Ici sont conservés les registres des maires & conseils des provinces francophones
Toutes les informations consignées sur ce forum s'inscrivent dans un cadre fictif et ludique. Les ressemblances avec la vraie vie sont fortuites.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Deli

Aller en bas 
AuteurMessage
lenada
Archiviste
avatar

Nombre de messages : 315
Réputation : 0
Points : 629
Date d'inscription : 07/06/2011

MessageSujet: Deli   Dim 10 Mar - 1:31

Procès de Deli


  • Trouble à l'ordre publique : procès du mois de Décembre 1460 Arrow Relaxé

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lenada
Archiviste
avatar

Nombre de messages : 315
Réputation : 0
Points : 629
Date d'inscription : 07/06/2011

MessageSujet: Re: Deli   Dim 10 Mar - 1:41

    Duché de Bourgogne
    Office de Justice



Casier judiciaire de Deli



Procès pour Trouble à l'ordre publique

En date du mois de Décembre 1460

Procès instruit le 12 Janvier 1461
Verdict rendu le 22 janvier 1461[/size]

Nom de l'accusé: Deli

Procureur: Olivier1er,
Juge: Charles_dubois



Citation :


Le juge du Comté : Charles_dubois
Le procureur : Olivier1er
Archivé

Procès ayant opposé Deli au Duché de Bourgogne

Deli était accusé de trouble à l'ordre public.

Le jugement a été rendu

Enoncé du verdict

Citation:
Le prévenu a été relaxé.
*Soupire*

Et bien, voilà encore une affaire tortueuse pour mon esprit.

Je vais d'abord me permettre de vous lire la missive envoyée par l'inculpée.

"Le bonjour vous va Maître,

Je regrette vivement d'avoir à vous répondre cela : je ne pourrais donner suite à ma défense.
En cause, deux éléments : tout d'abord je ne suis plus en Bourgogne.
Ensuite, je ne sais comment une Dame -que je n'ai par ailleurs jamais rencontrée- aurait pu m'identifier et en sus me nommer ?

Etant persuadée qu'il y a erreur et ayant fort à faire là où je suis actuellement, je vous prie de m'excuser si j'ai retardé votre justice.

Très cordialement,
D.
12/01/1461

P.S. : Vous avez mon autorisation pour produire cette lettre au tribunal si le coeur vous en dit.

[HRP : Mes excuses, je ne jouerais pas ce RP de justice, puisqu'aucun effort ne fût fait pour me contacter et RPiser : la capture, la traduction en justice, la découverte du nom de ma poupée ou que sais-je...
Bon jeu !] "

*Le magistrat rendit le parchemin à la greffière avant de poursuivre*

D'un côté, je constate une dame, victime de brigandage, ce qui est indéniable.
D'un autre côté, je constate une dame, accusée d'avoir agressé la victime et qui se défend de ne jamais l'avoir rencontrée.

*Pause réflexive*

Dame Fauve, je suis navré de ce qui vous est arrivé. Sincèrement. J'espère que le Duché vous est venu en aide.
Mais en mon âme et conscience, je ne puis condamner la dénommée Deli sur base de votre témoignage.
En effet, combien de chance aviez-vous de tomber sur votre agresseur en la désignant par votre description?
Comment avez-vous retrouvé sa trace?
Comment avez-vous pu connaitre son nom?
Comment la procure a-t-elle mené l'enquête?

Cela fait trop d'éléments aléatoires pour me permettre de condamner quelqu'un.

Je suis désolé pour vous, car vous êtes bien victime. Mais l'inculpé n'est pas suffisamment démontrée comme étant votre agresseur.

En ce vingt-deux janvier 1461, moi, Charles Dubois, Juge de Bourgogne, déclare la relaxe de l'accusée Deli et prie la procure d'aider les victimes de brigandage à mettre tout en oeuvre [un vrai RP de traque] pour retrouver leur agresseur avec plus de certitude qu'une simple description vestimentaire.

*CHBLAM*

Citation :


Acte d'accusation

Citation:
*Le procureur entra dans la salle*

-Bonjour, pour quelques temps encore, je suis le procureur de Bourgogne, Aristokoles de Valyria.

Nous sommes ici afin d'examiner l'accusation de brigandage portée par Fauve à l'encontre de Deli.

L'accusé risque une peine de prison et/ou une amande.

J'appellerais comme témoin la victime, Fauve.

L'accusation est-elle fondée au regard de la coutume?

-Un bon père de famille volerait-il son prochain par pure avidité? Non, car se serait ainsi mettre en danger sa famille en s'exposant à l'opprobre de la communauté, se serait aussi une catastrophe s'il venait à être mis en prison car alors, il ne pourrait plus nourrir dignement sa famille.

-La société en souffrirait-elle si tout le monde agissait ainsi? Bien sur. Si tout le monde se mettait à voler ou racketter son prochain, alors plus personne n'aurait le courage de produire, et tous ici seraient déjà morts de faim.

-Enfin, la jurisprudence est remplie de cas de brigandage traités en justice.

L'accusé, s'il estime être incapable de se représenter lui même, peut faire appel à un avocat du barreau de Bourgogne ou de tout juriste de l'Ordre du Dragon.

Je laisse à présent la parole à l'accusé.

Citation :


Première plaidoirie de la défense

Citation:
La personne intéressée ne s'est pas manifestée.


Réquisitoire de l'accusation

Citation:
Messire Juge, je suis Athos de La Bronze, le Procureur de Bourgogne et je reprend l'affaire.

Le témoignage que nous venons d'ouïr n'appel aucune contestation. La dame est meurtrie dans sa chaire et elle a beaucoup perdu.

L'accusé n'a point daigné se presenté, avouant son crime de facto.

Je demande la plus grande séverité contre ces creatures qui rendent nos routes si peu sures.

Un Chatiment Exemplaire, et une condamnation a rendre se qu'elle a volé a la Victime avec un dédommagement de 50% en plus sont les peines que je demande.

Messire Juge, Je vous remercie.

*se dirige vers le Greffier et signe et date du 17 janvier 1461 les minutes du greffe pour authentification.
Citation :


Dernière plaidoirie de la défense

Citation:
La personne intéressée ne s'est pas manifestée.


L'accusation a appelé Fauve à la barre

Citation:
Voici son témoignage :

*Fauve avait reçu une lettre suite à sa plainte, lui demandant de venir témoigner au tribunal. Encore éprouvée par l�altercation qui l�avait opposé au groupe de brigand, c�est en boitant qu�elle approche de la barre.
Elle s�incline respectueusement devant les personnes de la cour, quelque peu intimidée*

Monsieur le juge, si je suis ici devant vous c�est parce que j�ai été la victime d�un couple d�infâmes individus. Je n�avais sur moi une soixantaine d�écus tout au plus et quelques miches, mais là se trouvait toute ma fortune que j�avais économisé difficilement en travaillant honnêtement à la mine.

La nuit du 30 au 31 décembre, je faisais route depuis Nevers pour me rendre à Cosne. Voici quelques temps que je parcoure la Bourgogne afin de rencontrer du monde, Mâcon étant quelque peu déserte. Et jusque cette fameuse nuit où je suis tombée sur eux je n�avais rencontré aucun problème.

La femme qui s�en est pris à moi était brune, les cheveux lâchés, des petits yeux qui m�ont semblé noirs de rage, habillée des pieds au cou de beige. Son compagnon quant à lui avait de mise une teinte plus foncée, du marron certainement et ses cheveux étaient châtains coiffés d�une raie en leur milieu.

Voici tout ce que je peux vous dire à leur sujet� ils n�ont pas hésité à s�en prendre à moi, une jeune femme seule, et profité de ma faiblesse. Ils m�ont rué de coups, une fois que je n�ai plus réussit à me débattre, ils m�ont dépouillé de mes biens, me laissant là meurtrie au bord du chemin.

Aujourd�hui je me remets doucement des blessures qu�ils m�ont infligé cette nuit là, j�espère que justice sera rendu et qu�ils seront punis pour leurs méfaits. Merci de m�avoir écouté�.

*Elle retourne à une place assise, pour suivre la suite du procès.*

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Deli
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Archives de France, donjon de Saint-Félix :: Royaume de France - Région Nord :: Duché de Bourgogne :: Judiciaire :: Archives des différents procès-
Sauter vers: