Ici sont conservés les registres des maires & conseils des provinces francophones
Toutes les informations consignées sur ce forum s'inscrivent dans un cadre fictif et ludique. Les ressemblances avec la vraie vie sont fortuites.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [RP] Noces d'A&A - 9 octobre 1462

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Aimelina
Vicomte/Vicomtesse
avatar

Nombre de messages : 219
Réputation : 3
Points : 250
Date d'inscription : 11/02/2010

MessageSujet: [RP] Noces d'A&A - 9 octobre 1462   Ven 26 Sep - 1:17


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume de Chauconin
Sang de Sìarr
avatar

Nombre de messages : 48
Réputation : 1
Points : 51
Date d'inscription : 31/03/2010

MessageSujet: Re: [RP] Noces d'A&A - 9 octobre 1462   Jeu 9 Oct - 22:17

La nuit avait été mauvaise, très mauvaise. Comme avait été mauvaise, très mauvaise, la rencontre avec celui qui allait devenir son beau-demi-frère. S'il avait dormi plus d'une demi-heure, c'était énorme. Il avait tourné, retourné, reretourné dans son lit. Vomi des volumes d'imprécations silencieuses contre tout et tous. À peine si sa sœur avait échappé à son anathème universel. L'estomac se crispait, chaque minute un peu plus, la sueur lui coulait de partout et, comme si c'était pas assez, il se coltinait une trique de tous les diables. Ça, normalement, ça arrivait qu'au réveil !

Et donc, quand le bâtard sortit de sa chambre, les cernes jusqu'aux chevilles, les cheveux en mode « je passe la gueule par la fenêtre d'une Ferrari à Monza et je vois c'que ça donne », le sourire style « un maniaco-dépressif à tendance suicidaire a plus de joie de vivre que moi » et les pas traînants pire qu'un marcassin à l'abattoir, pour sûr qu'il fit défaillir plus d'une paire d'yeux qui eut le malheur de lui tomber dessus. En même temps, si ça pouvait éviter qu'on lui adresse la parole, il demandait pas mieux. La toilette fut expédiée en deux temps-trois mouvements, sans pour autant être négligente. C'est que vivre au milieu de contempteurs des mondanités, ça vous forme un gosse. On fait dans l'efficace, et on traîne pas en route. Le pourpoint brocardé, acheté spécialement en bord de Tibre, resplendissait comme la Ville éternelle au printemps. Il avait douillé sur le coup, le Chauconin, mais il avait pas été enflé. On se sert une ceinture sur des chausses tout aussi remarquables, enfile des poulaines, passe une bague au doigt et un collier aux épaules et hop, emballé c'est pesé.

Restait qu'à entrer dans la chapelle, encore désertique. Tant mieux, ça lui éviterait de devoir commencer trop tôt à jouer le rôle du parfait demi-frère aux anges pour sa sœur bien aimée. Il commence en force ce mariage...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arthurcano_d_alveirny
Lecteur
avatar

Nombre de messages : 12
Localisation : Bayeux
Réputation : 0
Points : 12
Date d'inscription : 27/09/2014

MessageSujet: Re: [RP] Noces d'A&A - 9 octobre 1462   Ven 10 Oct - 1:19

[Jour J... Quand un Alveirny officie...]

La veille, ils étaient arrivés fourbus mais pas complètement repus, la bougie s'était éteinte sur un souffle d'Arthur, endormis l'un contre l'autre, le torse d'Arthur reposait contre le dos de sa belle, son bras gauche sous celui de sa belle, et leurs mains unies...

La nuit s'était passée et le jour se lever aux alentours de 7h, la lumière s'infiltrer par quelques interstices des volets de bois de la chambre réservée à leur effet et se sont les gazouilles n'ont pas de quelques oiseaux ou oisillons mais du fruit de leurs amours qu'était la petite Clara. Entre elle et son frère Enric avait passé presque 6 années, 6 années au cours desquelles, le couple en avait presque oublié qu'il fallait replonger dans quelques langes et autre laitages à donner. La nourrice habituellement s'occupait de la petite mais là Arthur et Jay allaient à s'en occuper.

Le réveil était délicat et la journée qui s'annonçait serait celle de l'amour Aristotélicien scellé devant le très haut. La main d'Arthur se resserra sur celle de son aimée à qui il glissa à son cou un baiser des plus tendres autant que ces quelques mots murmurer...


Je vous aime mon ange. Nos Voli mon petit coeur !



Arthur souriait dans le cou de sa belle, il en profita pour lui masser la hanche gauche et de recevoir une tape sur la main...

Mon petit mari... Tenez vous bien... lui dit elle d'un air mutin alors qu'elle venait lui picorait les lèvres... Je vous aime aussi mon coeur...

La main de sa belle se glissa avec la sienne l'attirant à elle et d'un sourire encore plus mutin... Je ressent votre émoi mon tendre mais il nous faut nous afférer pour cette grande journée... Allez donc nous sortir nos vêtements pendant que je m'occupe de notre puce !

Arthur, durement se libéra de l'étreinte après lui avoir embrassé les pulpes de ses lèvres en les mordillant un peu au passage...
Vous avez raison ma tendre allons bien qu'il me faudra cacher ce mat que vous savez si bien vous occuper...

Le couple d'Alveirny alors se prépara, la petite Clara fut habillée d'une belle robe Rose, son aimée avait revêtue l'une des dernières robes offertes, de rouge et d'or cela faisait ressortir la chevelure nacrée d'or de son aimée, Arthur lui enfila une robe de cérémonie que Skip lui avait fait livrer en ces lieux.

Le temps pour les adultes de prendre un petit déjeuner puis de se rendre à la chapelle St Nicolas, du relais dans lequel ils logeaient pour ces quelques jours, à pied se rendirent pour 10h jusque sur le parvis de la chapelle.

A leur arrivée, le peuple commençait à s'amasser, les Alveirny semblaient les premiers sur les lieux et Arthur songea qu'Ariana sans doute se trouvait déjà en l'enceinte de la St Chapelle pour finir de faire préparer la cérémonie. Elle connaissait les goûts d'Arthur en la matière et Skip avait normalement du faire livrer quelques fleurs pour orner l'Autel et les bouts de bancs.


Mon ange, venez avec moi nous allons sonner les cloches !

Arthur entra alors avec sa belle qui tenait dans ses bras la puce et se rendant jusque la cloche de la chapelle, Jay posa une main sur la corde pendant qu'Arthur posait les deux siennes pour entamer le mouvement de va et vient nécessaire à la bascule de la cloche.

Ainsi sonna d'un son cristallin la cloche qui annonça aux croyants et fidèles de Vinassan que la cérémonie allait bientôt commencer.

Le couple se rendit ensuite de nouveau sur le parvis pour accueillir les futurs époux Aimelina et Adelphe, tout autant que leurs amis Skip et Ariana.


Son épouse prit place à sa droite avec Clara dans les bras et Arthur glissa son bras droit autour de la taille de sa belle, attendant ensemble les arrivées du jour !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aimelina
Vicomte/Vicomtesse
avatar

Nombre de messages : 219
Réputation : 3
Points : 250
Date d'inscription : 11/02/2010

MessageSujet: Re: [RP] Noces d'A&A - 9 octobre 1462   Ven 10 Oct - 12:21

[Dans la chapelle]
Après la valse des cloches ayant appelé tout un chacun à approcher de l'église, un homme empressé, celui qui nettoyait la chapelle chaque semaine et y faisait des prières publiques, comme en un oratoire - il n'avait pas l'autorité d'y célébrer des offices, mais il y maintenait la foi - s'approcha du jeune blond qui était là, seul dans le calme revenu.

Messer, il faut sortir. L'office aura lieu après, l'échange des vòts a lieu sur le parvis... Enfin, si vous voulez en être vesent...

vòts = voeux
vesent = témoin oculaire

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jehanne Elissa
Vicomte/Vicomtesse
avatar

Nombre de messages : 18
Réputation : 0
Points : 18
Date d'inscription : 31/03/2010

MessageSujet: Re: [RP] Noces d'A&A - 9 octobre 1462   Ven 10 Oct - 12:51

« Oh, non, nous sommes en retard, vraiment en retard ! »

Elle l'avait dit à peu près mille fois depuis la Bourgogne. Ils étaient partis en retard, elle avait songé qu'en partant plus tôt le matin et roulant jusque tard le soir, ils regagneraient un peu de temps, mais c'était compter sans les quelques intempéries qui ralentissent les convois, c'était compter sans les villes-escales, qui ne se trouvent pas toujours là où l'on veut... Tant de contraintes qui font qu'en partant en retard, il est rare d'arriver en avance.

Jehanne Elissa voyageait vers le Languedoc avec son époux (Hiiiiii) Miguaël et sa pupille Constance Elyse, qui, après avoir vu sa famille aux noces de la Volpilhat, la verrait encore, et pour cause, aux noces d'Adelphe Casalièr et Aimelina de Sìarr.

Ils arrivèrent alors que les cloches voltigeaient, envoyant sur le massif de la Clape leur appel sonore.


« Oh, nous sommes à l'heure, à l'heure ! Merveilleux, merveilleux ! »

Ce n'était pas vraiment si merveilleux. Pas trop le temps de se changer, ils s'étaient apprêtés quelques heures plus tôt, et le voyage les aura un peu froissés. Mais qui remarquera ? N'est-on pas là pour regarder la mariée ?
Ils descendirent, et Jehanne s'assura que sa chaude robe était bien à sa place.

La Comtesse palatine consort (hiiiiiii) de Saint-Jean de Latran, Vicomtesse de Cauvisson, de Mondolfo et Tarquinia, Baronne de Ternant et Dame de la Motte-Josserand avança, tout sourire, vers le Comte des Corbières.


« Bonjour, Vos Grandeurs ! C'est un beau jour, n'est-ce pas ? Est-ce là votre enfant ? Oh, voici mon époux, Miguaël Enguerrand de la Louveterie, vassal de sa Sainteté. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tempérance
Visiteur
avatar

Nombre de messages : 6
Réputation : 1
Points : 7
Date d'inscription : 10/10/2014

MessageSujet: Re: [RP] Noces d'A&A - 9 octobre 1462   Ven 10 Oct - 13:14

Elle arriva pile à l'heure. Délibérément. Elle était arrivée en Languedoc bien plus tôt, et avait profité de la mer. Elle était devenue dingue de la mer. Elle voulait apprendre à naviguer.
Mais elle arriva pile à l'heure. Surtout pas la veille. Adelphe allait encore être désagréable, aigri, être l'Adelphe qu'elle ne connaissait pas. Ces fiançailles le changeaient, elle espérait juste qu'une fois la noce passée, il redeviendrait égal à lui-même : plaisamment désagréable, taquin, critique, irrévérencieux, bête, mais pas colère ou méchant.

Alors elle arriva tip top à l'heure. Elle était à cheval, avec une grande besace, car c'était elle qui ferait l'aumône aux pauvres de la baronnie, à l'issue de la noce. Justement, les gens de Vinassan s'amassaient sur le parvis. Elle alla déposer son cheval à une auberge, prenant le temps nécessaire pour s'assurer de son confort. Les écuries étaient pleines à craquer, à cause de tous ces invités. L'aubergiste lui réserva un petit coin d'arrière-cuisine pour se changer. Toutes les chambres étaient prises, mais elle n'en demandait pas tant. Elle a toujours été très brouillonne dans ses apprêts. Ce n'est pas une femme du monde, ce ne le sera jamais.
Elle enfile une cotte, noue un bliaud, pose un tressoir sur ses cheveux déjà tressés, et voilà. Elle ressort, à pied, bourse en main, jusqu'au parvis où la noblesse s'amasse. Mais pour l'heure, elle ne les connaît pas, alors elle trouve des gars du peuple avec qui papoter. Nature.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perrinne
Visiteur
avatar

Nombre de messages : 9
Réputation : 0
Points : 9
Date d'inscription : 17/03/2012

MessageSujet: Re: [RP] Noces d'A&A - 9 octobre 1462   Ven 10 Oct - 15:07

Mais si qu'ils étaient à l'heure.
Par une telle journée, bien sur qu'ils étaient à l'heure. Et poupon dans les bras en prime. Qu'importait qu'il hurle ou qu'elle ait à se retirer pour le nourir pendant l'office. C'était là une chose naturelle et cet enfant-ci n'avait pas de nourrice. Donc tant qu'à faire, il jurerait de sa mère.

Attifée vaille que vaille, d'une robe rendue trop large maintenant que les rondeurs avaient disparu, resserrée à la taille et dont un humble mouchoir dissimulait les fruits gorgés de lait qui eux par contre n'avaient pas retrouvés leur taille initiale. Meme que ca rendait les armures trop étroites, l'empechant de gouter l'exercice qui garantirait le retour des courbes harmonieuses du départ. Mais qu'importait ? Le Chevalier était heureux, il avait un fils. La lignée ne manquait pas de filles, mais le fils la complétait maintenant.

Le nourrisson d'un bras, l'"asticot-grande perche" à l'autre, et la sauterelle à l'autre flanc de l'asticot, ils formaient une belle troupe, il n'y avait pas à dire.

Bon, voyons, à la traditionnelle semblait-il pour la journée. Echange de voeux sur le parvis, messe ensuite à l'intérieur. Ne manquait que la traversée du village par la future épouse sur sa haquenée et on aurait tous les éléments... ou presque.
Saluer la famille ? Oui non ?
Après tout, l'asticot était le frere du marié, il devait connaitre du monde sur place. Et si elle reconnaissait bien certains visages et y mettait meme des noms, elle n'avait pas fréquenté assez ceux-ci que pour pouvoir s'en dire familière. Eh bien on verra bien...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelphe
Parcheminier
avatar

Nombre de messages : 40
Réputation : 1
Points : 43
Date d'inscription : 27/09/2014

MessageSujet: Re: [RP] Noces d'A&A - 9 octobre 1462   Ven 10 Oct - 20:03

Crane qui tape et qui cogne, yeux qui se plissent quand la lumière jaillit. Corps qui se redresse, tête qu'il prend entre ses mains et deux mots qui sortent de sa bouche.

Oh, putain !

Il pensait le mal passé, le mal expulsé avec sa bile mais il se trompait. Il est vaseux, et a la tête en feu.

Corps qui bouge et se lève, marche étrange et déréglée, il attrape ses oripeaux et sort, dévalant les marches du logis où lui seul a dormi.

L'air est frais, et le puits tout près. Il balance le seau et le remonte. Idées qui s'éclaircissent et réalité qui s'impose. Marie-toi, si tu l'oses !

Tête plongée dans l'eau glacée, respiration arrêtée, yeux fermés, il réfléchit, se prépare, s'encourage. Eau qui éclabousse la fille de cuisine approchée pour le voir, eau qui dégouline de ses cheveux châtains hérités de sa mère et sourire qu'il lui adresse. Idée qui lui vient, il a besoin d'un bain.

Ordres donnés à la fille, et pendant qu'elle s’exécute, lui va manger, finalement, il a faim !

ntDents mordant dans une pomme et sourire qui s'étale en repensant à la fille. C'est son mariage, non ? Elle lui doit un présent.

Il se lève, prend une autre pomme et part rejoindre la fille. Il a vraiment besoin d'un bain !



[Le mariage est la seule guerre pendant laquelle on dort avec l'ennemi]


Cheval poussé sur le chemin qui va au village, on l'escorte, on lui sourit, on le couvre de fleurs. Lui, le bâtard, le sans nom, l'élevé pour marier une baronne ! On est heureux pour lui ! S'ils savaient tous ce que ce manège veut dire, s'ils se doutaient des méandres tortueux de la cervelle de leur baronne. Oui, si tous ces gens savaient. On leur sert une belle histoire et ils y croient, l’embellissent, en veulent leur part. Pauvres idiots ! Faut-il être simple pour croire aux contes servis aux enfants.

Joyeux cortège qui l'amène jusqu'au parvis de la chapelle, il arrive avec les cloches, à se demander si c'est un signe divin.

Jambe qu'il passe par dessus l'encolure de la bête d'emprunt. Ce n'était pas la sienne, trop vieille, réformée sur l'autel du paraitre. Il descend de la chose qu'on lui a indiqué comme la plus belle bête de Vinassan, lui s'en moquait tant que la merveille avançait.

Simplicité et noirceur, tout lui ! Les beaux tissus, les fanfreluches, il les laisse aux autres. Il est prêt au sacrifice, qu'on ne lui demande pas de se déguiser pour cela !

Tête qui se tourne pour apercevoir qui est là. Il ne voit pas son père, ni l'autre. Des curieux, il y en a, des inconnus aussi, et un jeune homme encadré de deux femmes.

Sourire qui s'étire, lui au moins ne perd pas de temps et a bon goût, enfin, de loin.

Pas qui le mènent vers le bigame déjà père, repoussant ceux qui voudraient approcher et il s'arrête. Bras qui se croisent, et sourire amusé qui s'affiche.


Et bien, Monsieur, vous comptez me faire concurrence ?

Les autres autour ? Ils peuvent attendre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivièr Cristòl
Visiteur
avatar

Nombre de messages : 4
Réputation : 0
Points : 4
Date d'inscription : 08/10/2014

MessageSujet: Re: [RP] Noces d'A&A - 9 octobre 1462   Ven 10 Oct - 22:08

Moi, j'étais pas peu fier avec mes deux cavalières. C'est qu'elles étaient vachement jolies toutes les deux. Bon, Mairina avait encore du mal à s'habiller comme avant, mais ça, c'est normal. Fallait bien que ma baleine redevienne une jolie sirène, mais pour ça, fallait du temps.

Lo Cavalièr, elle, elle était comme d'habitude, toute excitée. Depuis l'aventure des fourmis dans sa botte, on la tenait plus. Une vraie puce !! Y a des fois, j'ai l'impression d'être Noé dans son arche. J'avais la baleine, voilà la puce, et j'ai même une crevette toute rose en prime. La classe.

On avançait donc, cahin caha, genre bateau sur l'eau, et je cherchais mes parents dans la foule. Ça commençait mal, je les voyais pas. Par contre, j'apercevais Parrain sur le parvis, et zou à tribord toute ! Sauf qu'à tribord toute, y comme un gros rocher qui gène, et ce gros rocher, je souris parce que je le connais super bien.

Je le laisse me taquiner parce que je sais que c'est ça qu'il fait, et je souris avant de me lancer.


Pas du tout, Messer. Je respecte l'ancienneté et en plus je suis plus beau que vous.

Je me retiens mais pas longtemps pis j'éclate enfin de rire. Je lâche Mairina et lo Cavalièr pour le prendre dans mes bras, mais pas longtemps, hein, on n'est pas des filles !

Je me tourne vers les jolies dames et j'en profite pour présenter mon frère.


Mairina, Cavalièr, je vous présente mon frère Adelphe.

J'aimerais lui demander où sont tatie Linèta et mon neveu mais je veux pas non plus monopoliser la conversation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance Elyse DC
Visiteur


Nombre de messages : 5
Réputation : 0
Points : 5
Date d'inscription : 06/10/2014

MessageSujet: Re: [RP] Noces d'A&A - 9 octobre 1462   Sam 11 Oct - 3:43

En retard au mariage de ma marraine!  En retard au mariage de mon frère!  Je suis en retard!  Mais je suis bien habillée par contre.  Le voyage n'aura pas été de tout repos, mais j'aurai réussie à faire en sorte que ma robe ne soit pas trop amochée et mes cheveux, j'ai prie l'habitude, beaucoup plus élégante d'ailleurs, de les nouer avec des rubans deux tons dans une grande tresse unique formant de délicat losange châtain et vert tendre.  Résultat des courses?  Même dans les pires situations, je reste au meilleurs de moi.

Mais en fait, on est pas vraiment en retard.  Juste un peu, mais pas en retard.

Déjà, je sourie.  Il y a Solé qui est déjà là!  Avec Donà Victoire et une autre femme qui porte un bébé dans ses bras.  Il est tout petit!  Tellement petit!  Comme Valentina.  Je vois aussi Tonton Arthur.  C'est d'ailleurs vers lui que les pas de Donà Jehanne nous mènent tous.  Je salut Tatie Jayzabelle d'un beau sourire et attend mon tour pour dire bonjour à Tonton Arthur.  Pendant ce temps là, je cherche des yeux pour voir Papas ou Maman.  Suau est avec eux?  Valentina aussi?  Pourquoi ne sont-ils pas déjà là?

Et Tatie Linèta?  Elle est où?  J'aurais aimé pouvoir arriver assez tôt et prier un peu avec elle.  J'aurais aimé avoir plus souvent l'occasion d'être avec elle, mais le Très-Haut en aura décidé autrement.  Heureusement que nous sommes toutes deux jeunes.  Nous aurons bien le temps d'en avoir, des instant rien qu'à nous deux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perrinne
Visiteur
avatar

Nombre de messages : 9
Réputation : 0
Points : 9
Date d'inscription : 17/03/2012

MessageSujet: Re: [RP] Noces d'A&A - 9 octobre 1462   Sam 11 Oct - 8:59

Arret toute ! Un rocher devant. Non, un homme plutôt. Et Olivièr le connaît.
Une oreille bien tendue suffit à comprendre de qui il s'agit. Voila donc qu'elle peut mettre un visage sur un nom qu'elle ne connaissait que par la plume de celui-ci ou d'autres. Visage qui convient a l'homme, à la plume. Abrupt. Sans detour. Aimelina, quelle bêtise as tu faite ?

Regard a Vinkolat qui s'agite. Ohhhh non mon mignon, tu reste calme toi ! Ce n'est pas le moment de te présenter, tu attends ton tour...s'il vient. Non mais, il va falloir apprendre les mondanités mon petit gars et plus vite que tu ne le crois. Regarde, ton parrain te montre la piste. Oh le monsieur te fait peur ? Peuh, il ne va pas te mordre voyons ! Que par les mots au pire. Mais tu n'auras sûrement que du dédain. Tu sais, les petits bonhommes comme toi, il n'y a que leur père pour s'extasier devant eux, côté gente masculine. Et encore. Le tien est Gaga mais ce n'est pas une panacée.
D'ailleurs, olivièr ne te cite pas. Tiens, il ne nous présente pas non plus.

Du bras disponible maintenant, elle enveloppe un peu plus le petit agité qui après deux grimaces de plus, finit par pousser un petit bâillement et se rencogner contre sa mère. Grande idée qu'elle a eue de le nourrir juste avant. Un coup d'œil a Vic, une envie de rire, sans savoir pourquoi. Un regard au frère, un simple hochement de tête, les mains sont occupées.


Enchantée, je suis marina.

Qu'il se débrouille avec ça, Olivièr n'a pas aidé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victoire.
Visiteur
avatar

Nombre de messages : 3
Réputation : 0
Points : 3
Date d'inscription : 06/10/2014

MessageSujet: Re: [RP] Noces d'A&A - 9 octobre 1462   Dim 12 Oct - 0:36

Pour une fois Victoire suivait sans  broncher. Par moment elle se penchait sur le mini Giffard pour le couver du regard en se demandant si Perrine lui autoriserait bientôt de gaver de meringues son filleul. Bref, elle continuait donc sa marche, toujours fort ennuyée par la famille fourmis qui avait envahi sa plante de pied, alors chaque dix pas elle tapait le sol de son talon  pour que les formicidae s'échappent au plus vite.
Enfin ils arivaient sur le fameux parvis, et Olivièr se lança dans les présentations.
Victoire observa discrètement le dit Adelphe tout en cherchant les ressemblances avec son frère, à la suite de Perrinne elle enchaîna,


Le bon jour, je suis Victoire.

Laissant de côté les déclinaisons qui suivaient son prénom, elle hésitait à se déchausser puis se ravisa en posant son regard sur Olivièr pour qu'il lui trouve fissa une solution.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume de Chauconin
Sang de Sìarr
avatar

Nombre de messages : 48
Réputation : 1
Points : 51
Date d'inscription : 31/03/2010

MessageSujet: Re: [RP] Noces d'A&A - 9 octobre 1462   Dim 12 Oct - 11:27

Ah, les cloches, enfin ! C'est que malgré sa patience forgée en la Ville éternelle par des Pères peu portés aux mondanités, le jeune homme ne parvenait pas à suivre ces enseignements en ce lieu. Tout lui était, ou lui semblait, trop proche, trop connu, voire trop aimé pour qu'il puisse agir comme si tout cela ne l'affectait pas. D'un geste rapide, il crispe les poings, comme le lutteur qui sait que, désormais, l'attente sera courte, le combat va commencer. Il affrontera, comme il le pourra, ce qui se présentera à lui, cœur vaillant autant que faire se pouvait et déterminé à ne pas trop montrer comment il souffre de tout ceci, de tout ce cirque.

Avant qu'un imprévu ne viennent briser toutes ces bonnes résolutions.


Citation :
Messer, il faut sortir. L'office aura lieu après, l'échange des vòts a lieu sur le parvis... Enfin, si vous voulez en être vesent...

S'il voulait être présent ? Bonne question. Au fond de lui, il savait qu'il voulait être partout, sauf ici, malgré tout ce qu'il tentait de montrer. Foutre le camp, déguerpir, disparaître loin d'ici. « Tu peux me donner ça, toi le badaud ? » sembla se demander le bâtard l'espace d'un instant. Puis, comme revenu à la réalité, il acquiesça, se leva t, d'un pas lent, sortit de la chapelle.

Citation :
Oh, voici mon époux, Miguaël Enguerrand de la Louveterie, vassal de sa Sainteté.

Voila de quoi surtout le clouer sur place. Il se doutait bien que, un jour ou l'autre, la Renarde chercherait et se trouverait un époux. Et que cet époux ne serait pas lui. L'idée, le concept, tout ça lui était rentré dans la tête, avec le temps et la réflexion. Mais la réalité des choses, c'était là une tout autre affaire. Muet et immobile comme deux ronds de flanc, il ne bougea plus pendant quelques secondes qui lui parurent une éternité. Puis se réveilla, alors que d'autres invités étaient déjà arrivés sur le parvis ou alentour. Parmi lesquels il aperçut le fameux futur vicomte des Fenouillèdes...

Reposant son regard vers le quatuor qu'il identifia comme l'officiant, son épouse, la Renarde, son – grrrr – époux, il tenta de se forger une face amicale avant de s'adresser à eux.


- La bonne journée à vous, mes dames, mes sires. Guillaume de Chauconin, frère naturel de la mariée.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skip Lo Casalièr
Vassal des Sìarr
avatar

Nombre de messages : 39
Age : 33
Localisation : Languedoc
Réputation : 0
Points : 43
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: [RP] Noces d'A&A - 9 octobre 1462   Dim 12 Oct - 11:37

Quoi qu'il fasse, Skip est toujours en famille.  Il ne déroge pas à la règle aujourd'hui et c'est la raison pourquoi il arrive seulement à cet instant, alors que tout le monde se presse sur le parvis.

Devant lui marche un gamin tenant la main d'une jeune femme.  À son côté droit, une autre femme tient un enfançon dans ses bras.  Voyons voir qui ils sont:

Le gamin, proprement habillé comme un petit seigneur est Amaury, appelé Suau par tous ses proches.  Il doit avoir entre 4 et 5 ans, pas bien plus.  Il tient la main de Anna, la gouvernante du gamin.  Elle fût aussi sa nourrice et elle fait maintenant partie de la famille.  Elle est habillée peut-être un peu moins richement, mais elle ne dépareille pas dans le décor.  Skip n'a pas l'habitude de laisser ses gens mal se présenter quand ils sortent en publique.

L'autre enfançons est une petite fille du nom de Valentina.  Elle est un peu plus vieille que l'autre bébé présent, mais d'un mois ou deux seulement et a encore besoin d'une nourrice.  Celle-ci fait son office sans fioriture, simplement présente, comme une ombre, partout où l'enfant est.  Elle aussi convenablement habillée.

Puis, il y a le vassal, le père, le grand-père qui lui, est toujours merveilleusement bien vêtue.  Il se tient la tête haute, il est souriant sous sa chevelure argentée.  Sa petite couronne d'or sur la tête ne contribue, au final, qu'a accentuer la blancheur et l'éclat de lumière qui émane de la tête du vieille homme, l'aîné du Languedoc.  Il est habillé relativement simplement, malgré les dorures et les couleurs vives.  Ce qui se démarque, c'est sa canne.  Pour ceux qui ne l'on jamais vu encore, elle est surprenante.  D'ébène et de chêne, noir et blanche, elle représente le bâton d'esculape.  Un écot de bois enroulé d'une couleuvre dont la tête vient former une garde au niveau de la main.  Un esprit ouvert devinerait la lame caché dans le cœur de la canne.  Malgré tout, à son côté droit, Skip porte sa fameuse épée au pommeau à la croix occitane.  L'anneau de cuire permet de voir la lame, étincelante, gravé de deux devise.  "S'escrimir ta la vivença!" et "Occitania Per Totjorn!"

Ils avances vers les présents.  Aussitôt que Suau voit sa sœur, il part à sa rencontre, lâchant la main de Anna.  Skip, lui, s'avance vers le groupe formé par Victoire, Perrinne, Adelphe et Olivièr, suivit par la nourrice.


Bonjorn a tots! Benvengut a Vinassan! St-Jean, c'est un plaisir de vous voir, vous avez très bonne mine!

Il sourit en regardant l'enfant dans ses bras sans savoir que les présentations n'avait pas été faite convenablement.  Il se tourne ensuite vers Victoire.

Heureux de vous revoir aussi, Donà, Senher Cristòl doit être content d'avoir le Grand Maître des Hospitaliers pour le mariage de sa fille!

Et il regarde enfin ses deux fils.  Si semblable et différent tout à la fois.  Il sourit de les voir ainsi.  Il regarde à nouveau les deux femmes en souriant.

Vous avez fait connaissance de mon fils Adelphe, donc!

Il sourit toujours, tendant une main vers l'épaule de son aîné et la lui posant doucement dessus.  Il espère que ce fils comprendra que ce geste est aimant et protecteur.  Il ne la laisse pas longtemps là et la retire bientôt sans se départir de son sourire éternel et lumineux!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelphe
Parcheminier
avatar

Nombre de messages : 40
Réputation : 1
Points : 43
Date d'inscription : 27/09/2014

MessageSujet: Re: [RP] Noces d'A&A - 9 octobre 1462   Dim 12 Oct - 12:58

Éclat de rire qu'il le prend, le submerge quand il l'entend la mère à l'enfant le saluer. Il sait qui elle est, cette femme à qui il a écrit pour lui demander l'inavouable. Est-elle si sotte pour se présenter de la sorte à moins qu'elle ne soit d'une grande intelligence plutôt. Yeux qui se plissent pour la regarder mieux, la détailler, et il lui sourit parce qu'il n'oublie pas qu'il a une dette envers cette femme.

Buste qui se penche légèrement, main posée sur son torse, mais regard qui ne lâche pas le sien.


Madame, quel plaisir de vous rencontrer enfin.

Et puis parce que sinon, ce ne serait pas lui !

J'ai tellement entendu parler de vous.

Sourire amusé qui lui vient, et il passe à la suivante. Vraiment son frère sait s'entourer.

Madame, je suis bien aise de mettre enfin un visage sur celle que mon frère m'a décrit comme la plus belle amazone qui soit.

Clin d’œil à Fratellus. Qu'il apprenne donc que pour charmer un dame, il faut parfois lui dire les choses en face.

Voix de son père qui coupe court aux presque mondanités, et main qu'il sent sur son épaule. Tête qui se tourne et sourire qui lui vient. Il a bien fait de prendre un bain, ça le rendrait presque chaleureux, à moins que ce ne soit le pavot avalé pour passer cette saleté de mal de crane. D'ailleurs, qui s'en soucie ?


Nous venons de faire connaissance, oui.


Signe de tête vers le parvis, et demande à son père.

L'homme qui est là bas, c'est votre ami le prêtre ?


Autre apparition dans son champ de vision et sourire mauvais qui remplace le précédent. Monsieur son frère sera donc présent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ArianaAnthea Del Casalièr
Vassal des Sìarr
avatar

Nombre de messages : 26
Réputation : 1
Points : 29
Date d'inscription : 03/02/2012

MessageSujet: Re: [RP] Noces d'A&A - 9 octobre 1462   Dim 12 Oct - 15:09

Si elle n'était pas arrivée avec son cher époux et leurs deux plus jeunes enfants, c'est qu'elle était occupée ailleurs.

Levée tôt, préparée avec soin tout en étant vêtue le plus sobrement  possible, ce qui avec un époux comme le sien n'était pas toujours facile...bref, pendant que tous s'attroupaient sur le parvis, elle, elle était dans la chapelle.

En effet, elle réglait les derniers détails de la cérémonie avec ses propres invités. Si cela était étrange ? Pas tant que cela surtout quand on savait qui étaient ces fameux invités et ce qu'ils étaient venus faire là.

Ils discutaient donc, installés dans la sacristie afin de ne déranger et de n'être dérangés par personne. Enfin, lorsque tout fut réglé, elle les remercia et les laissa rejoindre les autres à l'extérieur.

Pendant ce temps, elle vérifia que les fleurs blanches demandées pour l'occasion avaient été installées avec goût. Une fois satisfaite, elle prit un moment pour prier. Ici était le refuge de Saint Martin. C'était celui à qui elle avait voué sa dévotion et elle ne manquait jamais de le prier lorsque quelque chose d'important s'annonçait. Elle l'avait prié, à Tours, juste avant la naissance de Suau, puis lorsqu'elle s'était sue grosse de son dernier enfant, et tant d'autres fois encore. Elle porte sa main sur le médaillon à l’effigie du Saint caché sous sa vêture, et entame sa prière pour que ces noces se déroulent bien, et qu'elles ouvrent un avenir heureux à ceux qui se présenteront dans quelques instants en cette chapelle.

Une fois fait, elle remonte l'allée, franchit la porte de bois menant à l'extérieur, et cherche son Ange de regard. Elle le voit mais il est avec Adelphe, elle préfère donc aller saluer le groupe entourant l'officiant du jour.

Elle sourit à Suau ayant déjà assailli sa sœur, et lui tend la main pour qu'il la prenne. Puis...


Bonjorn Donàs, Messers.

Une légère révérence rendue délicate par la canne qu'elle tient en main, et elle avise les invités rassemblés.

La Vescomtessa n'est pas encore arrivée ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jehanne Elissa
Vicomte/Vicomtesse
avatar

Nombre de messages : 18
Réputation : 0
Points : 18
Date d'inscription : 31/03/2010

MessageSujet: Re: [RP] Noces d'A&A - 9 octobre 1462   Lun 13 Oct - 11:44

« Oh, Guilhem ! J'étais sûre t... J'étais sûre que vous seriez là ! » Il y avait de l'entrain au début, très vite mué en respect étrange, celui du temps qui a passé, celui du je-ne-sais-plus-trop-qui-l'on-est-l'un-pour-l'autre. La familiarité face au Comte des Corbières était-elle de mise ?
Jehanne sourit à Arthur, son épouse et leur enfant, et inclina la tête vers le Chauconin.


« C'est vrai que nous, nous nous connaissons déjà. Mais je ne sais si je vous aurais reconnu, Chauconin, vous êtes si... Si respectable, si digne ainsi vêtu ! »
T'as l'air d'un corbac.
Mais elle ne le dira pas. Elle détaille ses traits, c'est bien toujours le même ; moins poupin, avec un duvet qui voudrait se faire barbe, s'il ne se rasait de près. D'un blond plus sombre, celui de l'âge ; mais blond toujours, mais Chauconin toujours. Miguaël retourna aussi les politesses, parce que Miguaël était poli. Elle-même redit, pour le nouveau venu, ignorante de ce qu'il avait entendu :


« Je présentais mon époux, la noce a été célébrée il n'y a pas deux semaines. En petit comité. » C'était mieux de préciser, avant de se prendre des reproches, des "tu ne m'as pas invité".

Sur le parvis, les gens s'amassaient ; les gens attendaient. Constance était libre de rejoindre sa famille, dont la vue réjouit aussi la Volpilhat.

Aimelina, où es-tu ?


[Post avec l'accord de LJD Miguaël ; il est peu disponible mais considérez qu'il est bien là et peut répondre le cas échéant, je quête auprès du joueur la réaction de son perso Smile ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance Elyse DC
Visiteur


Nombre de messages : 5
Réputation : 0
Points : 5
Date d'inscription : 06/10/2014

MessageSujet: Re: [RP] Noces d'A&A - 9 octobre 1462   Lun 13 Oct - 14:33

Décidément je suis régulièrement dépassée par les événements.  C'est qu'il y a beaucoup de monde et que je réalise que je n'aurai jamais le temps de parler à tous.  J'entend des pas précipité s'approcher de moi et j'ai tout juste le temps de me retourner pour accueillir mon petit frère dans mes bras!  Je lui fait un baisé sur la joue en souriant.  Il y a aussi un homme qui se présente comme le frère de Tatie Linèta.  Je ne le connais pas et je suis un peu surprise de voir son regard.  Était-ce de la jalousie?  Je ne sais pas trop et je n'ose pas m'avancer.

Enfin, je vois Maman s'approcher et je lui sourit.  Personne ne me retiendra et quand elle salut tout le monde, je m'approche d'elle, mon petit frère l'ayant déjà rejointe.


Je n'ai pas vu Tatie Linèta encore.  Amparaire est là bas avec Solé.

Je me tourne pour indiquer la direction quand je vois Papas.  Mon sourire s'élargie encore un peu plus et, c'est plus fort que moi, j'applaudis.

Avec Papas aussi!  Et Valentina!

Je laisse soudain en plan tout le monde pour aller rejoindre le comité formé par Papas et compagnie.  En arrivant là, j'étire le cou pour donner un baisé sur le front de Valentina, ce qui ne manque pas de la réveiller et de la faire pleurer.

Chhute, petite sœur!

Je rie et je me tourne vers Papas.

Bonjorn Papas!  Vous allez bien?  Amparaire, tu est très beau comme ça!  Et toi aussi Solé.  Tu a bien grandis encore!  Va falloir que je dise Messer bientôt.

Je me tourne vers la lanf... la Chef de Solé et je lui sourit poliment avant de me présenter à l'autre dame.

Je suis Constance Elyse Del Casalièr, enchantée de vous rencontrer Donà.  C'est votre enfant?

Je le regarde un peu mieux et je sourie, tentée que je suis de lui coller une bise à lui aussi.  Mais je me retient.

C'est un très bel enfant, Donà.  Toutes mes félicitations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aimelina
Vicomte/Vicomtesse
avatar

Nombre de messages : 219
Réputation : 3
Points : 250
Date d'inscription : 11/02/2010

MessageSujet: Re: [RP] Noces d'A&A - 9 octobre 1462   Lun 13 Oct - 16:46

Elles étaient partie du Donjon de Saint-Félix. Dans la même litière à lourds rideaux, toutes deux chaudement vêtues, l'une de ses doutes, l'autre de ses maux. Le petit Cristòl était entre elles deux, très heureux de son nouveau pourpoint, enthousiaste à l'idée de voir bientôt son père et sa mère vivre ensemble et être amoureux. Dans sa tête, à partir du moment où l'on se marie, l'on s'aime. Sa mère n'a pas eu le cœur de démentir.

Pourtant, elle aurait eu de quoi. La veille avait été riche en confessions sororales, en états d'âmes et épanchements. Fallait-il, vraiment, se marier ? Devant la loi, ce n'était plus nécessaire. Et parler de sentiments devant le Très Haut, quand on n'était pas sûr de leur existence... À quoi bon ? Aimelina avait parlé du passé, de ses coupables amours, de la conception de Cristòl, de ses fiancés de pacotille ; elle avait parlé de sa douleur et de ses doutes ; elle avait parlé de leur mère, elle avait parlé de son père. Elle avait parlé de péché, elle avait eu la rage, de devoir dire ce mot, de devoir voir le monde au prisme du bien et du mal qu'elle a toujours piétiné. Est-ce bien, d'être fille-mère ? Est-ce mal, d'épouser Adelphe ? Est-ce bien, de mentir aux Hommes, de mentir au Très Haut ? Si c'est pour le bien de Cristòl, est-ce que ça peut être mal ?

Magalona, digne comtesse, vierge, pure, pieuse, et toujours sans mari, qu'on pourrait croire sans émoi et sans indulgence pour les péchés d'autrui, eut la plus douce des bienveillances pour sa sœur éplorée. Elle l'écouta et ne la jugea pas. Elle lui conseilla d'écouter son cœur, juste son cœur. Étrange conseil à une Aimelina qui n'a jamais fait que cela, pour son plus grand malheur ; mais en ce moment, elle veut faire fonctionner la tête, et ça ne lui réussit pas mieux.
Magalona, observatrice redoutable, faute d'être grande bavarde, lui parla d'Adelphe, ce qu'elle avait vu, la tête qu'il faisait quand Aimelina parlait, ou quand elle ne le regardait pas ; elle fit part de son intuition toute féminine, sur cet homme empli de doutes, sous le vernis de l'arrogance, sous les regards farouches, dans ses emportements. Était-ce destiné à convaincre Aimelina qu'il n'était pas le bon ? Ce n'était que voué à lui rendre le choix plus juste, à éclairer la situation. Dire qu'Adelphe doutait, c'était offrir une chance à Aimelina de voir en ce doute une brèche pour atteindre le cœur d'Adelphe ; une lueur d'espoir dans ce couple, un sol sur lequel ils pourraient poser les fondements de leur foyer. Magalona, guide suprême, souligna, sans insister, comme une éventualité, que deux âmes blessées peuvent s'apporter un réconfort plus équilibré que ne le feraient une blessée et une vigoureuse. Qu'il ne faut pas être sans faille pour l'autre, mais que les failles de l'un donnent à l'autre la force de les combler, de les panser. Choisit-elle ces mots ? Qu'importe ; le sens compte. Le sens de dire : les chemins qui semblent les plus faciles sont parfois semées d'embûches. Savoir à l'avance que le chemin est ardu, c'est s'y préparer ; choisir de l'emprunter, c'est avoir, déjà, gagné.

Magalona est douée pour fournir des conseils, mieux que pour se les appliquer. C'est ce que pense Aimelina, en ce matin du 9 octobre, lorsque leur litière approche de la chapelle saint Martin. Elle prend le pari de se marier. Elle offre ce père à Cristòl, elle s'offre la chance d'aimer encore. Ou de baiser. Elle en a envie, aussi. Ça aussi, elle l'a dit à Magalona ; quitte à être sincère, autant aller au bout, aller jusqu'à prendre le risque de choquer.
La rage d'Adelphe peut être un puissant aphrodisiaque. Elle sera sienne et le lui a bien dit, ce mariage ne sera pas une façade. Et s'il refuse, si elle le dégoûte, alors elle le frappera, encore, encore, jusqu'à ce qu'il cède ou jusqu'à l'épuisement ; et une fois lessivée, vidée, sans espoir, il sera facile de mourir.

La litière arriva dans la foule bourdonnante amassée sur le parvis de la petite chapelle occitane. Magalona descendit, avec l'aide de son valet, puis Cristòl, qui devait rester avec sa tante (mais les enfants font-ils ce qu'on leur dit de faire ?).
La Comtesse du Gévaudan portait les armes de sa famille et de son comté, sur une cotte hardie soulignant sa maigreur.

Aimelina suivit alors. Une grande houppelande crémeuse en soie damasquine, une cape à col haut de même étoffe, bordée d'un galon de fils d'or, rabattue sur son bras maudit. Ses cheveux d'ébène étaient piégés dans une crépine de fils d'or, sous une toque portant sa couronne vicomtale.
Elle avança sur le parvis de l'église, s'efforçant de sourire aux aimables visages assemblés là, de lâcher des « Bonjorn » et autres « Adissiatz »... et son bel et blond de frère, son amant onirique, cette chimère d'Aristote, ce cureton sombre et droit. Il était près du Comte des Corbières, là près de la porte, et Jehanne, et Miguaël. Aimelina s'inclina devant l'officiant, et pria qu'Adelphe ne fût pas loin. Dans le froissement de ses entrailles, dans l'angoisse grimpante, elle avait tout fait pour ne pas le chercher du regard, fuyante promise. Maintenant, de toute façon, il était trop tard. Elle est là pour se marier.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rozenn
Relieur
avatar

Nombre de messages : 90
Réputation : 0
Points : 93
Date d'inscription : 06/07/2009

MessageSujet: Re: [RP] Noces d'A&A - 9 octobre 1462   Lun 13 Oct - 22:19

En retard ? Elle ? Bien sur que non voyons ! Une pure vue de votre esprit. Je vous assure qu'elle était tellement à l'heure qu'elle était en avance. Sauf que. Le problème quand on arrive en avance, c'est que même l'officiant n'est pas là. Si bien qu'elle s'était retrouve là devant la chapelle, une main sur son ventre qui manquait d'exploser d'une minute à l'autre, l'autre main sur le menton, le regard vers le soleil.

-J'étais pourtant sure d'être à l'heure c'te fois !

Résolument persuadée qu'elle était arrivée complètement à la ramasse, elle fit demi tour. Avec un ventre pareil elle voulait pas tenter l'expérience de la porte qui grince, de la honte qu'on se farcit quand on arrive en retard, toussa toussa. Elle devait éviter toutes les émotions fortes, si près de la délivrance. Sinon elle serait bien fichue de se délivrer en avance, et là... En plein milieu de Vinassan, elle était pas bien sure de trouver quelqu'un pour l'aider. Donc, non sans jeter des petits coups d'oeil derrière elle pour voir si elle était effectivement à la ramasse, la Boulotte reculait. Mais le fait de se retourner n'avait pas l'air de faire remonter le temps, et elle paraissait toujours aussi en retard plus elle avançait. Encore plus en retard même à fortiori.

De retour dans son auberge, elle s'assit sur son lit avec un air dépité. Même sans enter à l'intérieur de la chapelle, la Boulette avait honte. Nan mais franchement, est-ce que ça se faisait d'arriver en retard à un mariage avec peu d'invités ? Ca se voyait forcément quand on était pas là quand y'avait pas beaucoup de personnes à attendre ! La Basque ne savait pas quoi faire pour régler la situations, pour s'enlever le remord qui la rongeait. Alors elle quitta à nouveau sa chambre et alla s'asseoir à une table de la taverne avant de commander une tisane.

Lorsque l'aubergiste arriva, elle le regarda et sourit légèrement avant de dire :


-J'ai manqué l'mariage d'Aimelina et Adelphe. C'est pas d'pot quand même hein ?

Le vieil homme regarda la Vicomtesse à son tour, en haussant un sourcil.

-Euh... C'est qu'ça c'mmence dans un p'tite heure les noces ma bonne dame. J'vois point trop c'que vous avez manqué.

-Hein ?! Sérieux !! Maaaaaah !

Elle s'enfila la tisane d'une traite, sans manquer de se brûler la langue en passant. Elle déposa ensuite quelques écus sur la table avant de remercier grandement le vieil homme. Il venait de lui égayer sa journée, il avait même pas idée. En une petite heure, elle avait carrément le temps d'y aller tranquillement jusqu'à la chapelle... Alors pourquoi avoir bu sa tisane aussi vite vous allez me dire ? Elle même n'en savait rien. Sur le coup de la surprise sans doute... Enfin en tout cas, lorsqu'elle reparut une nouvelle fois devant la chapelle, légèrement essoufflée par tous les efforts qu'elle avait fournis depuis ce matin, la Boulotte vit du monde. Allelujah !

-Kaixo, bonjorn !

Et elle s'arrêta tout net près de tous les autres. Son ventre de huit mois bien tassés difficilement caché dans une robe qu'elle avait fait l'effort de mettre pour l'occasion. Intérieurement, elle espérait que l'officiant ne mettrait pas très longtemps à les inviter à entrer. C'est qu'elle avait fait du sport depuis qu'elle s'était levée !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cristòl de St-André
Visiteur


Nombre de messages : 6
Réputation : 0
Points : 6
Date d'inscription : 13/10/2014

MessageSujet: Re: [RP] Noces d'A&A - 9 octobre 1462   Lun 13 Oct - 23:23

Je suis content!  Vraiment!  Hier, j'ai passé la journée a faire tout ce dont j'avais envie de faire.  Mamà était occupée avec Tatie Lona et Papà n'était pas là.  J'en ai donc profité pour fabriquer de mes main le cadeau que je vais pouvoir offrir a Papà et Mamà quand ils seront ensemble pour de vrai.

Aujourd'hui, j'ai eu droit à de beaux habit.  Faut avouer que je suis super classe dans mes habits.  Je vais quand même être Bar de Sant Fèliç, faut pas m'habiller n'importe comment!  Et on m'a même permis de garder ma petite épée en bois.  Comme ça, je suis parfait pour aller conquérir le monde sur mon grand caval, comme celui de Papà, ou même un de ceux de Pepin.

En attendant, c'est un grand jour aujourd'hui et il y a beaucoup de monde ici.

Je regarde partout et je vois un garçon de mon âge près de Memina, il y a aussi une petite fille toute proche avec un, deux, trois... trois grand monsieur et deux autres dames.  De l'autre côté, y'a Papà avec Pepin et un garçon plus vieux que moi, mais plus jeune que Papà.  Il y a encore deux dames là avec une jeune fille plutôt mignonne.  En arrière, quand j'entend des pas, il y a encore une autre dame qui arrive.

Et elle est grosse celle-là!  Tellement grosse!

Discrètement, si possible, je lâche la main de Tatie Lona et je m'avance vers la dame en lui souriant.


Bonjorn Donà!  Ieu me disòn Cristòl de Sant Andrieu, venidor Bar de Sant Fèliç, dròlle de Adelphe Casalièr, reiredròlle de Cristòl de Sìarr e Skip Lo Casalièr, reirefelen de Rekkared de Sìarr e de...

Ha zut!  Je sais pas le nom du papà de Pepin...  Bon c'est pas tout ça, mais là, faut pas trop en mettre non plus.  Alors voilà, je me suis présenté, passons aux choses sérieuse!

Perqué sètz prensòia?

_________
Traduction en vrac: 
Papà, Mamà, Pepin, Memina:  Papa/Maman (enfantin), Grand-Père/Grand-Mère, ici Skip et Ariana


"Bonjour Dame!  On m'appel Cristòl de Saint-André, bientôt Baron de Saint Félix, fils de Adelphe Casalièr, petit-fils de Cristòl de Sìarr et de Skip Lo Casalièr, arrière-petit-fils de Rekkared de Sìarr et de..."


"Pourquoi vous êtes grosse/ventrue?" (Péjoratif...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perrinne
Visiteur
avatar

Nombre de messages : 9
Réputation : 0
Points : 9
Date d'inscription : 17/03/2012

MessageSujet: Re: [RP] Noces d'A&A - 9 octobre 1462   Mar 14 Oct - 15:08

Arrive du monde tandis que les mondanités/présentations se poursuivent.  Autant de tetes qui lui sont inconnues à quelques exceptions près.  Tout sépare ou presque Normandie et Languedoc hormis quelques rares ponts.

"Mairina" en est un.  Car oui, ici elle n'est que cela, "Mairina".  Par deux fois d'ailleurs.  Role au final le plus important à ses yeux que la couronne qu'elle a omis d'emporter, que les batons et tabard qu'elle a délaissé dans un coffre dans sa chambre.  

Son sourire à Adelphe se fait sybillin tandis que Victoire se présente plus précisément.  Apparemment Olivièr s'est montré dissert sur la Grand Maitre, la rendant presque curieuse des mots qu'il a bien pu utiliser à l'égard de la chevalier, de l'Ordre.  Ordre bel et bien présent par l'influence qu'il eut sur les ancetres de certains ici présent.  Cristol, l'ancien, elle l'a cotoyé quelques temps.  Cristol, le jeune, elle va en faire réelle connaissance.

Le "enfin" sonne bizarrement à ses oreilles, ses yeux se plissent.  Un hochement de tete accompagne ses pensées, valsant du futur à la future et vice et versa.  La rudesse, de traits, de ton, elle connait.  Mais les mots lus impliquaient d'autres choses, choses qu'elle trouve peut à peu dans la gestuelle, dans le ton.  Nouvelle curiosité à l'idée que d'elle aussi il fut mention dans les courriers d'Olivièr.  Qu'avait-il pu raconter ?  Le voilà presque potache et meme policé, mais s'agit il de sincérité ou simplement de ces manieres qu'usent ceux qui ont service ou demande en attente ? Le regard se fait plus incisif, yeux dans les yeux durant le court echange et finalement ses traits se détendent.


Moi très peu, mais je gage que l'intéret de mes filleuls nous permettra d'en apprendre plus l'un de l'autre si tel est votre souhait.

Comprenne qui pourrait ou qui voudrait.

Ils sont finalement rejoints par un groupe où ce trouve un vieil homme qui lui est plus familier.  


Bonjorn messer Lo Casalièr.
Voilà bien longtemps.


Effectivement, bien longtemps.  Elle sait qu'en usant de Lo Cavalièr, lui seul sera nommé.  Cette discussion l'avait amusée, entre "Lo" et "Del", certains avaient voulu se braquer quand le compromis était si simple.  Elle aurait presque eu honte de ne pas avoir suivi jusqu'au bout ce dossier soumis par le patriache si récemment elle n'avait pas transmis tous les documents sollicités à son collègue généalogiste pour que la famille Casalièr dispose des brisures sollicités.  Sylvestre avait-il cependant repris contact avec le chef de famille ? Elle l'ignorait.  Ce mariage serait probablement l'occasion d'éclaircir la situation s'il était enregistré à l'Herauderie.

S'approche alors la plus jeune des Casalièr dont elle a fait connaissance pourtant avant la naissance mais qui ne semble pas s'en rappeler.  


Bonjorn Damisella, nous nous sommes rencontrées lors des festivités du Tournel ce me semble où vous aviez bon appétit.
Il s'agit en effet de mon jeune fils, Vinkolat, et je suis Perrinne Giffard Gisors-Breuil, si vous souhaitez mon nom complet.


Eh oui, il n'y avait pas que dans le sud où les lignées usaient des prénoms des ancetres en gage de protection ou souvenir.

Et finalement parait la future épousée.  Celle-ci passe, sans regard de reconnaissance.  Attentive la normande guette, étudie les changements.  Bien des mois et des années qu'elles ne se sont vues, meme si les échanges épistolaires ca et là, leur ont permis de conserver quelques contacts.  Les changements existent, la laissant pensive.  Mariage ce jour, sourires aux levres mais regards fermés, signe clair.  La tenue avantage la vicomtesse.  Aurait-elle du lui parler de cette loi dont elle avait aidé à la rédaction durant la fin de sa grossesse ? N'était il trop tard déjà vu les démarches entamées ? Lors de la rédaction, des soirées de plume et d'encre avec Montjoie, rien n'indiquait que les feudataires appuieraient cette reforme généalogique meme s'il y avait derrière une volonté royale.  Finalement ce fut fait, mais prise des premieres douleurs de l'enfantement, elle n'avait plus pensé à prévenir quiconque.  Le sort en était jeté.  
Ils étaient de mariage ce jour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivièr Cristòl
Visiteur
avatar

Nombre de messages : 4
Réputation : 0
Points : 4
Date d'inscription : 08/10/2014

MessageSujet: Re: [RP] Noces d'A&A - 9 octobre 1462   Mar 14 Oct - 15:53

Quand Mairina ouvre la bouche pour dire bonjour, je me frappe le front. Essayer de faire de l'humour avec mon frère c'est tout sauf une super idée. Comme je le connais, ça risque de tourner à la foire d'empoigne du genre : ta cavalière est jolie pour une potiche. Et alors là, s'il dit un truc comme ça, bah je sais pas trop ce que je fais, ni où je me mets, ni 'fin je vous dis pas le malaise.

Heureusement Lo Cavalièr nous sauva tous du déluge Amparaire en se présentant normalement, elle !

Bon je voyais bien qu'elle me quittait pas des yeux et si pour certains ça pouvait prêter à confusion, moi je savais qu'elle pensait toujours à ses bestioles miniatures. Mais qu'est ce qu'elle croyait ? Que j'allais la déchausser là, juste devant le parvis et surtout devant tout le monde pour faire la chasse aux bébêtes ? Pff, j'aurais mieux fait de venir tout seul, ça m'aurait évité de suer comme un bœuf dans mon pourpoint neuf à cause de mes deux cavalières adorées.

Vous me croirez pas mais c'est là que j'ai su que j'avais pas fini de suer ! Voilà t'y pas qu'Amparaire s'y met lui aussi ? Non mais oh !! Pas fini, non ??

J'écarte mon col de mon cou histoire de respirer, pis si ça pouvait faire repasser mes oreilles au rose et plus au rouge vif, ça serait vachement sympa. Mais c'était pas fini...Ma sœur arrivait...

La dernière fois que je l'avais vue, elle m'avait collé une honte comme j'en avais jamais eu. Fallait voir comment elle avait parlé au Cavalièr ! Je l'avais pas ratée au retour et j'espérais qu'elle avait appris sa leçon pour pas recommencer. Quoi que là, y a papa qui nous a rejoints, elle surveillera peut-être ses manières. Dans le pire des cas, le genre plus aucun espoir d'aucune sorte, je sortirai mon arme secrète....Maman ! Je la vois là bas, juste un signe et hop, elle accourt ! Oui, 'fin, elle boitouille, faut pas oublier qu'avec sa canne elle court plus. Pas grave, canne ou pas, je sais que je peux compter sur elle !

Bah finalement, j'aurai pas besoin de lancer de SOS, ma sœur a réussi à être posée et polie, me demandez pas comment, ça tient surement du miracle. Je vais finir par croire à l'Autre là-haut s'Il continue comme ça !

Par contre y a quand même un truc qu'il faudra qu'il m'explique le Très-Haut, c'est comment on peut inventer et surtout donner un prénom aussi moche à un bébé. Rien qu'à l'entendre, j'ai les boyaux qui se retournent. Mon pauvre filleul ! Si petit et déjà si mal barré dans la vie. Je l'imagine se présenter quelque part en disant : bonjour je m'appelle Vinkolat ! Pour sûr qu'on va lui faire répéter souvent.

'Fin bon, il a le temps et moi j'ai décidé de lui trouver un chouette surnom pour compenser le préjudice parental. Là j'ai pas le temps d'y réfléchir, la mariée arrive. Et là, j'ouvre grand la bouche, je regarde mon frère et je me dis qu'il a eu vachement raison. Tatie Linèta, elle est super jolie .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victoire.
Visiteur
avatar

Nombre de messages : 3
Réputation : 0
Points : 3
Date d'inscription : 06/10/2014

MessageSujet: Re: [RP] Noces d'A&A - 9 octobre 1462   Mar 14 Oct - 17:53

Comme si les propos tenus par Adelphe l'avait embrouillée, Victoire s'empourpra d'office, et trouva soudain grand attrait à la broche épingnée sur le revers de sa mise.
La jeune femme dût cesser là le cours de ses pensées pour accueillir Skip d'un franc sourire ainsi que son épouse. Puis très vite elle fut paumée.
Trop de  monde et cette langue d'Oc qu'elle ne pigeait pas, si au moins Olivièr avait pu lui donner quelques leçons avait de venir, elle aurait pu converser facilement, et meme avec l'accent.
Bref, avec des gestes méticuleux ses doigts firent coulisser la lanière souple de ses souliers à travers la boucle de métal tandis que son talon s'agita pour libérer les fourmis.


Quelle plaie ces bestioles!

Le ton employé pour exprimer cette absurdité, donna à ladite absurdité tout un sens qui fit sourire Victoire, surtout quand les oreilles de  son écuyer virèrent aubergine.
D'autres personnes arrivaient ce qui ne manquerait pas de lui donner le tournis, soeur,fils, petit-fils, tante, père,oncle...
Voilà qui était une cetitude, elle était définitivement perdue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rozenn
Relieur
avatar

Nombre de messages : 90
Réputation : 0
Points : 93
Date d'inscription : 06/07/2009

MessageSujet: Re: [RP] Noces d'A&A - 9 octobre 1462   Mar 14 Oct - 21:38

Si elle s'attendait à ça ! Elle parlait pas franchement l'occitan couramment la Vicomtesse. Alors elle avait compris la première phrase dans les grandes lignes, même dans les très grandes lignes... Elle avait compris qu'elle était ventre à nez -en supposant que l'enfant est plus petit que Roz, mais ça reste à vérifier !- avec le fameux fils d'Aimelina et Adelphe. M'enfin c'est ce qu'elle avait réussi à déduire du charabia du garçonnet. Dans sa tête : fils du futur marié + héritier de Saint-Félix = forcément fils d'Aimelina puisque la baronnie de Saint Félix est à elle.

-Plazer dut jaun baroi. Ni Rozenn Caillavet niz, Ladispoliko bizkondesa eta Sougnéko Dama.* Sourit avant de pencher légèrement la tête en avant, comme si elle saluait un véritable baron.

-Par contre... Je n'comprends pas bien l'occitan ! J'parle principalement français, un peu basque, un peu breton, un peu germain... Un peu beaucoup d'langues finalement ! C'était quoi ta question ?

Parce que oui, elle avait beau pas avoir compris ce qu'il avait dit, elle avait réussit à saisir l'interrogation dans les propos. Balèze n'est-ce pas ? En tout cas, cette rencontre lui avait au moins permis de se remettre un peu au basque. Pour sur que ça lui avait sacrément manqué ! D'ailleurs, elle était en train de se demander pourquoi elle n'avait pas fait tout le mariage d'Hélo et Flo en basque. Hum... Dommage ! Impossible de revenir en arrière maintenant.

*Enchantée Monsieur le Baron. Je suis Rozenn Caillavet, Vicomtesse de Ladispoli et Dame de Sougné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP] Noces d'A&A - 9 octobre 1462   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] Noces d'A&A - 9 octobre 1462
Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Soirée du vendredi 15 Octobre 2010
» [ED10] [Defis journée 6] Nice - Basse-Normandie le 13 Octobre
» Soirée du Vendredi 22 Octobre 2010
» [Nantes] Tournoi Mêlée le Jeudi 28 Octobre 2010
» Soirée du Vendredi 29 Octobre 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Archives de France, donjon de Saint-Félix :: Domèni de la Mainada de Síarr - Domaines de la Maison de Síarr :: Baroniá de Sant Fèliç - Baronnie de Saint-Félix ::  Podestadiu de Vinassan (Seigneurie de Vinassan)-
Sauter vers: