Ici sont conservés les registres des maires & conseils des provinces francophones
Toutes les informations consignées sur ce forum s'inscrivent dans un cadre fictif et ludique. Les ressemblances avec la vraie vie sont fortuites.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Schradac

Aller en bas 
AuteurMessage
lenada
Archiviste
avatar

Nombre de messages : 315
Réputation : 0
Points : 629
Date d'inscription : 07/06/2011

MessageSujet: Schradac   Dim 10 Mar - 2:12

Procès de Schradac


  • Trahison : procès du mois de Février 1461 Arrow Coupable

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lenada
Archiviste
avatar

Nombre de messages : 315
Réputation : 0
Points : 629
Date d'inscription : 07/06/2011

MessageSujet: Re: Schradac   Dim 10 Mar - 2:15

    Duché de Bourgogne
    Office de Justice



Casier judiciaire de Schradac



Procès pour Trahison

En date du mois de Février 1461

Procès instruit le 12 fevrier 1461
Verdict rendu le 20 fevrier 1461[/size]

Nom de l'accusé: Schradac

Procureur: Olivier1er,
Juge: Charles_dubois



Citation :


Archivé
Le juge du Comté : Charles_dubois
Le procureur : Olivier1er

Procès ayant opposé Schradac au Duché de Bourgogne

Schradac était accusé de trahison.

Le jugement a été rendu

Citation:
Enoncé du verdict
Le prévenu a été reconnu coupable de trahison.
Messire Schradac, sachez d'abord qu'il ne s'agit pas de ma procure.
Je suis juge, et par cette fonction, je me dois d'être indépendant du procureur des de la prévôté.
Je ne m'immisce pas dans leurs enquêtes.
Mon rôle est de jugé si oui ou non l'accusation a raison ou non.

Autre chose : plusieurs fois vous me prenez à parti en me demande de me mettre à votre place.
Ce n'est pas mon rôle mais sachez que je suis également à votre place.
Je suis Aristotélicien, clerc de surcroit. Et si je fais partie de la régence, c'est bien parce que je crois en notre Dieu Créateur et Bon et en la volonté du peuple qui a choisit notre Roy Eusaias.

Ce que nous jugeons aujourd'hui, ce sont vos actes en notre Duché.
C'est ce que je vais faire.

Attendu que vous appelez défendre votre vie l'acte d'attaquer les armées qui défendent la capitale de Bourgogne,
Attendu que vous avez porté au moins un coup sanglant à l'un des défenseurs de Dijon,
Attendu que vous obéissiez aux ordres étrangers des agresseurs du Duché de bourgogne,

Moi, Charles Dubois, Juge de Bourgogne, en ce 20 février 1461, accuse Schradac de trahison envers le duché de bourgogne.

Je vous condamne au bannissement du duché jusqu'au 20 mai 1461 et à 3 jours de prison.

Que cela soit fait!

*BLAM*

Greffier, actez je vous prie.

Le prévenu a été condamné à une peine de prison de 3 jours.

Citation :


Acte d'accusation
Citation:
* Le Procureur se leva de sa chaire et prit la parole *

Monsieur le Juge, je suis Athos de la Bronze, le Procureur de Bourgogne.

Messire Schradac comparait ce jour, 12 Février 1461 pour répondre du chef d accusation de Trahison envers le Duché de Bourgogne

Il lui est reproché d appeler a la sédition, de soutenir une personne déclarée Usurpatrice par les Lois régissant le Royaume de France applicable en Bourgogne par le Lien de vassalité liant le Duché de Bourgogne au Royaume de France,

De vouloir porter atteinte a l integrité du Duché de Bourgogne en participant au Siege de Dijon et en ayant attaqué le Duché de Bourgogne et ses representants et defenseurs sous une banniere Etrangere a la Bourgogne et au Royaume de France.

De refuser de reconnaître comme Régente du Duché de Bourgogne Dame Aryanha reconnue par Sa Majesté le Roy de France lui conférant selon nos lois fondamentales sa légitimité de Regente,

Comme vous le savez, la justice est coutumière en Bourgogne et fonctionne selon trois critères :

- Un bon père de famille n'agirait pas ainsi et ne tenterait pas de déstabiliser le Duché de Bourgogne, ni ne tenterait de porter atteinte a l intégrité du Duché de Bourgogne en prenant les armes contre les autorités légitimes du Duché.

- Si cette attitude se généralisait, le Chaos, oeuvre de la Bete sans Nom, s installerait en Bourgogne portant un coup fatale au Duché tout entier, a chacune des Villes de Bourgognes, A chaque Bourguignon.
- De coutume, la Trahison est sévèrement punie en Bourgogne.

J accuse donc Messire Schradac de Trahison en portant atteinte a l autorité de la Regente de Bourgogne ligitimé par sa Majesté notre Roy, de soutenir ouvertement l Usurpateur Alexandre Olund et de participer activement a l'agression militaire par des armées étrangeres contre la Bourgogne en pretant son bras armé a cette ignominie.

La trahison sur les terres bourguignonnes est passible de la peine de Mort, Bannissement du Duché et d'emprisonnement

Messire Schradac, vous avez la possibilité de faire appel a un avocat du Barreau de Bourgogne dont voici la liste :
Angelyque
Gautier.de.vaisneau
Effelissianor
ou un Avocat du Dragon.

*se tournant vers le Juge *

Votre Honneur, je vous remercie de m avoir écouté.

* se dirige vers le greffier et signe l acte d accusation apres l avoir daté du 12 Février 1461.

Citation :


Première plaidoirie de la défense
Citation:
*se lève tranquillement et lisse un pan de son manteau pourtant impeccable*

Je dois vous avouer que je ne suis guère étonné de me retrouver ici votre Honneur même si on pourrait remettre en cause l'efficacité de votre procure.

De quoi m'accuse-t-on déjà? D'appeler à la sédition?

Si elle en a la preuve que la procure m'amène sur le champs une preuve de ce dont elle m'accuse? A-t-elle une seule preuve, un seul courrier que j'aurais signé de ma main dans lequel j'encouragerais de valeureux Bourguignons à se soulever? A-t-elle même un seul témoin qui m'aurait aperçu sur une quelconque place publique ou même dans une taverne en train d'haranguer les foules? Je peux vous affirmer votre Honneur que nulle preuve de ce genre ne sera amenée ici car il n'y en a aucune. C'est un grand manque de compétence et de sérieux de la part de la procure que d'accuser quelqu'un d'un crime qu'il n'a pas commis?

Et on me parle de trahison? Est-ce de la trahison de trahir un conseil qui est lui même traître envers la Bourgogne et les Bourguignons?

Toute ma vie j'ai été élevé avec les préceptes de la très sainte église aristotélicienne. Toute comme j'élèverai mes enfants en suivant ces mêmes préceptes. J'ai été baptisé, tout comme je baptiserai mes enfants. N'est-ce pas là ce que ferait un bon père de famille? La religion m'a appris à aimer mon prochain et à chasser les hérétiques.

Que devais-je donc faire quant un Roy lui-même refuse de reconnaître l'Eglise et le Très-Haut? Que devais-je faire quand des hérétiques se sont emparés du conseil ducal? Que devais-je faire pour que le duc Alexandre Olund, duc légitime et fier aristotélicien, retrouve le trône qui doit être le sien?

Votre Honneur... auriez-vous laissé ces gens bafouer ce que vos parents et l'Eglise vous ont appris? Auriez-vous laisser ces gens bafouer ce que vous avez enseigné à vos enfants?

Je n'ai jamais agit que pour le bien de la Bourgogne. C'est ce que je n'ai pas arrêté de faire depuis que je suis arrivé et c'est ce que je continuerai à faire. Vous n'avez qu'à demander au conseil municipal de la belle ville de Mâcon-la-belle. Cela fait presque un an et demi que j'en fait partie, j'ai également été maire. Même la duchesse Angélyque à su où me trouver quand il a fallu se rendre d'urgence à Lyon pour des transactions pour le duché. A plusieurs reprises j'y ai été pour le bien de la Bourgogne.

Aurais-je du trahir mes croyances et les croyances des milliers d'Aristotéliciens à travers le royaume et au-delà?

*retourne s'asseoir très calmement*

Citation :


Réquisitoire de l'accusation
Citation:
*Le Procureur se leva pour prendre la parole.*

Messire Schradac, Il y a des attitudes qui parfois sont pire que des mots appelant a la sedition. Comme prendre les Armes contre la Bourgogne sous une banniere etrangere par Exemple.

Votre discours montre un endoctrinement religieux qui demontre que vous n�etes point une brebis du tres haut, mais un mouton de la Curie. On vous dit de bêler et vous bêlez. Relisez simplement les lois qui nous régissent et vous comprendrez peut etre votre erreur si vous etes honnete, non pas envers ce tribunal, mais simplement envers vous-même.

Un Duc de bourgogne ne le devient qu�apres avoir fait son allegeance au roy et avoir été reconnu par lui. Alexandre Olund a été choisit pour cela par les conseillers ducaux élus. Il n�a pas fait son allegeance et de facto n�a jamais été duc de Bourgogne. Un enfançon de 5 ans comprendrait cela.
Par contre il a été declaré Usurpateur et traitre. C�est a ce titre et aucun autre qu�il a été chassé du Conseil Ducal.

Votre position dans ce conflit vous place comme traitre a la Bourgogne.

Vous avez été reconnus lorsque vous avez agressé les defenseurs de Dijon.

La honte est plutôt pour ceux qui comme vous leve le glaive sur la Bourgogne.

Est-ce dans les preceptes aristoteliciens que de venir attaquer ses freres sous le commandement et sous les bannieres d�etrangers ? de venir faire couler le sang Bourguignon pour defendre quelqu�un qui n�a pas été duc et qui s�est mit de lui-même hors la loi ?

Vous étiez du coté des agresseurs de la Bourgogne.

J�appel Rosa.de.sabran pour venir témoigner et vous identifier comme la personne qui l�a agressé alors que cette personne defendait la Bourgogne contre Vous messire Schradac.

« 06/02/1461 04:04 : Schradac vous a porté un coup d'épée. Vous avez été sérieusement blessé. »

Je demande au juge de Bourgogne de vous condamner à un chatiment exemplaire : 5 jours de prison et de vous reconnaitre coupable de trahison envers la Bourgogne.

*se tournant vers le Juge*

Monsieur le Juge, l�accusée est un des agresseurs de notre Duché. Les agresseurs de la Bourgogne ne peuvent et ne doivent attendre aucune clemence. Au contraire, il faut que la justice soit severe pour punir toute envie de recidive de porter le glaive sur notre Duché.

Je requiers donc une peine severe : qu�il soit reconnu Traitre a la Bourgogne et condamné à 5 jours de prison.
Je vous remercie.

*Le procureur appose sa signature sur les minutes du proces juste en dessous de la date du 18 février 1461*

Citation :

Dernière plaidoirie de la défense
Citation:
*se relève et salue humblement Rosa*

Appeler à la sédition par ma présence� encore aurait-il fallu pour cela que l�on m�aperçoive ailleurs qu�en plein combat. Sachez votre Honneur que je n�ai guère quitté ma tente dans le campement teutonique jusqu�à ce que je prenne les armes et que je sois blessé également. Peut-on donc parler d�appel à la sédition quand on ne fait que défendre sa vie ? Je crois que si c�était le cas le nombre de procès pour trahison augmenterait considérablement, ne pensez-vous pas ? Et si même cela a pu être interprété comme tel par votre procure pensez-vous que cela aurait pu être le cas pour des guerriers dans le feu de l�action ? Je peux vous affirmer que ce n�était nullement dans ce but que j�ai pris les armes.

Mais dites-moi Votre Honneur, qu�auriez-vous fait à ma place si l�on bafouait aussi ouvertement vos croyances, si l�on donnait la chasse à leurs représentants ? Accepteriez-vous que l�on piétine ce que vous vous efforcez d�apprendre à vos cadets ? Ce n�est un secret pour personne que le Roy s�est lancé à la poursuite de certains hommes d�église en laquelle il n�a aucune confiance. Aucune confiance dans le Très-Haut votre Honneur ! Quelle hérésie ! Il était donc normal qu�Alexandre Olund, duc légitime de Bourgogne, ne s�agenouille pas devant un Roy qui ne respecte nullement les croyances de son peuple.

D�ailleurs en parlant de légitimité� parlons de la légitimité du conseil qui a destitué Alexandre. Qui donc a orchestré cette prise de pouvoir ? Aryanha et Angélyque. Qui donc a reconnu ce conseil comme légitime ? La Pairie. Et qui donc est à la tête de la Pairie ? Angélyque. Comme c�est étrange ! A la vue de ces faits je peux vous assurez votre Honneur que votre procure ne s�attaque pas aux bonnes personnes. D�autant plus que ce n�est pas la première fois que la duchesse de la Mirandole cause des troubles en Bourgogne. A contrario je n�ai pour ma part jamais fait rien d�autre que donner de mon temps et de mon argent pour le duché, pour son bien et jamais, je dis bien JAMAIS, je n�ai agit de manière à nuire à ce duché. Bon nombre de personne pourrait témoigner de mon dévouement envers mon duché.

*se tourne vers Rosa*

Croyez bien que je suis navré au plus haut point d�avoir levé mon épée sur une compatriote bourguignonne, surtout si jeune. Mais vous avez dû vous rendre compte de l�intensité des combats et je n�ai réagit que pour me défendre de l�épée que vous aviez levée vers moi. Après cela je n�ai cessé de m�en vouloir jour et nuit mais c�était un mal nécessaire pour lutter contre ces hérétiques. J�ai d�ailleurs été me recueillir à l�église de très longues heures les jours suivants.

Je ne vous demande pas de me pardonner, juste de comprendre ce qui m�a poussé à le faire.

L�on pourrait faire retomber la responsabilité de ce qui vous est arrivé à Angélyque. Faire combattre des enfants ! A-t-on jamais entendu parler d�un peuple civilisé qui envoyait des enfants à la guerre ?!

*se retourne vers le juge*

Votre Honneur ! Je suis père moi également, et JAMAIS je n�aurais permis à une fillette ne serait-ce que songer à manier une épée. C�est pour cela d�ailleurs que je ne lui ai pas porté un coup ailleurs qu�à l�épaule, bien que j�aurais préféré que ma lame dérape et passe à côté. Mais comme je l�ai déjà dit votre Honneur, dans l�action on ne pense en premier lieu qu�à sauver sa vie et c�est ce que j�ai fait, sans ôter la vie de cette enfant.

Mon intention n�a jamais été de nuire à la Bourgogne ou à son peuple, juste de rétablir ce qui doit être juste et c�est pour cela votre Honneur que je demande tout naturellement la relaxe à mon encontre.

*reste un instant debout devant le juge en essayant de faire passer toute sa sincérité dans son regard avant de retourner s�asseoir lentement en attendant le verdict*

Citation :


L'accusation a appelé Rosa.de.sabran à la barre
Voici son témoignage :
Citation:
*Rosa est très jeune et est fortement intimidée de venir témoigner devant la Justice.*

Bonjour monsieur le Juge,

Je suis Rosa de Sabran et on m'a demandé de venir pour dire ce que je sais du messire qui est accusé.

Je suis bourguignonne et quand j'ai vu les armées avec les étendards étrangers je me suis mise en colère. Mon père m'a toujours dit de respecter le Roy et puis j'aime bien le Roy Eusaias car il est bourguignon en plus. Je suis trop petite pour combattre alors en cachette j'ai écrit à Madame Angelque qui avait l'armée qui nous gardait sans dire mon âge et j'ai pu aller à la bataille. C'était horrible, les tambours ont commencé à frapper à l'aube et même que j'avais sommeil j'y suis allée, les gens criaient de partout et il y avait du sang aussi partout. J'agitais mon épée comme faisaient les autres mais moi je blessais personne avec, je devais pas faire comme il faut sûrement. Puis un homme s'est trouvé en face de moi et j'ai levé ma lourde épée mais il a eu le temps de m'enfoncer la sienne dans l'épaule.

*Rosa se tourne vers un endroit et montre l'accusé du doigt*

C'est ce monsieur-là qui m'a fait ça. Je le reconnaitrais entre mille surtout que je l'avais déja vu.

Je lui ai crié "MÊME PAS MAL !" mais c'était pas vrai Monsieur le Juge j'avais mal et puis étonnée aussi, car le sang il est chaud. On dirait pas à le voir mais je vous assure c'est chaud quand ça coule sur vous. Le Messire qui m'a frappé a pas eu un mot pour moi ni même tenté de m'aider en voyant que j'étais petite. J'ai ramassé mes armes que j'ai eu la chance de pas perdre et je suis rentrée vite à la maison, j'ai pas ma maman et mon papa est à la guerre du Roy et j'ai pu panser ma blessure avec de la charpie sans que personne voie et j'ai écrit à Madame Angelyque pour dire comment était le monsieur. Pendant 5 jours j'ai été malade et ensuite j'ai refait la même chose encore et j'ai encore été blessée sans pouvoir taper personne. La deuxième fois c'était un vrai étranger car il criait en italien lui, on m'a expliqué que c'est des gens de l'empereur et celui-là il m'a cassé le bouclier.

*Rosa ajouta encore car elle en avait envie ...*

Ben le duc qui est pas duc, Alexandre est vraiment pas bien d'avoir fait tout ça. Même si j'étais triste pour lui qu'il se fasse punir par le Roy, ben moi c'est pareil, si je suis insolente avec mon Père, il me punit sans que j'aille chercher des gens ailleurs pour taper mon Père.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Schradac
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Archives de France, donjon de Saint-Félix :: Royaume de France - Région Nord :: Duché de Bourgogne :: Judiciaire :: Archives des différents procès-
Sauter vers: