi à l'écoute qu'il le souhaiterait ou d'en être parfois si étouffant d'après sa dernière discussion d'avec son fils Guilhem qui le lui avait reproché...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivièr Cristòl
Visiteur
avatar

Nombre de messages : 4
Réputation : 0
Points : 4
Date d'inscription : 08/10/2014

MessageSujet: Re: [RP] Noces d'A&A - 9 octobre 1462   Mar 21 Oct - 12:41

Jusque là, j'avais pas bougé et pas bronché non plus. C'est que j'étais vachement curieux de voir mon frère se marier. Amparaire, j'aurais jamais cru qu'il ferait ça un jour. Je le voyais plutôt du genre moine défroqué enfermé dans sa tour en ruine. Parce qu'Amparaire à part ses livres, y a pas grand chose qui l'intéresse, 'fin je croyais.

Quand il m'avait écrit pour me dire que j'avais un neveu et qu'en plus il allait se marier avec sa mère, j'avais eu un choc. Vous savez, le genre choc qui vous assomme et vous coupe le sifflet pendant un sacré bout de temps. Pis le sifflet m'était pas revenu quand j'avais su avec qui il avait fait un bébé. J'ai pas de certitude mais je pense que papa a du drôlement le secouer quand il a su ça. Finalement Amparaire a du bol d'avoir que son père, parce que moi si je faisais un truc pareil, j'aurais ET mon père ET ma mère pour me tirer les oreilles. Va vraiment falloir que je fasse gaffe à ce que je fais moi...

J'en suis là de mes craintes que je sens qu'on tire sur ma manche. Je sais pas pourquoi, sans regarder je me dis que ça doit encore être Lo Cavalièr pour son hébergement de fourmis. Je la regarde mais je vois que c'est pas elle, je regarde mieux et là je vois un bout de gamin pas plus haut que trois pommes qui me parle. Je sais pas qui c'est mais il parle comme moi. J'ai tellement passé de temps dans le nord que j'avais presque oublié ma langue maternelle. Quand il a enfin fini son discours, j'éclate de rire. Je sais pas qui c'est mais je voudrais pas êtres ses parents. Dire à une dame qu'elle est grosse, ça fait tache.

J'ouvre la bouche pour lui répondre qu'on est coupés par la grosse dame qui nous fait comprendre, on se demande comment que ça commence.

Ah bah ouais, ça commence mais ça a pas l'air de commencer fort par contre. Je connais mon frère et je vois bien qu'y a un truc qui cloche. Je suis attentif et plus ça va, moins ça va. Je tends un peu l'oreille c'est qu'ils sont passés au latin. J'arrive pas à tout entendre, c'est que je suis pas tout à côté non plus, mais j'en comprends assez pour savoir que le messer près d'Amparaire et Tatie Linèta, bref que mon frère et que le messer y ont pas l'air de s'entendre super bien. Même que ça commence à sentir le graillon.

Je vois les yeux de mon frère devenir tout brillants, et je sais ce que ça veut dire. Moi aussi quand je suis en colère, c'est pareil, et dans ce cas là y faut pas nous contrarier. Je vois bien qu'il regarde un truc mais je sais pas quoi encore. Je suis son regard et je vois qu'il regarde mon épée. Oups, danger imminent ! Je pose ma main sur la garde de mon épée, c'est que je vais pas lui donner comme ça. Il serait bien capable de vouloir s'en servir.

J'attends, sur mes gardes, prêt à pas le laisser faire mais papa prend les choses en main et je peux reprendre une attitude moins louche.

Bon comme tout à l'air d'être revenu à la normale, je vais pouvoir suivre les autres dans la chapelle. Et puis comme Lo Cavalièr et moi on a hérité de Vink...'fin de notre filleul, bah on va y aller ensemble.

On entre en écoutant les moines, et moi ça me fait sourire. Ça me rappelle les cérémonies à la commanderie.

Ils ont à peine fini qu'Oncle Arthur commence la messe. Je sais pas trop pourquoi mais je prends la menotte de Vink...'fin de mon filleul et je répète comme tous les autres.


Je confesse au Très Haut Tout-puissant,
à tous les Saints,
et à vous aussi, mes Amis,
parce que j'ai beaucoup péché,
en pensée, en parole, en action.
Je supplie tous les Saints,
et vous, mes Amis, de prier le Créateur pour moi.
Que le Très Haut nous accorde le pardon,
l'absolution et la rémission de tous nos péchés.


C'est une fois que j'ai récité ma confession que je pense à un truc. Haut comme trois pommes, il est allé parler à Amparaire, et après à maman. Euh...si ça se trouve c'est lui mon neveu ! Quel crétin !! Je l'avais sous la main et j'ai rien compris ! Je regarde sœur Victoire et je soupire, je crois que je vais lui piquer ses vitamines.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jehanne Elissa
Vicomte/Vicomtesse
avatar

Nombre de messages : 18
Réputation : 0
Points : 18
Date d'inscription : 31/03/2010

MessageSujet: Re: [RP] Noces d'A&A - 9 octobre 1462   Mar 21 Oct - 13:08

Jehanne et Miguaël s'étaient tenu cois durant l'échange mouvementé des voeux. Ils avaient reculé d'un pas ou deux au moment où la cérémonie avait commencé, pour mieux laisser la place aux proches et à la famille. Tout remuant que fut l'échange, il surprit singulièrement Jehanne Elissa par un fait : ce n'était pas Aimelina, l'agitatrice. La Linèta, si irrévérencieuse, ni nonchalante, ni insouciante, semblait tant peser ses mots désormais ! C'en était presque effrayant, trop de solennité.

Et puis Chauconin... La Volpilhat aurait voulu aller vers lui, lui offrir l'occasion d'expliquer ce qu'il avait dit – la Volpilhat n'avait pas bien entendu le murmure qui semblait avoir été la cause de tout – et de s'en ouvrir à une amie. Oui, elle le savait maintenant : le temps ne changeait rien, ni la noirceur des vêtements. Chauconin était son ami. Elle le taquinerait et l'écouterait, elle le consolerait et l'encouragerait.

Pressant la main de son époux le comte palatin, ils entrèrent à la suite de la famille, du chœur monacal et des mariés, et se positionnèrent au fond, dans un retrait respectueux. Jehanne eut le temps d'adresser un franc sourire à Magalona, qu'elle percevait, plus encore qu'Aimelina, comme une sœur. Une grande sœur, le genre à qui l'on demande son avis avant de prendre les grands engagements d'une vie.

Fervents comme pas deux, les vassaux du pape prononcèrent ensemble le confiteor :


« Je confesse au Très Haut Tout-puissant, à tous les Saints, et à vous aussi, mes Amis, parce que j'ai beaucoup péché,
en pensée, en parole, en action. Je supplie tous les Saints, et vous, mes Amis, de prier le Créateur pour moi.
Que le Très Haut nous accorde le pardon, l'absolution et la rémission de tous nos péchés. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelphe
Parcheminier
avatar

Nombre de messages : 40
Réputation : 1
Points : 43
Date d'inscription : 27/09/2014

MessageSujet: Re: [RP] Noces d'A&A - 9 octobre 1462   Mar 21 Oct - 19:31

Main qu'elle dépose dans la sienne et sourire qu'elle lui offre. L'attitude nouvelle de sa belle ex promise finit de le calmer. Sourire qu'il lui rend pour preuve de sa bonne volonté, mais ce n'est pas assez sans doute, alors il l'attire doucement à lui et embrasse son front comme cette autre fois, la seule où il avait su être tendre avec elle.

Des efforts, il en fera et pas seulement pour Cristòl. Il lui doit, à elle aussi, parce qu'accepter un homme comme lui est un sacrifice en soi.

Lui, qui se laisse si souvent mener par la colère, a compris une chose dans l'altercation qui vient de se jouer. Quoi qu'il arrive, elle est à lui. Pas à son frère, ni au mort, mais à lui seulement. S'il veut connaitre autre chose que la colère, l'ignorance et la haine, il faut qu'il change.

Main qui la guide jusqu'au prêtre, et il embrasse sa main entière si belle avant de lui rendre. Geste inconscient, surement, mais il a tellement vu son père faire qu'il le pense normal.

Il écoute le prêtre sans réellement l'écouter, il préférait les moines qui le ramenaient à son enfance monacale et comme on suit des moutons, lui aussi répète la prière de la confession.


Je confesse au Très Haut Tout-puissant,
à tous les Saints, et à vous aussi, mes Amis,
parce que j'ai beaucoup péché, en pensée, en parole, en action.
Je supplie tous les Saints, et vous, mes Amis, de prier le Créateur pour moi.
Que le Très Haut nous accorde le pardon, l'absolution et la rémission de tous nos péchés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aimelina
Vicomte/Vicomtesse
avatar

Nombre de messages : 219
Réputation : 3
Points : 250
Date d'inscription : 11/02/2010

MessageSujet: Re: [RP] Noces d'A&A - 9 octobre 1462   Mer 22 Oct - 12:01

Adelphe est un agneau, elle a presque du mal à y croire. Une grande chaleur, la chaleur du bien-être, s'engouffre en elle, lorsqu'il embrasse son front. Un flot de souvenirs heureux parmi le dédale des querelles.
Non content de s'arrêter là, il embrasse sa main avec une spontanéité, une nonchalance laissant deviner qui il était vraiment, laissant deviner un Adelphe sans fard. Il était impossible de croire que c'était un acte délibéré de qui cherche à s'amender ; non, c'était une fenêtre brièvement ouverte sur l'Adelphe qu'elle a choisi, l'homme bon qui fera le bonheur de Cristòl et respectera à jamais leur secret.

Elle voulait le serrer contre elle, sentir son corps, la vibration d'une confiance commune, d'un avenir commun. On a des élans qu'on sent irrépressibles, et qu'on réprime pourtant. Ils vous gonflent de chaleur, ils tirent les coins de vos lèvres, et vous souriez, bêtement.


Je confesse au Très Haut Tout-puissant, à tous les Saints, et à vous aussi, mes Amis,
parce que j'ai beaucoup péché, en pensée, en parole, en action.
Je supplie tous les Saints, et vous, mes Amis, de prier le Créateur pour moi.
Que le Très Haut nous accorde le pardon, l'absolution et la rémission de tous nos péchés.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skip Lo Casalièr
Vassal des Sìarr
avatar

Nombre de messages : 39
Age : 34
Localisation : Languedoc
Réputation : 0
Points : 43
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: [RP] Noces d'A&A - 9 octobre 1462   Mer 22 Oct - 15:58

Il prend sur lui de ne rien ajouter à Aimelina, sa Linèta, quand elle le "replace". Ce n'est pas le moment et il aura tout le temps nécessaire après pour répliquer à sa suzeraine, en privé. De plus, il n'a pas vraiment le temps d'y trouver de la colère ou quoi que ce soit de ce genre. Les choses se replace! Sa prière aura donc été entendu? Merci au Très-Haut pour ses largesses. Est-ce que sa fille y est pour quelque chose? Il n'en sait rien. Ce n'est pas important. Ils sont enfin heureux, du moins, c'est l'impression qu'il a après l'intervention de son petit-fils. Son petit-fils...

Finalement, c'est le sourire aux lèvres qu'il suit les autres, suivant Adelphe de très près. Si près, en fait, qu'il ne réalise même pas qu'il regarde Arthur, dos au reste de l'assemblée.

Est-ce possible? Il a vu son fils embrasser sa Linèta sur le front! Et là? C'est la main que le premier embrasse. Il aurait envie de rire! De pleurer aussi! Son fils, son Adelphe, qui va épouser sa suzeraine, sa Linèta. Tout deux des êtres qu'il aime beaucoup vont, enfin, avoir une chance d'être heureux! Que ne donnerait-il pas pour que Cristòl puisse voir ce qu'il ce passe ici, maintenant, dans cette chapelle de Vinassan.

Il soupire... De soulagement? Oui, surement!

Ça aura mal débuté, mais la suite est prometteuse.

Pour avoir douté, peut-être, il répète aussi la prière du Pardon! Il s'adresse directement au Très-Haut pour avoir douté de lui un instant, d'avoir haussé le ton contre son fils, contre sa nièce, sa suzeraine, contre le monde entier! Il est grand-père, père et vassal dans cette histoire. Et il est fière de chacun de ses rôles!


Je confesse au Très Haut Tout-puissant, à tous les Saints, et à vous aussi, mes Amis,
Parce que j'ai beaucoup péché, en pensée, en parole et en action.
Je supplie tous les Saints, et vous, mes Amis, de prier le Créateur pour moi.
Que le Très Haut nous accorde le pardon, l'absolution et la rémission de tous nos péchés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance Elyse DC
Visiteur


Nombre de messages : 5
Réputation : 0
Points : 5
Date d'inscription : 06/10/2014

MessageSujet: Re: [RP] Noces d'A&A - 9 octobre 1462   Jeu 23 Oct - 16:17

Merci mon Amour! Merci d'avoir permis que Ton Amour se répande sur tous ici présent! Parce qu'il n'y a aucun doute que c'est grâce au Très-Haut si Papas, Amparaire, Tatie Linèta et tous les autres se sont calmés. Je suis même témoin de toute la suite et là, j'avoue que mon cœur fond!

Ce sont les gestes que Papas ont pour Maman. Le baisé sur le front, sur la main. Tout ça. Je suis contente de voir que Amparaire à décidé de laisser parler son cœur, parce que c'est évident que c'est ce qu'il fait à l'instant. J'en oublie presque le bouquet que j'ai en main. Mais je reviens vite à moi quand je vois Papas qui sont visiblement émus de la situation. Qui ne le serait pas? Et Papas sont très sensibles, ça ne me surprend pas d'eux.

Je sourie et toute ma gaieté naturelle revient.

Avec émotion, j'entame le Confiteor.


Je confesse au Très Haut Tout-puissant,
À tous les Saints,
Et à vous aussi, mes Amis,
Parce que j'ai beaucoup péché,
En pensée, en parole et en action.

Je supplie tous les Saints,
Et vous, mes Amis,
De prier le Créateur pour moi.

Que le Très Haut nous accorde le pardon,
l'absolution et la rémission de tous nos péchés.

Amen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ArianaAnthea Del Casalièr
Vassal des Sìarr
avatar

Nombre de messages : 26
Réputation : 1
Points : 29
Date d'inscription : 03/02/2012

MessageSujet: Re: [RP] Noces d'A&A - 9 octobre 1462   Jeu 23 Oct - 21:11

Ils étaient donc entrés, mais contrairement à leur habitude, ils ne seraient pas l'un près de l'autre pour la cérémonie.

En effet, elle avait lâché la main de son Ange lorsqu'elle avait senti qu'il ne souhaitait pas laisser son fils seul, et s'était installée avec Suau non loin de Solé et la jeune femme qui l'accompagnait.

Ainsi, lorsque tout le monde récita la Confiteor, elle aussi entonna...


Je confesse au Très Haut Tout-puissant, à tous les Saints, et à vous aussi, mes Amis,
Parce que j'ai beaucoup péché, en pensée, en parole et en action.
Je supplie tous les Saints, et vous, mes Amis, de prier le Créateur pour moi.
Que le Très Haut nous accorde le pardon, l'absolution et la rémission de tous nos péchés.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arthurcano_d_alveirny
Lecteur
avatar

Nombre de messages : 12
Localisation : Bayeux
Réputation : 0
Points : 12
Date d'inscription : 27/09/2014

MessageSujet: Re: [RP] Noces d'A&A - 9 octobre 1462   Ven 24 Oct - 16:05

Après que chacun, et notamment les futurs époux sur qui le regard d’Arthur s’était posé, eut récité le confiteor. Cette prière du pardon qui permet lorsque le cœur est gros, l’âme chargée de fautes commises par pêché quelqu’il soit, de demander le pardon au Très Haut. Ce jour et après récitation de la dite prière, nous pouvions maintenant devant le Très Haut, débuter la cérémonie du mariage à proprement parlé.

Aussi, avant de faire son homélie, le frère Arthur se rendit au lutrin et ouvrit le livre Saint afin de faire lecture d'un écrit sur un saint cher à son coeur et celui d'un couple d'amis qui en avait ainsi nommé leur chapelle. Ce texte revêtait toute la symbolique de l’Amour et du mariage, un texte qu’Arthur avait depuis quelques années habitude de lire aux futurs époux.


Frères et soeurs,

Aimelina et Adelphe,

je vais vous faire maintenant lecture d'un passage relatif à la vie de St Valentin !


Citation :
On ne sait que peu de chose de la vie de Saint Valentin avant l'an 268, si ce n'est qu'il était prêtre aristotélicien à Rome et exerçait tranquillement son sacerdoce depuis de nombreuses années.

C'est en cette année qu'arriva à la tête de l'Empire Romain un nouvel Empereur dénommé Claude II. Or, ce rude militaire païen avait édicté une loi inique et barbare : sous prétexte de ménager les forces vives des jeunes gens en âge de combattre, il leur avait interdit le mariage. L'Empereur se justifiait en prétendant que les hommes qui étaient engagés dans une vie maritale et familiale devenaient de bien mauvais soldats car ils avaient alors des intérêts familiaux qu'ils ne pouvaient laisser derrière eux.

Or, le prêtre Valentin avait gravement contrevenu à cette prescription antinataliste. En effet, il bafouait ouvertement l'édit impérial en mariant à tour de bras tous les jeunes gens qui lui en faisaient la demande, son église étant envahie de couples d'amoureux...

Aux jeunes gens amoureux qui venaient voir Valentin, celui ci leur disait :

Citation :
Dieu a créé l'homme et la femme pour qu'ils forment un couple.
Or, le Bonheur ressenti par les couples amoureux est divin, car il vient de Dieu.
Si vous avez conscience que l’amour que vous vivez a sa source en Dieu, que vous vous aimez de l’Amour de Dieu, par l’Amour de Dieu, quoi de plus normal de Lui dire votre reconnaissance, en vous unissant devant lui, dans son Eglise par le sacrement du Mariage.
Dès lors, le jour de votre mariage, votre passage à l’église sera une action de grâce à Dieu : car votre amour a sa source en Dieu et ce sera Lui qui sera le centre de la célébration religieuse.

Quoi qu'il en soit, le bon prêtre Valentin, sans doute dénoncé par quelque prétendant évincé, fut amené à comparaître devant l'empereur Claude.

Ce dernier lui demanda "Qu'est ceci, Valentin ? Pourquoi n'obéis tu pas à mon édit qui proscrit le mariage ?"

Ce à quoi Valentin répondit :
Citation :
"L'homme et la femme unis par un amour pur et désintéréssé doivent être mariés, car, par le mariage, qui est l'un des sacrements divin, c'est Dieu lui-même, source de tout amour, qui est glorifié. En me demandant de renoncer à marier ceux qui s'aiment, tu me fais aller contre Dieu, et cela je ne le peux.
Si tu connaissais la grâce de Dieu, tu ne parlerais jamais ainsi, mais tu renoncerais aux idoles pour adorer le vrai Dieu qui est au soleil."

Arthur referma ensuite le livre saint et posant ses mains sur le lutrin, regardant Sœur Aimelina et frère Adelphe... Il prit ainsi parole…

Je ne vous connais pas assez dans votre vie de couple mais je vous souhaite tout comme cet écrit que je viens de vous lire, je vous souhaite de pouvoir vivre ce sentiment d’un amour aussi fort et sincère, que ce dernier soit la force qui guide votre vie de couple Aristotélicien à venir !

Nourrissez cet amour qui est le votre de toutes les attentions nécessaires pour l'un et l'autre, quand dans la tempête, les nuages se font n'omettez jamais de vous parler !

L'amour se vie quotidiennement, se nourrit de la source qui bat en vous chaque seconde !


Il posa son regard sur son aimée, cette étoile qui fait briller son coeur de mille feux puis le reposa sur Aimelina et Adelphe, laissant chacun s'imprégner de ces premiers mots avant de reprendre.

Vous avez choisi aujourd'hui, devant vos amis et votre famille, d'unir vos deux destinés, dans l'amour de Dieu.

En faisant cela, vous montrez à nouveau, aux yeux de tous, votre foi envers le Très-Haut et vostre souhaite de vous unir selon le rite Aristotélicien !


Arthur alors poursuivi par la récitation du Credo…
Prions ensemble mes frères !

Citation :
Je crois en Dieu, le Trés-Haut tout puissant,
Créateur du Ciel et de la Terre,
Des Enfers et du Paradis,
Juge de notre âme à l'heure de la mort.

Et en Aristote, son prophète,
Le fils de Nicomaque et de Phaetis,
Envoyé pour enseigner la sagesse
Et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés.

Je crois aussi en Christos,
Né de Maria et de Giosep.
Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
C'est ainsi qu'après avoir souffert sous Ponce,
Il est mort dans le martyr pour nous sauver.
Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Trés-Haut.

Je crois en l'Action Divine;
En la Sainte Église Aristotélicienne Romaine, Une et Indivisible;
En la communion des Saints;
En la rémission des péchés;
En la Vie Éternelle.

AMEN

Arthur, après récitation par chacun du Credo, repris ensuite parole.

J’invite maintenant les témoins à venir au Lutrin afin de nous dire ce que peut représenter Aimelina et Adelphe pour eux ainsi que leur donné les conseils pour une vie dans l’amour Aristotélicien !

Arthur laissa alors la place et se positionna devant le maître Autel…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume de Chauconin
Sang de Sìarr
avatar

Nombre de messages : 48
Réputation : 1
Points : 51
Date d'inscription : 31/03/2010

MessageSujet: Re: [RP] Noces d'A&A - 9 octobre 1462   Sam 25 Oct - 20:20

Les deux jeunes gens, après s'être jaugés, avaient ouvert les hostilités. En latin, comme de juste. Sur les dents, Chauconin s'apprête déjà à répondre à Adelphe – oui ceci est un flash-back dû à l'absence d'un narrateur qui s'en excuse aux autres joueurs et lecteurs – quand le père de celui-ci intervient. Comme pour châtier des chiots braillards. La colère du bâtard s'accroît encore. Le blâmer ? En public ? Et pourquoi pas la fessée ? Rares étaient ceux dont il accepterait les remontrances. Et le vieil homme n'est pas du nombre. Il s'apprête déjà à le fusiller du regard et à l'ignorer. Qui se croit-il être pour exiger des explications ? Mais Elle intervient. Tout change, subitement. Alors que plus rien n'existait que sa colère et l'objet de celle-ci, Guillaume l'écoute. Et ne peut qu'obéir. C'était son mariage à elle, après tout. Elle qui a décidé ce qu'il ne peut plus changer. Pour cela, il aurait fallu qu'il n'y ait nulle vocation, nulle Rome mais bien la France et la famille. Mais il était trop tard et il devait être des choses qu'il ne pouvait plus changer.

Il entend le plaidoyer de la vicomtesse des Fenouillèdes, y répond par un léger hochement de tête. Elle veut de ce mariage. Il l'a toujours su, au fond, quand bien même il ne peut entièrement l'accepter. La suite, c'est du pilotage automatique. Plus ne lui est rien, ce jour. Il accepte le bras de la vicomtesse d'Amilly, qui semble ne même pas lui reprocher quoi que ce soit. Se peut-ce qu'il aie trouver une amie, malgré lui-même ? Il se force à lui rendre un sourire, à moitié convaincant, et peut-être même légèrement effrayant par sa maladresse et son caractère absolument pas spontané.


- Je vous y mène, oui. Merci.

Dans ce merci, il ne sait exactement ce qu'il met, si ce n'est la gratitude de ne pas le rejeter au bas du parvis, gisant dans la boue comme le roquet qu'il vient d'être. Et que, pire encore mais il ne peut s'en empêcher, il pourrait redevenir face à celui que sa sœur allait prendre comme époux. Il suit finalement la petite troupe dans la encore plus petite chapelle. Ils se trouvent tous rassemblés, presque plus serrés que des chevaliers un jour de tournoi. Son esprit se perd, un instant, sur une chandelle et une poutre. Et si... et si l'incendie prenait, qu'adviendrait-il ? Il se voyait déjà, pris dans le brasier avec eux tous, scellant leur destinée dans le feu purificateur. Comme tout serait alors plus simple. Il n'y aurait plus à aimer, haïr, vivre. Mais il y aurait l'Après, ensuite. Et serait-il digne d'y connaître la félicité solaire avec de telles espérances ?

Le bâtard se reprend, écoute et répète le
confiteor, non sans se rentrer les ongles dans les paumes, presque jusqu'au sang. Il a beau comprendre, il souffre encore à l'accepter. Surtout quand l'officiant évoque le futur de cette... union. L'amour. En une seule image, Guillaume imagine sa consommation future. Dieu que ça lui paraissait immonde. Il sert une nouvelle fois les poings, porte son regard sur le sol comme pour y trouver quelque chose d'intéressant. Comme si cela allait l'aider à moins entendre tout ce qui allait se dire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelphe
Parcheminier
avatar

Nombre de messages : 40
Réputation : 1
Points : 43
Date d'inscription : 27/09/2014

MessageSujet: Re: [RP] Noces d'A&A - 9 octobre 1462   Dim 26 Oct - 16:20

​Couples d'amoureux, amour pur et désintéressé. Tous ces mots que le prêtre prononce et qui résonnent tous plus faux les uns que les autres.

Ce Valentin dont sa belle-mère lui avait offert la protection sous forme de médaille et qu'il  a transmise à son fils comme bientôt il lui transmettra son nom. Ce saint assez sot pour braver les interdits et marier ceux qui croyaient en un sentiment dont il n'arrivait pas assimiler l'idée.

Tête qu'il tourne pour chercher sa petite fleur qu'il a un peu ignorée jusque là. Enfin il la trouve, la voit près de son cher frère, et ne quitte plus des yeux. Sa petite fleur, la seule qu'il a jamais aimé sans doute, celle qu'il a abandonnée le jour où il a accepté cette union presque contre nature.

Souvenirs qui l'assaillent, et il laisse le Credo aux autres. Ce qu'il croit n'a rien à voir avec Dieu.

Yeux qu'il reporte finalement sur celle qui est désormais sa femme, et main qui va caresser la sienne en un pardon muet. Il s'y attarde, la prend brièvement et la relâche aussi vite. Vivement qu'ils sortent d'ici et qu'il puisse lui témoigner autre chose d'un peu plus explicite.

Regard finalement qui va fixer son père. Le prêtre vient d'appeler les témoins, à ça il ne s'y était pas attendu. Que va donc encore inventer son père pour lui faire regretter son choix ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance Elyse DC
Visiteur


Nombre de messages : 5
Réputation : 0
Points : 5
Date d'inscription : 06/10/2014

MessageSujet: Re: [RP] Noces d'A&A - 9 octobre 1462   Lun 27 Oct - 10:09

La cérémonie se poursuit et j'en suis bien heureuse. En restant pas trop loin de Tatie Linèta, j'écoute l'homélie et j'en suis ravie. C'est un tellement beau choix. Le meilleur, selon moi, quoi qu'il y ait quand même plusieurs choix dans le Livre des Vertus ainsi que le Livre des Hagiographies. Un jour, je pourrai en faire moi aussi des cérémonies de ce genre et alors, je m'efforcerai de toujours être original. Tonton Arthur l'est aussi, à sa façon, et ça me plait de l'entendre.

Je regarde ensuite toute l'assemblée et je suis contente de voir autant de gens présent pour le mariage de mon frère et de ma marraine.

J'espère qu'ils auront encore plein d'autres enfants, parce que mon neveu, il est vraiment mignon et j'en veux d'autre des comme lui.

Vient enfin le credo, prière que j'aime particulièrement.


Je crois en Dieu, le Trés-Haut tout puissant,
Créateur du Ciel et de la Terre,
Des Enfers et du Paradis,
Juge de notre âme à l'heure de la mort.

Et en Aristote, son prophète,
Le fils de Nicomaque et de Phaetis,
Envoyé pour enseigner la sagesse
Et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés.

Je crois aussi en Christos,
Né de Maria et de Giosep.
Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
C'est ainsi qu'après avoir souffert sous Ponce,
Il est mort dans le martyr pour nous sauver.
Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Trés-Haut.

Je crois en l'Action Divine;
En la Sainte Église Aristotélicienne Romaine, Une et Indivisible;
En la communion des Saints;
En la rémission des péchés;
En la Vie Éternelle.

AMEN


J'ai récitée la prière les yeux fermés, avec Passion et Amour, comme à mon habitude. Et là, Tonton Arthur appel les témoins à parler. J'ai hâte d'entendre ce que les gens ont à dire de mon frère et de ma Tatie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cristòl de St-André
Visiteur


Nombre de messages : 6
Réputation : 0
Points : 6
Date d'inscription : 13/10/2014

MessageSujet: Re: [RP] Noces d'A&A - 9 octobre 1462   Lun 27 Oct - 17:47

Heu... C'est normal que je ne comprenne rien à rien? C'est moi ou tout le monde parle bizarre. À moins que personne ne comprenne vraiment et que tout le monde ne fait que répéter des trucs sans savoir ce qu'ils disent. Ça doit être ça, parce que tout le monde répète ce que dit le monsieur à l'avant. Bon, ça ne m'aide pas à comprendre ce qu'il se passe trop trop, mais c'est pas grave! Je vais faire comme tout le monde et on verra ce que ça donne.

Heu on...fesse... rès-haut.. Seins...

Hein? Mais il dit n'importe quoi? Mais il continue, alors je continue!

Amie...

Ça j'ai compris et je souris pour montrer que je ne suis pas perdu! Donc ça parle de fesse et de tout ça et d'ami. Mais non! Ils ne dise pas ça? Et tous en cœur en plus! Vraiment, je vais avoir des questions à poser à Papà quand ce sera fini

J'en suis où là? Ha oui!


Parce que... péché, pensé... ak..çion.
Je su.... encore les seins?


Oupse! Ça m'a échappé! Bon. Personne ne semble avoir remarqué, donc je continue.

Pardon, ab-so-lu-sion...

Ça va trop vite et je ne comprend rien à rien. Mieux vaux laisser tomber parce que sinon, je vais me ridiculiser. À la place, je vais marmonner et personne ne remarquera quoi que ce soit. C'est pas grave si je marmonne, non? Enfin, il termine et on continue. Mais ce n'est pas mieux. Je tire sur le bras de celle qui est ma marraine. Je savais pas que j'en avait une, mais maintenant que je sais, je vais en profiter pour poser des questions tient!

Dit quoi monsieur?

Vous avez remarquez l'effort que je viens de faire pour parler bizarre? Mais c'est pas terminé! C'est pas certain que je reçoive une réponse à ma question alors j'écoute, à défaut de comprendre. Et voilà que tout le monde répète encore! Non mais, c'est quoi? Une chanson à répondre? Comme les gardes chantent parfois? Pourquoi personne ne m'a jamais appris les paroles? Je veux chanter avec les autres, moi aussi. C'est pas juste. Je tire sur la manche de ma marraine avec un peu plus de conviction et je redemande.

Quoi qui dit lo senher?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tempérance
Visiteur
avatar

Nombre de messages : 6
Réputation : 1
Points : 7
Date d'inscription : 10/10/2014

MessageSujet: Re: [RP] Noces d'A&A - 9 octobre 1462   Ven 31 Oct - 13:34

Et la voilà au côté de Chauconin. Drôle d'assortiment que ces marginaux du monde, que ces opposés d'esprit. Mais Chauconin a quelque chose de commun avec Adelphe, Tempérance le sent. Cette idée que l'esprit est supérieur au corps, peut-être ; ce mépris des illettrés, et un grand besoin d'affection frustré...

Elle récita ses prières, consciencieusement, mâtinées de son accent dauphinois :


Je confesse au Très Haut Tout-puissant,
à tous les Saints,
et à vous aussi, mes Amis,
parce que j'ai beaucoup péché,
en pensée, en parole, en action.
Je supplie tous les Saints,
et vous, mes Amis, de prier le Créateur pour moi.
Que le Très Haut nous accorde le pardon,
l'absolution et la rémission de tous nos péchés.


Ses péchés... Vouloir ce qui n'est pas sien ? Ne pas faire honneur à sa famille autant qu'elle le voudrait ? Tempérance n'était pas douée pour l'auto-flagellation ; faute de quoi elle aurait été bien plus docile, car ceux qui craignent le châtiment font tout pour l'éviter. Tempérance, elle, n'a pas peur.

Je crois en Dieu, le Très-Haut tout puissant,
Créateur du Ciel et de la Terre,
Des Enfers et du Paradis,
Juge de notre âme à l'heure de la mort.

En Aristote, son prophète,
Le fils de Nicomaque et de Phaetis,
Envoyé pour enseigner la sagesse
Et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés.

Je crois aussi en Christos,
Né de Maria et de Giosep.
Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
C'est ainsi qu'après avoir souffert sous Ponce,
Il est mort dans le martyre pour nous sauver.
Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Très-Haut.

Je crois en l'Action Divine ;
En la Sainte Église Aristotélicienne Romaine, Une et Indivisible ;
En la communion des Saints ;
En la rémission des péchés ;
En la Vie Éternelle.

Amen.


Adelphe le regardait. Il ne prononçait pas sa prière... le vilain ! Ça lui ressemblait bien. Faire le contraire du monde. S'il pouvait décider que le Nord n'était plus à Paris mais à Lisbonne, pour sûr, il le ferait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perrinne
Visiteur
avatar

Nombre de messages : 9
Réputation : 0
Points : 9
Date d'inscription : 17/03/2012

MessageSujet: Re: [RP] Noces d'A&A - 9 octobre 1462   Dim 2 Nov - 0:03

Pour marmonner, elle marmonnait.  C'était toujours ainsi de toutes manières avec elle : les prieres, elle les marmonnait.
Mais là, elle marmonnait en tentant de retenir l'éclat de rire qui poussait, mais poussait bien fort sur ses levres.
Depuis un petit moment déjà d'ailleurs.
Certes hormis Olivièr, cela faisait longtemps, très longtemps qu'elle n'avait plus entendu l'accent chantant du sud.  Cependant, tout comme Cristol comprenait l'oil, elle comprenait l'oc.  Son "Oncle" y avait vécu un long moment et quand il devisait avec ses parents, il en usait bien souvent, pensant qu'ainsi, la troupe des Gisors ne comprendrait pas les allusions salaces qu'il y melait.  Loin s'en fallait, les petits Gisors comprenaient très bien.  Ainsi, la présentation à la "Grand Mère" de Cristol.  Elle la supposa l'épouse de Skip ne sachant trop et se contenta d'un hochement de tete devant la présentation particulière que fit d'elle le petit bonhomme.  Tiens tiens, bien fier petit bonhomme.  Mais il lui faudrait tirer l'oreille d'Aimelina qui n'avait pas parlé d'elle à son fils visiblement.  Groumpf !

Fou rire qui avait donc commencé à ce moment là, et qui continuait avec l'assiduité que montrait son jeune filleul à répéter les deux prières routinières d'ouvertures de messe.  Tiens donc, il en avait une interprétation très intéressante et qui donnait un tout nouveau jour à l'ensemble.  Il faudrait qu'elle en parle à Julien un jour.
En attendant, l'education religieuse du garcon semblait elle aussi lacunaire.  Linetaaaa !

Car là du coup, c'est la double colle qui lui tomba dessus : témoin et marraine étaient sollicitées.  Arglll.

Elle alla donc au plus pressé : Cristol.
Eh oui, il y avait un autre témoin, normalement ?  Dites, il y avait bien un autre témoin ?  
Donc Cristol près de qui elle s'abaissa pour chuchoter dans son oreille tandis que l'assemblée terminait sa prière.


Il demande au monsieur dans le Ciel qui nous surveille de pardonner les betises qu'il a pu faire.
Comme ca il pourra recommencer à en faire jusqu'à la prochaine fois qu'on dira cette priere.
Alors on demande tous la meme chose.
Puis ensuite, il est gentil avec le monsieur dans le ciel et il lui dit qu'il croit qu'il existe.  
Qu'il est gentil lui aussi et que toutes les autres personnes que la priere cite, et qui ont raconté la vie et les histoires de ce monsieur dans ciel, sont des personnes très bien.
Les grands, tu sais, ils aiment bien faire des prieres compliquées.


Le garcon comprendrait-il ? Elle avait tenté des mots simples mais rien ne disait qu'il avait un vocabulaire oil assez étoffé pour tout comprendre.
Venait maintenant le second soucis... Arhem...
Parce que bien sur, personne ne s'était avancé vers le lutrin du diacre pendant qu'elle expliquait les choses à Cristol.
Bon bah.... quand faut y aller...

Son regard se darda vers Lineta.  Un message très clair s'y trouvait.  "Tu me revaudras ca, vicomtesse !".
Puis en quelques pas elle rejoignit le lutrin, envisageant tous les présents.


Comme vous avez pu le constater, Lineta s'est rappelée qu'il fallait me solliciter comme témoin il y a ... quelques minutes.
Je crains donc que mon témoignage à son égard soit donc quelque peu improvisé.
D'autant que cela fait quelques années que nous ne nous étions plus vues directement, seuls la plume et l'encre furent nos intermédiaires.
Rien ne nous rapprochait, elle et moi, hormis la tache de notre naissance.  Entre la chaleur du sud et le froid du nord, on ne peut pas dire que le contact fut immédiat et cordial.  Cependant une passion commune nous a rapprochées et petit à petit nous nous sommes découverts bien des choses que nous apprécions chez l'autre.
Sa spontanéité, son ouverture, sont des choses que j'ai toujours apprécié chez elle.  Son langage direct également.  Sa capacité à voir au dela des apparences car beaucoup se sont arrêtés là la concernant.  Quand Cristol est né, sur mes terres, j'ai découvert une maman en devenir.  
Aujourd'hui, je découvre l'épouse en devenir.
Je ne connais son époux qu'au travers d'un échange de message.  Si ce que j'ai vu dans ces mots et si la Lineta que j'ai connue existe toujours sous cette robe, alors je ne peux qu'avoir des espoirs en la réussite de cette union.


Voilà, faites avec ca, les "tourtereaux".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skip Lo Casalièr
Vassal des Sìarr
avatar

Nombre de messages : 39
Age : 34
Localisation : Languedoc
Réputation : 0
Points : 43
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: [RP] Noces d'A&A - 9 octobre 1462   Dim 2 Nov - 14:10

Skip avait prié aussi. Il avait prié avec tant de conviction, même, qu'il s'était perdu dans les méandres de ses idées, de ses espoirs, de ses envies. Tant de chose sont appeler à changer, mais une est encore plus importante et c'est cette chose qui le ramène au présent. Quand il entend Perrinne parler, il se souvient qu'il a aussi un truc a faire. Un truc à dire! Quelque chose de très important pour l'avenir du couple!

Ce secouant, il s'avance à son tour vers le lutrin.

Un éclat de lumière accroche la poussière d'argent qui se trouve dans la chevelure blanche du vieil homme. Il n'est pas un saint pour illuminer ainsi, seulement un homme. Un homme qui a vu et vécu beaucoup de chose et il aura long à dire...


Par quoi commencer? Je me le demande bien. Mais si vous me le permettez, je vais commencer par ma suzeraine.

Il sourit aux deux, puis laisse couler son regard vers Adelphe en particulier. Il garde le meilleur pour la fin!

J'ai connu le Grand-Père de Aimelina il y a longtemps. Je ne l'ai pas fréquenté, mais j'ai appris à l'apprécier et le respecter. Pour ses idées et sa façon d'être. C'était mon premier contacte avec des gens qui ont de vrai valeurs. C'était mon premier contacte avec un Sìarr. J'ai, ensuite, rencontré le père de ma suzeraine. L'un de mes enfants, ici présent, en porte même le nom. J'ai aimé cet homme. Un homme de bien! Un homme non pas parfait, mais qui aura été un ami, un frère, à mes yeux, avant d'être un suzerain.

La première fois que j'ai vu Aimelina, elle était accroché sur une clôture, près d'une lice, et espérait trouver un chevalier! J'ai aimé cette enfant dès lors! Elle est devenu ma suzeraine. Aimelina est une jeune femme maintenant et elle est une très belle personne. Elle, comme son père avant elle, m'a toujours fait confiance, m'a toujours écouté. J'ai confiance qu'elle pourra en faire autant pour son fils et son époux. Qu'elle saura être pour eux une mère et une épouse exemplaire.


Il s'attarde un instant et se tourne vers son fils. Plus qu'a l'assemblée, c'est à son fils qu'il dira ses mots.

J'ai gâché trop de temps. Je n'ai pas été présent dans la première partie de sa vie. Cette première partie forge ce que nous serons plus tard, ce qu'il est devenu aujourd'hui. Adelphe est mon fils. Le premier enfant que le Très-Haut a voulu m'offrir et j'ai fait... des choix. Pas parce que je ne l'aimais pas, mais pour le protéger. Le protéger d'une vie qu'il aurait pus ne pas vouloir. Je sais aujourd'hui que ce choix, bien que douloureux, était nécessaire.

Mais je sais aussi que j'aurais pus faire d'autre choix et que mon fils n'en serait pas différent! Il est un homme bon! Un homme loyal! Adelphe est un homme prêt à tout, capable de tout! Sans que j'ai eu une influence direct sur lui, j'affirme devant tous ici présent qu'il est un digne représentant de sa ligné. Une ligné qui n'a rien de royal. Qui n'a rien de lumineuse, non plus. Mais une ligné qui me rend fière quand je le regarde.

Adelphe. Tu sera un père exemplaire. Tu sera un époux exemplaire. Parce que tu est déjà un fils exemplaire!


Il regarde les deux, tour à tour.

Et je suis fière de voir ma Linèta épouser mon fils! Je suis fière de voir mon fils épouser ma Linèta!

Que, toujours, Saint-Valentin guide vos cœur quand vous le sentez fléchir et que Saint-Martin vous aide à vous retrouver quand vous vous sentez perdu!

Je vous aime de tout mon cœur!


Est-ce trop? Non! Skip est un vieil homme! Il parle avec son cœur! Il dit ce que lui inspire la vu de c'est deux jeunes gens! Il les aimes, tous les deux pour des raisons différentes, mais tous les deux très fort. Il sourit finalement, lance un regard à son épouse, puis à sa fille et ses deux autres fils présent. Il est en famille! Et juste ça lui donnerait envie de pleurer de joie! Avant que ça n'arrive, il reprend sa place, à côté de son fils et sourit toujours...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arthurcano_d_alveirny
Lecteur
avatar

Nombre de messages : 12
Localisation : Bayeux
Réputation : 0
Points : 12
Date d'inscription : 27/09/2014

MessageSujet: Re: [RP] Noces d'A&A - 9 octobre 1462   Jeu 6 Nov - 16:26

Alors qu'Arthur s'était mis légèrement en retrait du Lutrin pour laisser parole aux témoins présents, il pu avec un certain sourire et un oeil avisé constater en ces mots combien Skip aimait son fils qui était sa fierté tout autant que sa suzeraine qu'il avait connu damoiselle...

Quand Skip a avait commencé par ces mots "par quoi vais commencer", Arthur eu un tout autant un sourcil qui se fronça qu'un sourire en coin, connaissant l'ancêtre, il pouvait se mettre à parler sans discontinuer comme parfois le faisait Arthur lorsqu'il était enjoué ou plus généralement passionné par un sujet...

Il chercha du regard son épouse, capter son attention, maintenir ce lien entre eux tel était ce que le couple aimait faire chaque jour ou presque. La vie ne les épargnait pas, mais de la vie ils en tiraient la substantifique moelle de l'expérience pour continuer ensemble à vivre leur amour auprès de leurs amours que sont leurs enfants...

Arthur une fois que chacun eu parler s'approcha du futur couple Aristotélicien puis repris parole.


Soeur Aimelina, Frère Adelphe,
le moment est venu de faire vos voeux l'un envers l'autre.


A Adelphe, l'homme.
Frère Adelphe voulez-vous prendre Soeur Aimelina de Siarr pour épouse, dans la sainteté et la confiance, pour vivre avec elle dans l'amour de chaque jour?

Voulez-vous faire dépendre votre bonheur de son bonheur et donner par l'exemple de votre union un signe visible de l'amitié du Très Haut sur terre?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelphe
Parcheminier
avatar

Nombre de messages : 40
Réputation : 1
Points : 43
Date d'inscription : 27/09/2014

MessageSujet: Re: [RP] Noces d'A&A - 9 octobre 1462   Jeu 6 Nov - 18:02

Fou rire qu'il cache en entendant la belle amie de son frère. Ainsi donc son mie ne l'avait pas prévenue ?

Puis rire qui se calme en constatant qu'elle est proche d'éventer leur secret, non plutôt, leur petit arrangement. Mais il se détend, elle n'en dit rien.

Regard qu'il pose sur sa belle fiancée, que va-t-elle en penser, en déduire ? Idée qu'il balaie de son esprit, elle le découvrira bien assez vite.

Enfin son père parle et comme il l'avait subodoré, il l'encense et le livre en pâture devant tous ceux rassemblés.

Soupire qui le prend pour mieux cacher l'émotion. Il a un père, après tant d'années perdues, il en a trouvé un. Bien qu'affirmer son exemplarité en matière filial est un peu excessif. Dire qu'il est capable de tout, était bien plus réaliste. Capable de tout, encore faudrait-il préciser si c'est du pire ou du meilleur.

Le spectacle reprenait, immuable, et il devait réaffirmer son choix.

Tête qu'il tourne vers sa feu fiancée ou toute nouvelle épouse, et main qui prend la sienne. Regard noyé dans le sien, pour qu'elle comprenne qu'il veut d'elle, et elle seulement.


Ieu, Adelphe Casalièr, lo vòli.

Définitivement, Linèta, je veux de toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arthurcano_d_alveirny
Lecteur
avatar

Nombre de messages : 12
Localisation : Bayeux
Réputation : 0
Points : 12
Date d'inscription : 27/09/2014

MessageSujet: Re: [RP] Noces d'A&A - 9 octobre 1462   Jeu 6 Nov - 19:15

Devant le Très Haut omniscient Adelphe fit son voeu à la Lineta, Arthur acquiesça du chef à son attention puis se tourna vers Aimelina.

Soeur Aimelina, il est à vous que de répondre devant lui...

Arthur pointa son index vers la voute étoilée...

Devant lui l'omniscient et devant nous témoins de votre union ce jour, aussi ma soeur voulez-vous prendre le senher Adelphe pour époux, dans la sainteté et la confiance, pour vivre avec lui dans l'amour de chaque jour?

Voulez-vous faire dépendre votre bonheur de son bonheur et donner par l'exemple de votre union un signe visible de l'amitié du Très Haut sur terre?

Dans ces instants solennels, Arthur songeait au cadeau de son dernier anniversaire que son épouse lui avait fait et songeait chaque jour un peu plus au 16 de décembre prochain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aimelina
Vicomte/Vicomtesse
avatar

Nombre de messages : 219
Réputation : 3
Points : 250
Date d'inscription : 11/02/2010

MessageSujet: Re: [RP] Noces d'A&A - 9 octobre 1462   Lun 10 Nov - 15:45

Tous les présents attendirent un moment que l'un ou l'autre des témoins avançât. La galanterie et la préséance s'accordaient à offrir le premier tour à la Marquise, mais la Marquise était affairée avec Cristòl. Aimelina tourna la tête pour les voir, et elle sourit. Mais aussi, elle croisa le regard de reproches de Perrinne, quand celle-ci s'avança vers le lutrin.

Oups. C'était du grand Linèta, ça, bien sûr, de négliger ce qui l'entoure, dans les faits. Son coeur n'en néglige aucun, mais elle ne trouve jamais le temps de prendre des nouvelles, de voyager, d'informer, même pour les faits les plus essentiels. Peut-être fait-elle trop confiance en la nature humaine, ou peut-être présume-t-elle trop des désirs des gens à leur place. Elle n'avait pas douté un instant que Perrinne accepterait d'être son témoin, mais... cela la dispensait-elle de lui en faire part plus tôt ?
Aimelina et les convenances, une si longue histoire, si contrariée...
Perrinne attaqua là dessus, et c'était de bonne guerre. Pressant la main d'Adelphe, Aimelina écouta ces mots, ne pouvant s'empêcher, au moins une fois, de penser à la fratrie Gisors. Germain, Arutha, étaient ceux qu'elle avait le mieux connu. Elle regrettait qu'Arutha n'eût pu venir à ces noces. Mais au fait, l'avait-elle invité ? Mince, peut-être encore quelque chose qui allait tellement de soi qu'elle n'avait pensé à le faire.
Son coeur se serra à quelques reprises, quand elle sentit les reproches derrière les mots de Perrinne. Oh, oui... Elle savait bien qu'elle était la pire des amies, à ne jamais donner de nouvelles, à ne jamais en prendre. Elle avait manqué les noces de Perrinne. Elle avait manqué tant de choses, casanière et nonchalante qu'elle était. Il fallait qu'elle trouve un moment pour partager ses pensées et ses regrets avec la Normande. Après la noce, peut-être...

Le discours de Skip avait une tout autre couleur. Presque trop bienveillant, mais incontestablement touchant. Et puis, il redisait combien Adelphe était bon, et cela, son fiancé ne l'entendrait jamais assez. Aimelina sourit.

Après celui fait sur le parvis devant les hommes, l'heure de l'échange des consentements devant Dieu était arrivé. Adelphe fut le premier. La Linèta se fit fort de ne regarder que lui, au moment où il répondait... Et en òc il répondit. Si ça c'était pas de la preuve, pour ce grand oïlophone devant l'Éternel !

C'était son tour. Macarèl, c'était son tour ! Elle prit le contrepied de son fiancé, comme un échange de flux, comme une osmose aboutie :


Moi, Aimelina de Sìarr, je le veux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP] Noces d'A&A - 9 octobre 1462   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] Noces d'A&A - 9 octobre 1462
Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Soirée du vendredi 15 Octobre 2010
» [ED10] [Defis journée 6] Nice - Basse-Normandie le 13 Octobre
» Soirée du Vendredi 22 Octobre 2010
» [Nantes] Tournoi Mêlée le Jeudi 28 Octobre 2010
» Soirée du Vendredi 29 Octobre 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Archives de France, donjon de Saint-Félix :: Domèni de la Mainada de Síarr - Domaines de la Maison de Síarr :: Baroniá de Sant Fèliç - Baronnie de Saint-Félix ::  Podestadiu de Vinassan (Seigneurie de Vinassan)-
Sauter vers: