Ici sont conservés les registres des maires & conseils des provinces francophones
Toutes les informations consignées sur ce forum s'inscrivent dans un cadre fictif et ludique. Les ressemblances avec la vraie vie sont fortuites.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Brage

Aller en bas 
AuteurMessage
lenada
Archiviste
avatar

Nombre de messages : 315
Réputation : 0
Points : 629
Date d'inscription : 07/06/2011

MessageSujet: Brage   Mar 19 Mar - 17:00

Procès de Brage


  • Trahison : Procès du mois de Fevrier 1461 Arrow Coupable

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lenada
Archiviste
avatar

Nombre de messages : 315
Réputation : 0
Points : 629
Date d'inscription : 07/06/2011

MessageSujet: Re: Brage   Mar 19 Mar - 17:01

    Duché de Bourgogne
    Office de Justice



Casier judiciaire de Brage



Procès pour Trahison

En date du mois de Février 1461

Procès instruit le 12 Février 1461
Verdict rendu le 25 Février 1461[/size]

Nom de l'accusé: Brage

Procureur: Olivier1er,
Juge: Charles_dubois






Citation :



Archivé
Le juge du Comté : Charles_dubois
Le procureur : Olivier1er

Procès ayant opposé Brage au Duché de Bourgogne

Brage était accusé de trahison.

Le jugement a été rendu

Enoncé du verdict

Citation:
Le prévenu a été reconnu coupable de trahison.
Procureur, calmez vos ardeurs je vous prie.

Attendu que vous avez pénétré notre duché sans y être invité,
Attendu que vous avez porté atteinte à l'intégrité du pouvoir reconnu par le Roy et par les Pairs de France,

Moi, Charles Dubois, Juge de Bourgogne, en ce 25 février 1461, déclare Messire Brage, coupable de Trouble à l'ordre public et le banni de Bourgogne jusqu'au 25 mai 1461.
Qu'il purge également 3 jours dans notre prison.

*BLAM*

Le prévenu a été condamné à une peine de prison de 3 jours.


Acte d'accusation
Citation:
* Le Procureur se leva de sa chaire et prit la parole *

Monsieur le Juge, je suis Athos de la Bronze, le Procureur de Bourgogne.

Messire Brage comparait ce jour, 12 Février 1461 pour répondre du chef d accusation de Trahison envers le Duché de Bourgogne

Il lui est reproché d appeler a la sédition, de soutenir une personne déclarée Usurpatrice par les Lois régissant le Royaume de France applicable en Bourgogne par le Lien de vassalité liant le Duché de Bourgogne au Royaume de France,

De vouloir porter atteinte a l integrité du Duché de Bourgogne en participant au Siege de Dijon et en ayant attaqué le Duché de Bourgogne et ses representants et defenseurs sous une banniere Etrangere a la Bourgogne et au Royaume de France.

De refuser de reconnaître comme Régente du Duché de Bourgogne Dame Aryanha reconnue par Sa Majesté le Roy de France lui conférant selon nos lois fondamentales sa légitimité de Regente,

Comme vous le savez, la justice est coutumière en Bourgogne et fonctionne selon trois critères :

- Un bon père de famille n'agirait pas ainsi et ne tenterait pas de déstabiliser le Duché de Bourgogne, ni ne tenterait de porter atteinte a l intégrité du Duché de Bourgogne en prenant les armes contre les autorités légitimes du Duché.

- Si cette attitude se généralisait, le Chaos, oeuvre de la Bete sans Nom, s installerait en Bourgogne portant un coup fatale au Duché tout entier, a chacune des Villes de Bourgognes, A chaque Bourguignon.
- De coutume, la Trahison est sévèrement punie en Bourgogne.

J accuse donc Messire Brage de Trahison en portant atteinte a l autorité de la Regente de Bourgogne ligitimé par sa Majesté notre Roy, de soutenir ouvertement l Usurpateur Alexandre Olund et de participer activement a l'agression militaire par des armées étrangeres contre la Bourgogne en pretant son bras armé a cette ignominie.

La trahison sur les terres bourguignonnes est passible de la peine de Mort, Bannissement du Duché et d'emprisonnement

Messire Brage, vous avez la possibilité de faire appel a un avocat du Barreau de Bourgogne dont voici la liste :
Angelyque
Gautier.de.vaisneau
Effelissianor
ou un Avocat du Dragon.

*se tournant vers le Juge *

Votre Honneur, je vous remercie de m avoir écouté.

* se dirige vers le greffier et signe l acte d accusation apres l avoir daté du 12 Février 1461.


Première plaidoirie de la défense
Citation:
* Brage vint finalement au tribunal. Il avait tout juste trouvé des bandages de fortune pour ses blessures et c'est ainsi qu'il avait la moitié du crâne enroulé dans un tissu parsemé ça et là de taches pourpres dont l'origine ne laissait aucun doute. *

Bonjour,

Je suis le Reiter Brage de l'Ordre Teutonique et comme je vous l'ai indiqué j'assurerai seul ma défense. Je vais reprendre point par point les accusations qui sont portées à mon encontre.

Appel à la sédition : je plaide non coupable, je n'ai jamais pris parole publiquement dans ce conflit ni incité qui que ce soit à la sédition, j'aimerais avoir des preuves pour étayer cette accusation, sans quoi c'est de la diffamation pure et simple.

Soutenir celui que vous appelez l'Usurpateur : je plaide non coupable, je ne soutiens la cause d'aucun prince temporel, je suis au service du seul Très-Haut. Si mes actes ont encouragé la cause de tel ou tel seigneur particulier, cela est bien indépendant de ma volonté, et même bien indifférent.

De vouloir porter atteinte a l integrité du Duché de Bourgogne en participant au Siege de Dijon : je plaide non coupable. Certes notre armée était sous les murs de Dijon mais la prise de la ville n'aurait en aucun cas porter atteinte à l'intégrité du duché puisqu'il n'a jamais été question, malgré ce qu'on peut entendre, c'est vrai, de remettre la ville dans les mains d'un prince étranger. Dijon est et restera bourguignonne.

en ayant attaqué le Duché de Bourgogne et ses representants et defenseurs sous une banniere Etrangere a la Bourgogne et au Royaume de France : je plaide non coupable. Certes j'étais dans la sainte armée "Deus Manum Ducit" mais je n'ai blessé aucun des représentants ni des défenseurs de la bourgogne, et même plus, je n'en ai attaqué aucun. Que je sache, au moment où j'ai été blessé, ce sont les forces royalistes qui nous ont attaqués sous les murs de Dijon, et non l'inverse.

De refuser de reconnaître comme Régente du Duché de Bourgogne Dame Aryanha reconnue par Sa Majesté le Roy de France lui conférant selon nos lois fondamentales sa légitimité de Regente : je plaide non coupable. Eusaias a été excommunié, et il n'est pas sacré roi, donc il n'est pas roi, la reconnaissance de Dame Aryanha n'a donc aucune valeur. Cette accusation n'a pas de sens.

J accuse donc Messire Brage de Trahison : je plaide non coupable. La trahison suppose un serment de fidélité envers le pouvoir trahi. Je n'ai prêté aucun serment de fidélité envers la Bourgogne, en tant que Reiter teutonique je n'ai pas encore, non plus, prêté mes serments de fidélité au Pape et au Très-Haut, de fait, mon seul attachement est ma citoyenneté artésienne et le comté d'Artois s'est déclaré et se reconnait indépendant du Royaume de France. Dans ces conditions je n'ai enfreint aucun serment qui aurait pu me rattacher de près ou de loin à la Bourgogne ou même au Royaume de France, je ne peux donc être accusé de Trahison.

Merci de m'avoir écouté.

*Brage attendit la réponse du procureur."


Réquisitoire de l'accusation
Citation:
*Le Procureur se leva, Le Procureur écoutait la défense de l�accusé. *

Messire Brage, vous avez attaqué la Bourgogne pour l�une des pires raisons qui soit : le fanatisme religieux, l�obscurantisme religieux de la bete sans nom.

La Trahison vient dans l�atteinte que vous porter au Duché de Bourgogne en attaquant sous le commandement d�une immitation de defenseur de la foi : l�ordre teutonique qui ne s�abreuve que de sang et qui massacre allegrement hommes, femmes, enfants, veillards, au sein d�une armée aux ordres du suppot de la Bete sans Nom Istar_66 qui a ordonnée a son armée de faucher telle la mort elle-même, tous ceux qui se tenterait de rejoindre Dijon.

Vous avez, aveuglé par le vice : celui du besoin de tuer pour s�abreuver du sang d�Aristotéliciens, attaqué dijon et vous avez été identifié durant l�assaut.

J appelle Messire chienfou comme témoin afin qu il confirme que c est bien vous qu�il a blessé ce triste soir ou vous avez levé l épée contre le Duché de Bourgogne en attaquant les courageux défenseurs de Dijon, en étant du coté des agresseurs de la Bourgogne.

« 07/02/1461 04:04 : Vous avez frappé Brage. Ce coup l'a probablement tué.»

*se tournant vers le Juge*

Monsieur Juge, l accusée figure sur les rapports des combats qui sont des plus claires, l identité des différentes personnes est clairement dressé et j appelle en plus le témoin présent sur le Champ de Bataille qui pourra identifier l accusée comme effectivement présent ce soir là et ayant bien attaqué sous bannière Berrichonne les défenseurs de dijon .

Les agresseurs de la Bourgogne ne peuvent et ne doivent attendre aucune clémence. Au contraire, il faut que la justice soit sévère pour punir toute envie de récidive de porter le glaive contre notre Duché.

Je réclame donc la peine la plus sévère : la mort. Car non content de venir dans ce tribunal jouer les niais, d�avoir attaqué la Bourgogne pour faire le couler le sang de nos compatriotes, il tente de s�exonerer des responsabilités qui sont les siennes suite aux ignominieux actes qu�il n�assume visiblement pas.

La Mort ou 15 jours de prison sans boire ni manger dans le cachot le plus sombre qui soit de nos geoles afin que la Bete sans nom vienne le chercher comme le fidele chien de ses sombres desseins qu�il est devenu.

Je vous remercie.

*Le procureur appose sa signature sur les minutes du procès juste en dessous de la date du 22 février 1461*.


Dernière plaidoirie de la défense
Citation:
*Le Reiter écouta, perplexe, le second réquisitoire du procureur. Enfin son tour vint.*

On tombe dans le grotesque et le grandiloquent mais tout cet artifice ne dissimule qu'une chose, et bien vainement, le fait que vous n'avez toujours aucune preuve de ce que vous avancez hormis le témoignage que vous vous proposez de produire sur la blessure que j'ai reçu dans la nuit du 6 au 7 février, et ceci je ne le nie pas! Mais faut-il le répéter une nouvelle fois? Les armées saintes n'ont porté aucune attaque contre les armées de la régence ce soir là ni les soirs précédents, à l'inverse elles se défendaient de l'attaque qu'elles subissaient. Je me défendais aussi. Alors arrêtez de parler d'assaut et d'attaque, c'est faux et vous le savez. Je note également un petit défaut dans votre accusation, vous dites "l accusée comme effectivement présent ce soir là et ayant bien attaqué sous bannière Berrichonne les défenseurs de dijon .", nous n'étions pas à l'origine de l'attaque je l'ai dit et de plus je n'étais pas sous bannière berrichonne mais bien teutonique.

Tout le reste n'est qu'artifice et procès d'intention scabreux et hyperboliques qui versent aussi bien dans le grotesque que dans le ridicule.
Etait-il nécessaire de transformer le nom de mon chef d'armée, Istar33 en Istar66, au nom d'une allusion superstitieuse juste bonne à effrayer les enfants? Un peu de sérieux à la fin.
Etait-il nécessaire d'employer des expressions aussi, quoi? grotesque encore! que s'abreuver du sang des aristotéliciens? Là, là, comme vous y allez monsieur le procureur, assez d'images ridicules bonnes à effrayer les jeunes filles, à qui vous adressez-vous enfin?

La peine que vous proposez est dans la juste continuité de votre réquisitoire dispendieux pour votre verve fébrile en mal de rigueur et de sérieux. Je l'accepte. Qu'il vous soit donné dans votre existence un exemple de courage et de dignité qui vous fait tant défaut au milieu de l'oubli dans lequel vous vous noyez. Seul Dieu me jugera, qu'il vous pardonne avant l'heure de votre mort.

*Brage resta debout et attendit le verdict.*


L'accusation a appelé Chien_fou à la barre
Citation:
Voici son témoignage :
"Chien_Fou s'avance à la barre"
Bonjour voter honneur, Bonjour à tous.

Je ne sais pas comment s'appele cette personne, mais effectivement je le reconnait comme étant dans les armées adverses, dont nous avons eu à découdre.
C'est dans ce but que j'ai du le frapper ce matin de 07/02/1461 04:04, le laissant en piteux état.

Voila ce que je peux vous confirmer.
Et je reste à votre disposition.
"Chien_Fou se retire et va s s'asseoir dans la salle"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Brage
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [RP] Arrivée de Brage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Archives de France, donjon de Saint-Félix :: Royaume de France - Région Nord :: Duché de Bourgogne :: Judiciaire :: Archives des différents procès-
Sauter vers: