Ici sont conservés les registres des maires & conseils des provinces francophones
Toutes les informations consignées sur ce forum s'inscrivent dans un cadre fictif et ludique. Les ressemblances avec la vraie vie sont fortuites.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Coffret aux correspondances Lonesques.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Magalona Eufrasia
Comte/Comtesse
avatar

Nombre de messages : 67
Réputation : 0
Points : 79
Date d'inscription : 01/02/2012

MessageSujet: Coffret aux correspondances Lonesques.   Dim 15 Avr - 22:40

L'intrigant qui franchira les murs de la pièce servant de bureau à la dame de Marmorières pourra aviser un petit coffret de bois sombre. Ce petit coffret n'est pas fermé à clé car il ne renferme pas d'écrits le méritant. Il s'agit là de la correspondance de la dame.


Dernière édition par Magalona Eufrasia le Ven 20 Avr - 19:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magalona Eufrasia
Comte/Comtesse
avatar

Nombre de messages : 67
Réputation : 0
Points : 79
Date d'inscription : 01/02/2012

MessageSujet: Re: Coffret aux correspondances Lonesques.   Ven 20 Avr - 19:19

Février

Citation :
Citation :
    D'Ingeburge von Ahlefeldt-Oldenbourg, dite Montjoie, Pair et Roi d'Armes de France, officier de tutelle du Languedoc,
    A la Noblesse du Languedoc,
    Salut.



    Le Conseil comtal du Languedoc ayant reconnu Sa Grandeur Adrien Desage comme comte régnant à l'issue des dernières élections comtales et celui-ci ayant vu son allégeance à la Couronne de France acceptée par Sa Très Aristotélicienne Majesté Nebisa de Malemort Armantia, Reine de France :

    Qu'il soit su que la cérémonie d'allégeances à la Couronne du Languedoc se tiendra le mardi sept février de l'an de grâce mille quatre cent soixante en la Salle du Plaid du Château de Montpellier* et que les vassaux languedociens sont aimablement invités à ladite date à venir renouveler leur allégeance à la couronne languedociennne et à présenter leur serment à leur suzerain ainsi reconnu;
    Qu'il soit également su qu'en cas d'empêchement, missive datée, scellée et signée doit nous être mandée afin que celle-ci soit présentée au comte au soir de ladite cérémonie;
    Qu'il soit enfin su que tout noble ne remplissant pas ses devoirs dans les temps se verra être signalé au comte qui pourra, le cas échéant, demander destitution du ou des fautifs.


    Recevez, nobles du Languedoc, nos humbles respects.


    Rédigé et scellé le cinquième jour de février l'an de grâce MCDLX.





Citation :
Précisions sur l'allégeance

Les nobles doivent l'allégeance à la province en laquelle tiennent leur fief. Adoncques ils vont par-devant le comte ou le duc régnant en ladicte terre, lequel, ayant été élu et ayant recognu le Roy nostre seigneur comme son suzerain légitime, les accueille et reçoit leur hommage.

L'allégeance sera prestée à la province par un hommage au comte ou au duc régnant ès dictes terres. L'allégeance à la province sera renouvelée tous les deux mois, à l'accession au trône comtal ou ducal d'un nouveau comte ou duc élu et ayant recognu le Roy nostre seigneur.

Les barons et vicomtes jurent à la province, en la personne du comte ou du duc, fidélité (obsequium), aide et service armé (auxilium) et conseil (consilium).

Le comte ou le duc leur accorde, pour la durée de son règne, protection, justice et subsistance. Il leur accorde subsistance en leur accordant fief, à eux et à leur descendance, ou en ne leur retirant pas fief déjà accordé. Icelui fief est représenté par un gant, un anneau, un fétu, une poignée de terre, ou tout austre objet propre au fief, que le comte ou le duc offre à son vassal.

Semblable cérémonie se tiendra entre le Roy et ses comtes et ducs.

L'allégeance est cérémonie publique et obligatoire pour tout vassal possédant fief. Elle est scellée par le baiser de paix, et vaut contract. Elle doit estre prestée sous un mois après l'avènement du nouveau seigneur, qu'il soit comte, duc ou roy.

Faict le treizième de mars de l'an de Pasques mil quatre cent cinquante trois, par Jehan de Malpertuis, maréchal d'armes de France.

LLyr di Maggio a écrit:
Exemple de missive si empêchement

Par la grâce d'Aristote,
nous, [NOM du NOBLE], humble[RANG] de [FIEF] en Languedoc,

à vous, [NOM du DUC], Comte du Languedoc par la grâce des urnes,

salut.

Par la présente, nous reconnaissons comme suzerain vous, [NOM du COMTE], Comte du Languedoc par la grâce des urnes.

Que nous vous devons désormais respect (obsequium), aide (auxilium) et conseil (consilium),

Que si un conflit venait vous opposer vous, [NOM du COMTE], Comte du Languedoc, notre suzerain, à un tiers, nous jurons que nous prendrions cause pour vous.

Que nous ne puissions enfreindre la page de ce serment, ou aller à son encontre par un courage téméraire. Si cependant nous osions le tenter, que nous sachions que nous encourrerions l'indignation du Dieu tout-puissant et de ses bienheureux prophètes.

Pour que l'autorité de notre sermentation obtienne une vigueur plus ferme dans les temps à venir, nous avons décidé de la confirmer par notre main et de la signer par l'impression de notre sceau.

nous [NOM du NOBLE], humble seigneur de [RANG] de [FIEF] en Languedoc, a écrit et ratifié,

Date en l'enceinte du château de [LIEU], le [DATE].

Qu'il en soit ainsi et heureusement. Amen.
Spoiler:
 
Citation :
    Nous, Ingeburge von Ahlefeldt-Oldenbourg, Pair et Roi d'Armes de France, et connue en tant que tel sous le nom de Montjoie,

      Savoir faisons qu'à la requête expresse de Sa Grandeur Adrien Desage, XXXIIIe comte du Languedoc, et conformément aux statuts de l'Assemblée Nobiliaire du Languedoc, la noblesse languedocienne est convoquée ce vendredi dix février de l'an de grâce mille quatre cent soixante.

      La noblesse ainsi appelée se réunira à Montpellier, dans la salle lui étant réservée au sein du castel comtal*, après l'office de sexte.**

      Le comte souhaiterait en cette occasion aborder deux thèmes contenu dans l'ordre du jour suivant :


      • De l'implication de la noblesse dans la défense
      • Des statuts de l'Assemblée nobiliaire

      La présente convocation vaut pour tous les vassaux de la Couronne du Languedoc; un refus de présence valant pour dérogeance au devoir de conseil et pouvant être sanctionnée en tant que telle. Si l'un des convoqués ne pouvait se présenter, il est attendu de celui-ci qu'il envoie un représentant assister aux débats en son nom, sachant qu'il est demandé de faire retour à la présente lettre, quel que soit le mode de participation choisi.


      Donné le cinquième jour de février de l'an de grâce MCDLX.



Spoiler:
 


Dernière édition par Magalona Eufrasia le Ven 20 Avr - 19:33, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magalona Eufrasia
Comte/Comtesse
avatar

Nombre de messages : 67
Réputation : 0
Points : 79
Date d'inscription : 01/02/2012

MessageSujet: Re: Coffret aux correspondances Lonesques.   Ven 20 Avr - 19:21

Mars

  • Porté en La Basilique par messager personnel, remis en mains propres à Son Excellence Arutha de Gisors-Breuil, Chambellan de Bourgogne

Citation :
De moi, Magalona Eufrasia d'Alanha, humble comtesse du Gévaudan, sis en Languedoc ;

A vous, Arutha de Gisors-Breuil, Chambellan de Bourgogne ;

Adissiatz* !

Par la présente missive, je souhaite vous proposer mes humbles compétences ainsi que mes connaissances afin d’œuvrer au sein de la diplomatie bourguignonne, plus particulièrement en étant attachée au comté du Languedoc.

En effet, je suis née Languedocienne et j'ai vécu dans mon comté natal pendant près d'une vingtaine d'années avant de rejoindre la Bourgogne sur ordre des médecins. Je connais donc parfaitement les terres languedociennes que j'ai arpentées maintes fois durant mon enfance. De plus je suis fieffée dans cette province (Gévaudan, Alaigne, Mireval et Marmorières) : je me dois donc de me tenir au fait de ce qui s'y passe. Pour ce faire, j'ai maints échanges avec des personnes locales, notamment avec ma sœur, Aimelina de Siàrr, Vicomtesse des Fenouillèdes et Baronne de Saint Félix. Dans l'un de ses derniers courriers, elle me faisait part de sa nomination en tant qu'ambassadrice pour tout ce qui concerne la Bourgogne. J'ai alors pensé que je pourrais vous être un atout puisque j'ai déjà un contact sur place et une connaissance approfondie de la province.

Ces connaissances ne sont pas les seules avantages que lesquels j'appuie ma demande. En effet, je sais lire et parler tant l'Occitan que l'Oïl**. J'ai quelques notions de latin** et de grec***, bien que je n'apprécie guère l'étude de ces langues. J'ai également étudié la cartographie, la géographie, la littérature et les chiffres. J'ai aussi quelques notions de cryptographie. J'ai eu également la chance de m'imprégner de l'art de l'héraldique auprès de mes parents, feu LeGueux d'Alanha et Paula-Estèva d'Alanha, anciens Hérauts du Languedoc, mais également auprès du second époux de ma Mère, feu Cristòl de Siàrr, qui fut également Héraut du Languedoc.

J'avoue ne pas savoir si votre ambassade auprès du Languedoc est pourvue, mais je dois avouer que si tel était le cas, je saurais me contenter d'une place secondaire au sein de cette ambassade particulière. Je ne me sens pas capable, en revanche, d'accepter une autre charge. Du moins pour l'instant. Ma santé n'est pas la meilleure qui soit et je ne souhaite pas accepter d'endosser un rôle que je ne me sens pas capable de tenir.

Dans l'attente de votre réponse, je prierai pour que le Très Haut vous garde.

Écrit et scellé de ma main en ce cinquième jour du mois de mars de l'an de grâce MCDLX.****

Magalona Eufrasia d'Alanha

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magalona Eufrasia
Comte/Comtesse
avatar

Nombre de messages : 67
Réputation : 0
Points : 79
Date d'inscription : 01/02/2012

MessageSujet: Re: Coffret aux correspondances Lonesques.   Ven 20 Avr - 19:25

Avril

  • Reçu par messager "héraldique".

Citation :
Citation :
    D'Ingeburge von Ahlefeldt-Oldenbourg, dite Montjoie, Pair et Roi d'Armes de France, officier de tutelle du Languedoc,
    A la Noblesse du Languedoc,
    Salut.



    Le Conseil comtal du Languedoc ayant reconnu Sa Grandeur Roderick de Vandimion comme comte régnant à l'issue des dernières élections comtales et celui-ci ayant vu son allégeance à la Couronne de France acceptée par Sa Très Aristotélicienne Majesté Louis Vonafred de Varenne Salmor Salar, Roi de France :

    Qu'il soit su que la cérémonie d'allégeances à la Couronne du Languedoc se tiendra le samedi sept avril de l'an de grâce mille quatre cent soixante en la Salle du Plaid du Château de Montpellier* et que les vassaux languedociens sont aimablement invités à ladite date à venir renouveler leur allégeance à la couronne languedocienne et à présenter leur serment à leur suzerain ainsi reconnu;
    Qu'il soit également su qu'en cas d'empêchement, missive datée, scellée et signée doit nous être mandée afin que celle-ci soit présentée au comte au soir de ladite cérémonie;
    Qu'il soit enfin su que tout noble ne remplissant pas ses devoirs dans les temps se verra être signalé au comte qui pourra, le cas échéant, demander destitution du ou des fautifs.


    Recevez, nobles du Languedoc, nos humbles respects.


    Rédigé et scellé le cinquième jour d'avril de l'an de grâce MCDLX.





Citation :
Précisions sur l'allégeance

Les nobles doivent l'allégeance à la province en laquelle tiennent leur fief. Adoncques ils vont par-devant le comte ou le duc régnant en ladicte terre, lequel, ayant été élu et ayant recognu le Roy nostre seigneur comme son suzerain légitime, les accueille et reçoit leur hommage.

L'allégeance sera prestée à la province par un hommage au comte ou au duc régnant ès dictes terres. L'allégeance à la province sera renouvelée tous les deux mois, à l'accession au trône comtal ou ducal d'un nouveau comte ou duc élu et ayant recognu le Roy nostre seigneur.

Les barons et vicomtes jurent à la province, en la personne du comte ou du duc, fidélité (obsequium), aide et service armé (auxilium) et conseil (consilium).

Le comte ou le duc leur accorde, pour la durée de son règne, protection, justice et subsistance. Il leur accorde subsistance en leur accordant fief, à eux et à leur descendance, ou en ne leur retirant pas fief déjà accordé. Icelui fief est représenté par un gant, un anneau, un fétu, une poignée de terre, ou tout austre objet propre au fief, que le comte ou le duc offre à son vassal.

Semblable cérémonie se tiendra entre le Roy et ses comtes et ducs.

L'allégeance est cérémonie publique et obligatoire pour tout vassal possédant fief. Elle est scellée par le baiser de paix, et vaut contract. Elle doit estre prestée sous un mois après l'avènement du nouveau seigneur, qu'il soit comte, duc ou roy.

Faict le treizième de mars de l'an de Pasques mil quatre cent cinquante trois, par Jehan de Malpertuis, maréchal d'armes de France.

LLyr di Maggio a écrit:
Exemple de missive si empêchement

Par la grâce d'Aristote,
nous, [NOM du NOBLE], humble[RANG] de [FIEF] en Languedoc,

à vous, [NOM du DUC], Comte du Languedoc par la grâce des urnes,

salut.

Par la présente, nous reconnaissons comme suzerain vous, [NOM du COMTE], Comte du Languedoc par la grâce des urnes.

Que nous vous devons désormais respect (obsequium), aide (auxilium) et conseil (consilium),

Que si un conflit venait vous opposer vous, [NOM du COMTE], Comte du Languedoc, notre suzerain, à un tiers, nous jurons que nous prendrions cause pour vous.

Que nous ne puissions enfreindre la page de ce serment, ou aller à son encontre par un courage téméraire. Si cependant nous osions le tenter, que nous sachions que nous encourrerions l'indignation du Dieu tout-puissant et de ses bienheureux prophètes.

Pour que l'autorité de notre sermentation obtienne une vigueur plus ferme dans les temps à venir, nous avons décidé de la confirmer par notre main et de la signer par l'impression de notre sceau.

nous [NOM du NOBLE], humble seigneur de [RANG] de [FIEF] en Languedoc, a écrit et ratifié,

Date en l'enceinte du château de [LIEU], le [DATE].

Qu'il en soit ainsi et heureusement. Amen.
  • Réponse par renvoi du messager "héraldique aussitôt la lettre écrite, soit le jour-même de la réception.

Spoiler:
 
Citation :
De moi, Magalona Eufrasia d'Alanha, humble comtesse du Gévaudan, baronne d'Alaigne, dame de Mireval et de Marmorières ;

A Vous, Ingeburge von Ahlefeldt-Oldenbourg, dite Montjoie, Pair et Roi d'Armes de France ;

Adissiatz !

Actuellement retenue en Bourgogne où j'ai établi mon domicile sur les conseils de mon médicastre, je ne puis faire le voyage vers le Languedoc pour me trouver présente en personne lors de la cérémonie d'allégeances qui aura lieu. Je vous prie de bien vouloir accepter mes excuses pour cette absence physique. Je les présente également à Sa Grandeur le Comte du Languedoc, accompagnée de mon respect.

Vous trouverez, jointe à la présente ma lettre d'allégeance envers Sa Grandeur Roderick de Vandimion ainsi qu'un présent le concernant.

Je profite également de la présente pour vous demander quelles sont vos conclusions concernant ma demande d'échange du fief de Mireval pour celui de Saint Guilhem-le-Désert.

Dans l'attente de votre réponse, je prierai pour que le Très-Haut vous garde.

Écrit et scellé de ma main, à réception de votre missive de convocation, en Nevers, Duché de Bourgogne.

Citation :
De moi, Magalona Eufrasia d'Alanha, humble comtesse du Gévaudan, baronne d'Alaigne, dame de Mireval et de Marmorières ;

A Vous, Roderick de Vandimion, Comte du Languedoc ;

Adissiatz !

Par la présente, je renouvelle mon allégeance au Languedoc, comme Père et Mère le firent avant moi pour les terres de Gévaudan, Alaigne et Mireval.

Soyez assuré que je vous reconnais vous, Roderick de Vandimion, comme le comte légitime du Languedoc, par la Grâce Divine et celle des urnes.

Je vous promets ainsi fidélité, conseil et soutien en toute circonstance.

Une fois n'est pas coutume, ou plutôt afin de faire perdurer la coutume qu'avait instaurée feu Rekkared de Sìarr en son temps, puis Père, je joins à cette lettre un présent à votre intention. Il s'agit d'une copie du « Du bon gouvernement, un miroir des princes » qui, j'en suis certaine, sera pour vous, source d'inspiration inépuisable. J'y adjoins les paroles que prononça Père lorsqu'il l'offrit pour la première fois au comte du Languedoc à qui il prêta allégeance - paroles consignées alors par le héraut de l'époque et dont j'ai pu retrouver copie dans ses affaires :


« Permettez moi, messire Coms, de vous donner un premier conseil de vassal. Lisez attentivement cet ouvrage, il a été le livre de chevet de certains de vos prédécesseurs.

Puissiez vous être plus grand que celui que vous pensez le plus grand. Le secret réside je pense en ne pas chercher à l'être, les clés en sont dans ce livre.
»*


Que le Très Haut vous garde.

Écrit et scellé de ma main, à réception de la missive de convocation, en Nevers, Duché de Bourgogne.
Spoiler:
 

  • D'une idée loufoque, une nouvelle correspondance voit le jour.

Spoiler:
 

Citation :
De moi, Magalona Eufrasia d'Alanha, humble comtesse du Gévaudan, baronne d'Alaigne, dame de Mireval & de Marmorières,

A vous, Charlemagne de Castelmaure-Frayner, Prince de France, Duc du Nivernais & de Bolchen, Vicomte de Chastellux & de Baudricourt, Baron de Chablis, de Laignes & de Thuillières,

Adissiatz !


Avant toute chose, je tiens à me présenter à Vous puisque nous n'avons eu l'heur de nous rencontrer.

Je suis la fille aînée de feue Sa Seigneurie Loïs Guilhem d'Alanha, dict Legueux, Pair de France & Roy d'Armes de France & de Paula Estèva d'Alanha, Comtes du Gévaudan, Barons d'Alaigne & Seigneurs de Mireval. Aînée & héritière de mes parents par le décès de ma sœur jumelle, qui était promise par votre Mère à son cousin, Aymeric de Saunhac, Vicomte de Randon, Baron d'Apcher & Seigneur de Giry & par la renonciation de Mère en ma faveur. Mais ce n'est point de cette promesse qui a lié nos familles que je souhaite m'entretenir avec Vous.


La demande qui m'anime pourra vous paraître hardie, incongrue, surtout venant d'une inconnue. Il vous faut savoir, avant toutes choses que j'ai toujours voué une admiration sans bornes à votre Mère, Son Altesse Béatrice de Castelmaure-Von Frayner. Bien avant qu'elle soit Reyne de France d'ailleurs. Elle est, & restera toujours à mes yeux & dans mon cœur, la seule & unique Reyne de France qu'il ait pu y avoir. C'est cette admiration pour elle qui m'a fait choisir Nevers quand mon médicastre m'a conseillé de choisir la Bourgogne pour y établir ma demeure. & c'est cette admiration sans faille & sans borne qui motive ma demande.

Votre Royale Altesse, je vous demande officiellement par la présente l'autorisation de faire copier les plus simples des tenues de feue votre Mère afin que de les porter. Dans des matières qui siéront à mon rang bien évidemment, car il n'est nullement question de me faire passer pour ce que je ne suis pas. Feue Sa Majesté a toujours eu un goût sûr en la matière & il me serait un grand honneur, de lui rendre hommage ainsi, de faire perdurer sa mémoire d'une façon plus vivante qu'un simple souvenir. J'y vois également là un devoir de mémoire quant à la promesse faite entre nos deux familles.

J'ai l'espoir que ma demande soit accueillie avec bienveillance. & si vous souhaitiez me rencontrer avant de rendre décision, je me plierai à l'exercice de bonne grâce selon vos désirs.

Je ne veux point, cependant, abuser de votre temps. Je prierai donc le Très Haut afin qu'il vous garde ainsi que les vôtres.


Écrit & scellé de ma main, en Nevers, ce jour de la première moitié d'avril.
    Magalona Eufrasia d'Alanha
  • Suite à la lettre d'Aimelina, demandant conseil sur la demande en mariage du Baron Jehan Djahen, en plus de la réponse partiront plusieurs lettres, portées par un seul messager rendant visite à chacun des destinataires.

Spoiler:
 
Citation :
De moi, Magalona Eufrasia d'Alanha, humble comtesse du Gévaudan, baronne d'Alaigne, dame de Mireval &de Marmorières, en ma qualité d'aînée d'Aimelina de Sìarr, vicomtesse des Fenouillèdes, baronne de Saint Félix, & de chef de la famille d'Alanha,

A vous, Jehan Djahen de Rieucros-Shaggash, baron de Portes & d'Exat, seigneur de Couffoulens,

Adissiatz !


Ayant appris votre demande de la main de la vicomtesse des Fenouillèdes, je sollicite une entrevue afin de m'entretenir avec vous de cette demande en mariage. Il me semble naturel, de par la nature de mes relations avec la vicomtesse, d'approfondir ce sujet. De plus, vous n'êtes sans doute pas sans savoir qu'elle a requis mon avis & mon conseil à ce sujet. Je ne puis, en toute objectivité, lui remettre ceux-ci sans vous avoir, au préalable, rencontré.

Comme vous le savez peut-être, je réside en Bourgogne pour raisons de santé. Toutefois, je puis me rendre auprès de vous, soit à mi-chemin dans la ville de votre choix, soit en Gévaudan (à Mende par exemple). J'attends donc une date et un lieu de votre part, par retour de courrier. Le messager qui vous porte la présente missive possède diverses lettres à remettre en Languedoc. Il sera donc en mesure d'attendre votre réponse & de me la remettre.

Que le Très-Haut vous garde.

Écrit & scellé de ma main en la bonne ville de Nevers, ce jour de la mi-avril de l'an de grâce MCDLX.
Spoiler:
 
Citation :
De moi, Magalona Eufrasia d'Alanha, humble comtesse du Gévaudan, baronne d'Alaigne, dame de Mireval & de Marmorières,

A vous, Salvaire d'Irissari, Baron de Randon & d'Apcher,

Adissiatz !


Par la présente, je tiens à réparer une erreur des plus honteuses. En effet, vous m'avez été d'un soutien sans commune mesure lors des dernières allégeances & je n'ai pas pris le temps de vous adresser mes remerciements les plus sincères. Je vous présente donc mes excuses les plus plates de n'avoir pas agit comme il se devait.

Comme vous avez pu le constater, ma santé est défaillante. Vous avez été d'une admirable courtoisie en m'évitant le ridicule, en me soutenant alors que mon corps refusait de m'obéir. Ma gratitude est immense, mais je n'ai aucune idée sur la façon de vous remercier vraiment. Cette lettre ne saurait être assez. Aussi, dites-mois ce que je puis faire afin de combler ma dette à votre égard, je mettrais tout en œuvre pour le réaliser. Si, d'aventure, des peaux de loups vous intéressent, je vous invite à vous en ouvrir à moi : mon meneur de loup vient de m'en offrir une dizaine, toutes plus belles les unes que les autres. A moins que vous ne souhaitiez quelques tonneaux de l'élixir que je fais produire à Marmorières ? Je puis également vous servir d'intermédiaire pour obtenir de la pierre de Castries. Choisissez, je vous l'offrirai, du moins, je tenterai tout pour vous faire honneur & ainsi vous remercier comme il se doit.

Le porteur de la présente a plusieurs affaires à mener pour moi en Languedoc. Aussi, sur le chemin du retour, il sera en mesure de vous rendre de nouveau visite afin de me porter votre réponse.

Que le Très-Haut vous garde.

Écrit & scellé de ma main en la bonne ville de Nevers, ce jour de la mi-avril de l'an de grâce MCDLX.
Spoiler:
 
Spoiler:
 
Citation :
Mon Eirwen, ma douce Auriòla, ma sœur,

Linèta m'a appris que le baron Finubar Anar, ton promis si l'on respecte les vœux de Cristòl, lui a demandé ta main. J'en suis fort heureuse car cela montre qu'il te respecte énormément. Toutefois, je crois savoir que cette union n'est pas forcément celle que tu aurais espéré. Je souhaite que tu y réfléchisses longuement. &, si ta volonté est réellement de ne pas t'unir à lui, fais-le moi savoir & je tâcherai d'agir pour te délivrer.

Cependant, je crois qu'il te faut connaître mon avis sur le sujet. Tu me sais raisonnable. Trop si l'on en croit Lina, mais toi & moi savons que je ne le suis que ce qu'il faut, cela permet de compenser son étourderie & sa légèreté face à certaines situations. Je crois que le baron est un excellent parti. Tu es jeune, bien que légèrement plus âgée que moi. Lui est vieux, & manchot de surcroît. Sans doute le très Haut le rappellera-t-il à Lui avant que tu n'aies enfanté héritier. Mais, en plus d'être vieux, l'on m'a dit de lui que c'était un guerrier. Cela offre une autre occasion au très Haut de le rappeler à Lui. Il ne faut pas te méprendre, je ne souhaite pas son trépas : je me contente de t'apprendre ce que tu sais déjà. C'est un argument qui plaide en la faveur de cet hymen, puisqu'une fois mort, tu serais alors libre de te marier - par amour si tel est ton désir.
Il faut avouer aussi que ses terres sont de celles qui sont bien gérées. Il en obtient de bons revenus & cela ne peut que t'être profitable : tu ne manqueras de rien. Je le crois d'ailleurs bon : il ne sera pas de ces époux qui n'ont cure du ressenti de leur femme. N'as-tu pas remarqué comme parfois il te couve du regard ? Je crois qu'il a quelque sentiment d'amour à ton égard. Cela te rendra la vie plus douce, j'en suis certaine : il ne te nuira pas.
& puis, Vergèze ne jouxte pas Pérignan, aussi tu auras un endroit, en plus de mes terres, où te rendre afin de fuir sa compagnie si elle t'est trop déplaisante.
Enfin, il faut prendre en compte la volonté de Cristòl. Je sais qu'il n'était pas ton suzerain, mais s'il a fait ce choix, c'est qu'il était persuadé que cela t'apporterait du bonheur. Il n'était pas homme à promettre à la légère.

D'ailleurs, si tu conviens d'accepter la demande du baron, j'ai fait l'acquisition de plusieurs onces de soie sauvage pour te faire tenue de noces. J'ai aussi gardé la fourrure d'une louve blanche que Beròt, mon meneur de loups, m'a offerte. Ainsi, si tu choisis l'hiver pour tes épousailles, tu auras bien chaud. Je m'engage aussi à pourvoir à ta dot. Je m'en suis ouverte à Aimelina & j'espère être présente si un acte vous liant venait à être signé.

Concernant ma santé, sois rassurée, le climat de la Bourgogne ne me fait pas de mal. Pour le moment, je dois avouer ne pas en ressentir encore les effets bénéfiques mais j'ai confiance en ce que m'a dit mon médicastre.

Peut-être pourras-tu un jour venir me rendre visite ! Nous irions nous recueillir ensemble dans la crypte de Sa Majesté Béatrice de Castelmaure. Je m'y rends une fois par semaine : cela m'apaise. Je l'admire tant !

Mais voilà que le sommeil me gagne. Je t'embrasse bien fort mon Eirwen. Tu me manques tant !

Que le Très-Haut te garde.
Spoiler:
 
Spoiler:
 
Citation :
Ma petite Joana, ma Falva, ma sœur,

Comme te l'as appris notre Linèta je souhaite profiter de mon établissement en Bourgogne pour me rendre sur tes terres afin de contrôler le travail de tes gens & les revenus. Je pense ainsi pouvoir te faire compte-rendu fidèle des projets à mettre en œuvre, des travaux nécessaires & des besoins de cette terre dont tu es actuellement éloignée. Aussi, & seulement si tu es d'accord, je souhaite que tu rédiges en ma faveur un acte me donnant ce pouvoir. Cela me permettra de m'occuper & de te rendre service dans le même temps, sans que personne ne trouve à y redire : après tout, ma simple parole ne saurait me garantir la coopération des personnes que je vais rencontrer. Quand bien même certains de tes gens me connaissent déjà.

La Bourgogne m'est froide mais je commence à m'y faire une ou deux connaissances. Ainsi j'ai fait l'acquisition d'une petite maison à Nevers. La dame de Saint Léger, Emmaline, est donc devenue ma voisine. Elle est herboriste & c'est en lui demandant de me procurer de la craie de Barus que j'ai fait sa connaissance. Je crois que j'ai gagné une amie. C'est la première que j'ai une amie qui ne soit pas de notre cercle familial. Cela m'est étrange & je ne sais pas toujours comment réagir, mais c'est agréable. J'ai également fait la connaissance d'un médecin que j'envisage de visiter bientôt. Il est de bonne réputation puisqu'il a été médecin royal. Il s'agit de Mèstre Aymeri Bisac. Les connais-tu tous deux ?

Je vais me recueillir souvent dans la crypte dédiée à Béatrice de Castelmaure. Cela m'apporte la paix. De plus ce n'est pas très loin de ma nouvelle maison. Peut-être que tu viendras me visiter prochainement ! C'est que vous me manquez toutes & parfois cela me pèse de ne pas vous avoir près de moi.

Il est tard & je m'endors presque sur mes écrits, mais je tenais à t'envoyer cette lettre rapidement.

Tu me manques ma Falva.

Je t'embrasse bien fort.

Ta Magalona.


P.S. : Pendant que j'y pense, si tu souhaites me faire réponse, le porteur de la présente repassera dans quelques jours pour me la porter. Je t'embrasse encore bien fort.
  • Et forcément, quand on écrit, on a des tas de réponses.

Citation :
Magalona, ma si chère sœur au cœur,

Mon courrier sera court, pardon ! Ton porteur pourrait revenir à tout instant, je l'espère du moins ! J'ai vécu dans un tourbillon d'indécision et j'avais oublié ta lettre. Je ne sais s'il est déjà repassé, reparti... Je me hâte, au pire, je ferai porter le pli à une caravane de marchands qui ira vers toi, mais je veux tellement que tu lises mes mots !

Je ne dirai rien des tiens, je voudrais que tu me racontes ça en personne. Quand je viendrai en Bourgogne, sous quelques jours, si le Très Haut me l'accorde. Tu peux déjà visiter Malpertuis, mais tu verras, la terre est petite et il n'y a que quelques corps de ferme. Et puisque je viens vivre en Bourgogne à nouveau, j'espère que je saurai m'en faire allouer un peu plus par Sa Grâce de Bourgogne.

Oh, je n'ose te dire pourquoi je reviens ! Tu me questionneras à mon arrivée, j'ai de si graves soupçons que je ne voudrais les écrire, si quelqu'un tombait sur mon courrier et si je me trompais, il y aurait trop de conséquences incontrôlables ! Je me contenterai de dire que j'ai été malade, d'un mal que je crois causé par une drogue plutôt que par la nature et les souhaits du Très Haut. Ton ami médecin, je l'espère, saura me dire cela !

J'arriverai peut-être bien peu de temps après ce courrier. Souhaite-moi bonne route !

Jehanne Elissa
Spoiler:
 
Citation :
Ma chère Magalona, ma lena,

Je prends la plume aujourd'hui pour te répondre. Si j'ai tant tardé, c'est qu'il me fallait du temps, comme tu me l'as conseillé, du temps pour y réfléchir longuement.

J'ai repensé, d'aussi loin que ma mémoire me le permet, à mes souvenirs avec vous tous, cette famille qui m'a accueillie avec tant de gentillesse.

Tu es bien ma soeur bien-aimée, celle qui me conseille ainsi. Et après mûres réflexions, et bien non, je ne décevrai pas Père. Ton Père, le mien par le coeur et là où il est, j'espère qu'il sera fier de ma décision.

J'assume ma décision et si telle était la volonté de Père, je me marierai avec le Baron de Pérignan. Ce ne sera pas une union bâtie sur l'amour, celui que l'on trouve qu'une seule fois dans sa vie, mais elle sera faite de respect. Car oui, j'ai beaucoup de respect pour cet homme. Je sais bien qu'il me couve souvent du regard lors de nos déplacements en public mais je dois t'avouer que j'essaie de ne point y porter attention car cela me met fort mal à l'aise. Il faudra que je m'y habitue je suppose.

Je sais que je suis jeune et lui vieux, mais comme tu le dis si bien, il risque de partir vers le Très-Haut bien avant moi. Ce n'est point ce que j'espère, ne crois pas ça ! C'est la loi des probabilités qui veut ça. Et contrairement à ce que beaucoup peuvent penser, je n'ai cure des terres que ce mariage m'apportera.

Bref, je n'irai pas par quatre chemins. Oui, j'épouserai Fibunar mais ne vous attendez pas à ce que qu'il me confie des tâches d'épouse modèle. Je respecterai les convenances certes, mais je continuerai mes charges comtales et royales. Je n'ai point fait d'études d'écriture pour rester enfermée en son domaine.

Dans un tout autre ordre d'idée, je suis fort heureuse de voir que le climat Bourguignon semble ne pas te faire de mal. Mais je t'en prie, prends soin de toi et écoute ton médicastre à la lettre ! Je tiens tellement à toi comme à toutes nos soeurs et notre petit frère également.

Allez, je te laisse sur ce dernier mot car j'ai de nouvelles annonces à aller afficher. Je t'embrasse fort ma douce Magalona et je prie pour que le Très-Haut te redonne la santé.

Ta grande soeur qui pense à toi,

Eirwen

P.S. Je ne pense pas que ce mariage aura lieu en hiver mais je te remercie de ton offre de fourrure d'une louve blanche et pour ce qui est de ma tenue, je crois que je porterai la robe que Jehanne Elissa m'a offerte lors de mon anoblissement, celle de ma mère.
Citation :
De Nous, Jehan Djahen Rieucros Shaggash, humble baron de Portes & d'Exat, seigneur de Couffoulens,

A vous, Magalona Eufrasia d'Alanha, comtesse du Gévaudan, baronne d'Alaigne, dame de Mireval & de Marmorières,

Adissiatz,


Qu'acceptons & comprenons en tous points l'idée d'une entrevue & aurions été fort désappointé si telle offre n'avait été faite par votre Maison ;

Que si le lieu vous sied, la rencontre se fera sur nos terres de Portes, afin que tout en restant proche de votre domaine, puissiez constater de vos yeux combien mon parti est bon & saura assurer à votre sœur tenue de son rang ;

Que la rencontre se fera d'ici la mi-Mai afin de vous laisser le temps de venir à nous sans précipitation ni tumulte qui se pourraient d'être néfastes à votre santé, chose que nous ne saurions souhaiter à celle que nous aimerions pouvoir appeler notre chère sœur & qu'ainsi avec le retour des beaux jours, les routes n'en seront que plus agréables & l'air moins vif & froid ;

Qu'avons aussi & devez vous en douter, intention, si nous obtenons votre bénédiction, de profiter de votre venue pour poser les bases d'un contrat de mariage afin que l'alliance de nos Maisons se fasse au plus grand bénéfice de tous & que nul litige ne puisse en ressortir dans les temps à venir, lors qu'il ne faudra vous étonner de nous voir accompagné de gens de bons conseils & chers à notre cœur, mais que si tel était votre souhait, pourriez me rencontrer de manière privée, sous le regard bienveillant de quelque dame de votre choix pour éviter toute rumeur ; Les gens sont tellement médisants & voient le mal en toute chose de nos jours qu'il nous faut porter attention au moindre détail, n'est-ce pas ?

Puisse Maria vous garder en Son Amour,

Écrit & scellé de ma main en la forteresse de Portes, à la veille de la fin d'avril de l'an de grâce MCDLX.


+JDRS+
Spoiler:
 
Citation :
A Magalona Eufrasia d'Alanha, comtesse du Gévaudan, baronne d'Alaigne, dame de Mireval & de Marmorières,

Comtesse,

Je consent à votre demande, que je trouve tout de même bien étrange. C'est pour cela que j'y opposerai une unique condition. Vous me faites rapport d'une promesse donnée par feue Sa Majesté ma mère, et qui n'a pas été tenue.

Honorez sa mémoire en respectant ses voeux, et consentez à unir les maisons de Randon et du Gévaudan, alors je ferai savoir à celle qui possède la garde-robe de ma mère que copies des pièces peuvent être faites à votre nom.
Si vous l'acceptez, je sommerai mon cousin le Baron de Randon de consentir aussi.

Et puisque vous êtes en Nevers, je ferai savoir que vous êtes la bienvenue en notre Château Ducal du Nivernais, enclavé en la bonne ville.

L'On vous veille.

S.A.R. Charlemagne Henri Lévan de Castelmaure.
Spoiler:
 
  • Et donc il faut rédiger des réponses.

Spoiler:
 
Citation :
Ma petite Falva,

Ton courrier m'a serré le cœur. Le ton de ta lettre me laisse cette sensation étrange d'un danger te poursuivant. Je ne me rendrais donc pas à Malpertuis : c'est le Languedoc que je vais venir visiter. Il m'est impensable de te laisser venir seule. Laisse-moi le temps de m'organiser, de demander une escorte si cela m'est possible et je viens à toi. Je vais envoyer courrier au double baron en Gévaudan, le bel et blond Salvaire d'Irissari, afin de lui demander protection pour toi. Je m'arrangerai pour lui rendre service par la suite, en remerciement. Je lui demanderai de t'envoyer messager et escorte s'il accepte le marché que je lui mettrais en main. Je m'ouvrirais à lui de mon inquiétude quant à te savoir seule, de la frivolité d'Aimelina en ce qui concerne ces choses-là et des préparatifs de mariage d'Eirwen afin de lui faire comprendre qu'il est le seul vers qui je puis me tourner.

Si tu as confiance en quelque valets, prends-en deux avec toi et fais leur réaliser tes achats. Congédie les autres, ou envoie-les sur tes terres. Mange avec ceux que tu gardes autant que possible et les mêmes plats : cela t'évitera d'ingérer quelque poison ou quelque drogue. Fais courir la rumeur que tu as quelques souci pulmonaire : cela te permettra de rester chez toi sans que question soit posée et n'éveillera pas les soupçons puisque tu étais malade. Qu'il soit su que tu restes fiévreuse et que tu as fait mander médicastre de renom. Je vais demander à Mestre Bisac s'il accepte de m'accompagner. S'il ne le peut, il me sera facile de dire que je viens te chercher afin de te mener à lui.

Aie confiance en moi, j'organise tout de mon côté. Je t'enverrai messager dès que je pars.

Je t'embrasse fort et pense bien à toi.

N'aie aucune crainte, je me charge de tout.

Ta Lona qui t'aime bien fort.
Spoiler:
 
Citation :
De moi, Magalona Eufrasia d'Alanha, sœur aînée inquiète, comtesse du Gévaudan, baronne d'Alaigne, dame de Mireval et de Marmorières,

A vous, Salvaire d'Irissari, bon et blond baron de Randon et d'Apcher, en Gévaudan,

Adissiatz,

Si je prends de nouveau la plume afin de vous contacter baron, c'est parce que j'ai grand service à vous demander. L'une de mes sœurs, Jehanne Elissa de Volpilhat, vicomtesse de Cauvisson, se trouve fort dépourvue. En effet, une maladie l'a frappée et affaiblie depuis quelques temps. Je compte donc me rendre en Languedoc afin de prendre soin d'elle et la ramener en Bourgogne par la suite, à mes côtés.

Mais je crains présentement pour sa vie. Je ne puis demander de l'aide à Aimelina de Sìarr, ma sœur aussi comme vous le savez : elle est tant occupée par d'autres sujets qu'elle ne verrait pas l'intérêt de veiller Jehanne Elissa, ou encore l'accepterait, mais ne le ferait point comme je le souhaiterai. Eirwen de Vergèze est trop occupée par les préparatifs de ses épousailles avec le baron manchot Finubar Anar. Je ne saurais la troubler en cette période. Vous êtes le seul à qui je puis faire ma requête.

L'on vous dit bon et gentil homme, j'espère pouvoir compter sur vous, sur notre voisinage, ainsi que sur l'amitié qui lie nos famille depuis des années. Je vous supplie d'envoyer escorte à ma sœur et de la prendre à vos côtés afin de veiller sur elle. Je saurais faire montre de générosité lorsqu'il s'agira de régler mes dettes. Je vous en fais la promesse. Sachez que promesse d'Alanha vaut pour celui qui la prononce mais aussi pour ses descendants. Je me sais redevable déjà envers vous, mais je n'ai personne d'autre vers qui me tourner.

Si vous acceptez, faites envoyer escorte et messager à Jehanne Elissa. Je l'ai prévenue des dispositions que je prenais à son égard. Ma gratitude la plus totale vous est acquise. Si cela vous sied, une réponse orale à mon messager suffira. Je prépare mon départ de Bourgogne dès cette lettre rédigée.

Que le Très Haut vous garde.

Rédigé et scellé de ma main ce jour de la fin d'avril.

Magalona Eufrasia d'Alanha.

Spoiler:
 
Spoiler:
 
Citation :
De moi, Magalona Eufrasia d'Alanha, humble comtesse du Gévaudan, baronne d'Alaigne, dame de Mireval & de Marmorières,

A vous, Emmaline de Sainte Léger, dame de Saint Léger sur Dheune, Connétable de Bourgogne,

Adissiatz !

J'espère que vous me pardonnerez le ton officiel de cette lettre, mais j'ai reçu de mauvaises nouvelles du Languedoc. Une amie qui m'est très chère, ma sœur de cœur & de lait, Jehanne Elissa de Volpilhat y est malade. J'ai donc pris la décision d'aller la rejoindre afin de la ramener avec moi à Nevers. Je ne pense rester dans le sud qu'un petit mois, le temps de régler tout ce qui doit l'être. Il faudra y ajouter le temps du voyage.

Mais voilà, j'ai un souci : il me semble que des armées parcourent actuellement notre beau duché & je ne veux point faire de mauvaise rencontre, encore moins être hors-la-loi. Dois-je solliciter un laissez-passer ? Est-il possible de compter sur une escorte, ne serait-ce que jusqu'à nos frontières ? A moins que vous ne connaissiez une ou deux personnes qui accepteraient de m'aider, contre rétribution bien entendu. Il me faut partir le plus rapidement possible & je me sens démunie.

Dans l'attente de votre réponse & de vos conseils, que le très Haut vous garde, mon amie.

Écrit & scellé de ma main, ce presque dernier jour d'avril.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magalona Eufrasia
Comte/Comtesse
avatar

Nombre de messages : 67
Réputation : 0
Points : 79
Date d'inscription : 01/02/2012

MessageSujet: Re: Coffret aux correspondances Lonesques.   Mer 2 Mai - 13:00

Fin avril, Mai.

  • D'un départ précipité.

Spoiler:
 
Citation :
De moi, Magalona Eufrasia d'Alanha, humble comtesse du Gévaudan, baronne d'Alaigne, dame de Mireval & de Marmorières,

A vous, Emmaline de Sainte Léger, dame de Saint Léger sur Dheune, Connétable de Bourgogne,

Adissiatz !

J'espère que vous me pardonnerez le ton officiel de cette lettre, mais j'ai reçu de mauvaises nouvelles du Languedoc. Une amie qui m'est très chère, ma sœur de cœur & de lait, Jehanne Elissa de Volpilhat y est malade. J'ai donc pris la décision d'aller la rejoindre afin de la ramener avec moi à Nevers. Je ne pense rester dans le sud qu'un petit mois, le temps de régler tout ce qui doit l'être. Il faudra y ajouter le temps du voyage.

Mais voilà, j'ai un souci : il me semble que des armées parcourent actuellement notre beau duché & je ne veux point faire de mauvaise rencontre, encore moins être hors-la-loi. Dois-je solliciter un laissez-passer ? Est-il possible de compter sur une escorte, ne serait-ce que jusqu'à nos frontières ? A moins que vous ne connaissiez une ou deux personnes qui accepteraient de m'aider, contre rétribution bien entendu. Il me faut partir le plus rapidement possible & je me sens démunie.

Dans l'attente de votre réponse & de vos conseils, que le très Haut vous garde, mon amie.

Écrit & scellé de ma main, ce presque dernier jour d'avril.
Citation :
bonjour Magalona

voila une bien triste nouvelle,celle de votre depart et du mal etre de votre chere soeur,mais j'espere vous revoir vite aupres de moi .
j'ai fait la demande pour trouver une escorte aux basilics mais il y a peu de monde en ce moment la bas , surtout pour partir en urgence ,mais nous verrons bien
si vous aviez pu attendre six ou 7 jours, j'aurais peut etre pu moi même vous accompagner,je ne serai peut etrer plus conseillere ducale .
je fais donc mon possible car je ne peux pas vous laisser partir ainsi sur les routes
prenez bien soin de vous .
j'ai reçu de nouvelles craies a l'herboristerie,il vous faudra vous en munir pour le voyage

je vous souhaite une bonne journée

Emmaline
Citation :
bonsoir Magalona

j'ai trouvé une personne pour vous escorter.Elle se trouve a Sémur ,c'est un basilic de grande confiance .
IL est a sémur mais il va venir vous rejoindre si vous le souhaitez

il s'appelle Lafricain38 ,vous pourriez prendre contact avec lui ,c'est peut etre plus simple

bonne nuitee chere amie,prenez soin de vous

Emma
Citation :
Emmaline,

Je ne sais comment te remercier ! J'étais prête à t'attendre ou à partir seule, faute de volontaires. Je te suis redevable. Je vais prendre contact avec la personne que tu me conseilles et définir avec lui notre trajet.

Je te remercie plus de mille fois.

Magalona Eufrasia.
Citation :
Mèstre Lafricain,

Je vous contacte sur les conseils de mon amie, Emmaline de Saint Léger, Dame de Saint Léger sur Dheune. En effet, je me trouve forcée de partir au plus vite en Languedoc afin de retrouver une amie qui m'est très chère & qui se trouve au plus mal. Je souhaite la ramener en Bourgogne, à mes côtés, afin de prendre soin d'elle.

Dame Emmaline m'a fait part de la possibilité que vous m'accompagniez pour ce voyage afin de me servir d'escorte. Je dois vous avouer que cela me serait d'un grand secours. Je suis prête à vous dédommager pour la peine, bien entendu.

Je vous prie de croire que vous avez toute ma gratitude.

Dans l'attente de votre réponse, je prierai le Très-Haut de veiller sur vous.

Magalona Eufrasia d'Alanha, comtesse du Gévaudan.
Citation :
gente dame

je vous confirme ma volonte de repondre favorablement a votre demande

il me faut quel renseigement pour pouvoir executer ma mission


je suis de semur
faut vous rejoindre a nevers ? ou vous me prennez sur le passage ?

de combien de personne seras faite votre escorte ?

et quand comptez vous partir sachant qu'il faut 2 jour pour aller a nevers si besoin ?

comptez vous meme cree votre lance ou une personne composant celle ci doit le faire ?


pour facilite nos contact je transmet ma mesange " lafricain38rr@hotmail.fr"

messire lafricain

au service de tous
au service de chacun
Citation :
Mèstre,

Je suis très heureuse d'avoir reçu si rapidement de vos nouvelles. Si cela vous convient, j'avoue qu'un départ depuis Nevers me semble la meilleure des choses. Je ne suis actuellement pas en capacité d'être meneuse d'un groupe, mais s'il le faut, je saurais m'y faire.
Pour les dates, je me fie à vous, je ne me sens pas d vous imposer un départ trop précipité. Sachez donc qu'à partir d'aujourd'hui, je me plierai à votre volonté sur ce point.

J'attends donc votre réponse pour finaliser l'organisation de ce voyage. Peut-être que dame Emmaline pourra se joindre à nous si son mandat ducal est fini d'ici là. A moins que vous ne puissiez attendre qu'elle ait fini, et dans ce cas nous la compterons du voyage. Je suis pressée par le temps, c'est vrai, mais j'ai pris mes disposition pour que la demoiselle que je rejoins soit en sécurité.

Que le Très Haut vous garde, Mèstre.

Magalona Eufrasia d'Alanha.
Citation :
gente dame ,


je pense qu on pourrais envisager un depart pour dimanche de nevers sachant qu'il me faut deux jours pour vous rejoindre de chez moi je serais en capacite d etre meneur de lance

pourriez me dire quelle ville est notre destination ?

messire lafricain
au service de tous
au service de chacun
Citation :
Mèstre,

Je pense que ce serait parfait. Merci encore.

Notre destination est Mende, en Languedoc.

Magalona Eufrasia d'Alanha.
Citation :
Ma chère amie,

Comme je suis heureuse de te compter parmi mes connaissances ! J'ai bien contacter Mèstre Lafricain, comme tu me l'avais suggéré. Il a accepté de m'escorter & nous partons dimanche si tout va bien. Si tu es libre à ce moment-là & souhaite également venir avec nous, tu es bien entendu la bienvenue. Je ne sais comment te remercier d'avoir si vite utilisé tes connaissances pour me venir en aide. Mais je te promets de trouver d'ici mon retour.

Mille mercis.

Magalona Eufrasia.
Citation :
Bonjour Magalona

j'avais commencé mes valises prete a t'accompagner mais a ma grande surprise me revoila conseillere ducale,j'etais 3eme sur la liste et ne pensait pas etre elue avec 4 listes ,eh bien si,je suis élue a nouveau.je me dois donc de rester en Bourgogne
Lafricain est un parfait gentilhomme,un basilic,quoi!

tu vas me manquer,reviens vite et prend bien soin de toi

peut etre serait il plus facile que tu viennes au domaine des basilics pour correspondre avec Lafricain,dis moi ce que tu en penses

ton amie
Emma
Citation :
gente dame

je suis arrive ce matin en la bonne ville de nevers sans encombre

notre depart est pervu pour ce soir

vous devez adhere a lance que j'ai cree pour les besoin de notre voyage et suivre le meneur

on serviras des bureau des basilic pour les consignes comme la dame emaline vous propose

lafricain38

au service de tous
au service dechacun
Citation :
Mèstre,

J'ai bien reçu votre missive m'annonçant votre arrivée à Nevers. Je fais désormais partie de votre groupe & vous suivrai chaque jour, vous laissant le choix de l'itinéraire.

Merci encore à vous pour tout.

Magalona Eufrasia d'Alanha.
Citation :
gente dame ,

j espere que pour vous le voyage se passe bien pour ma part tout va bien on devrais etre a mende d ici ce dimanche nous allons passer par les villes de

thiers demain

montbrison

polignac

le puy
et donc mende

lafricain

au service de tous
au service de chacun
Citation :
Mèstre Lafricain,

Je me sais très peu bavarde, peu encline à la discussion, surtout en étant préoccupée par la santé de la jeune femme que nous allons trouver. Je vous présente mes excuses sur ce point.

Le trajet se passe très bien, je suis ravie de votre compagnie. Merci encore pour votre aide.

Le Puy va vous sembler bien déserte. Elle n'est plus ce qu'elle fut dans le passé. On dit qu'il n'y a plus que des fantômes qui s'y trouvent.

Que le Très Haut veille sur notre voyage.

Magalona Eufrasia d'Alanha
12 mai :
Citation :
gente dame

nous serons a mende demain matin
on y resteras deux jours je pense pour pouvoir recuperer votre amie

il faudras lui adhere a notre lance des que possible je vous enverrais un pigeon pour vous dire quand nous partons

lafricain

au service de tous

au service de chacun
Citation :
Mèstre,

Je vous remercie de votre prévenance. J'ai fait envoyer des pigeons depuis la dernière auberge où nous nous sommes arrêtés. J'ai bon espoir de recevoir rapidement des réponses.

Si j'ai bien compris, cela nous ferait partir mercredi ? Si tel est le cas, ce serait parfait : j'aurais ainsi le temps de mener deux ou trois petites affaires concernant mes terres, mais aussi de refaire mes réserves pour le voyage.

Mille mercis encore de votre gentillesse.

Magalona Eufrasia d'Alanha.


___________
HRP : Si envie, j'ai ouvert un RP en gargote Smile
13 mai :
Citation :
Bonjour et bienvenue à Mende, en Languedoc !

Je suis Marieline, Bourgmestre et douanière de Mende et c'est moi qui ai l'honneur de vous accueillir dans notre charmante ville.

Merci de bien vouloir me confier la(les) raison(s) de votre présence, ainsi que la durée (même approximative) de votre séjour parmi nous. De même, merci de m'informer si vous faites partie d'un ordre militaire ou d'une armée.

Si vous êtes un Marchand Ambulant, le marché est libre, chacun peut y venir, y vendre ou acheter sans restriction sauf sur le Bois et le Fer qui sont sous contrôle de la Mairie. La laine et les peaux sont réservées aux tisserands mendois.
Tout bois ayant un prix unitaire inférieur ou égale à 3,90 écus est destiné exclusivement à la mairie.
Tout fer mis sur le marché, par la Mairie ou son délégué et eux seuls, est destiné exclusivement aux forgerons et charpentiers Mendois.
La mairie se réserve la possibilité d'accorder dérogation au présent article.
Le Marché Mendois est ouvert à tous, Mendois, Languedociens ou particuliers venant d'autres régions.
Voir Arrêté Municipal à la mairie.

Pour que vous ne rencontriez pas de problème avec notre justice, je vous recommande de respecter le coutumier du Languedoc et l'Arrêté Municipal en vigueurs dans notre ville, que vous pourrez consulter sur le tableau d'affichage de notre mairie.

Il est recommandé de faire un croquis (screen) de votre inventaire avant tout voyage.
Si par malchance vous vous êtes fait attaquer sur la route, n'hésitez pas à contacter le maire.

Toutes les formalités étant dites, il ne me reste plus qu'à vous souhaiter de passer un excellent séjour dans notre comté et plus particulièrement dans notre ville !
Je vous conseillerais de visiter notre halle où vous pourrez rencontrer nos villageois, ou encore d'aller dans nos tavernes chaleureuses où en plus de faire de belles rencontres, vous pourrez goûter à notre bière !!!
Vous pourrez également me rendre visite à mon bureau sur la halle au cas où vous auriez un problème.
La particularité des Mendois est leur accueil et leur bonne humeur. Vous vous plairez sûrement dans notre charmant village !

Je me tiens disponible pour toutes autres informations complémentaires, et vous souhaite un excellent séjour parmi nous.

Cordialement,

Mestra Marieline,
Bourgmestre et Douanière de Mende
Citation :
De moi, Magalona Eufrasia d'Alanha, comtesse du Gévaudan, baronne d'Alaigne, dame de Mireval & de Marmorières,

A vous, Marieline, Bourgmèstre & douanière de la belle ville de Mende,

Adissiatz !

Je vous remercie avant tout de vos mots d'accueil.

Je connais fort bien cette ville puisque j'y ai passé une grande partie de mon enfance dans la demeure familiale, demeure que j'ai conservé & que mes sœurs occupent quand elles souhaitent séjourner en notre belle ville. Mais le temps passe, & sans doute que les arrivées font oublier jusqu'aux noms & aux figures des personnes qui ont vécu ici. Je ne vous en tiens aucunement rigueur : votre fonction de douanière vous fait croiser maints visages.

Le motif de ma venue est d'ordre personnel & je ne tiens pas à en communiquer plus à ce sujet. Toutefois, je peux vous garantir, si ma vassalité envers notre comté ne suffisait pas, n'avoir aucune intention belliqueuse. Il s'agit également, entre autres affaires, de visiter mes sœurs : Aimelina de Sìarr, vicomtesse des Fenouillèdes & baronne de Saint Félix, & Jehanne Elissa de Volpilhat, vicomtesse de Cauvisson & dame de Malpertuis.

Je ne suis ni marchand ambulant, ni membre d'une quelconque armée, eu égard à ma qualité de femme.

Je me porte garante de la personne m'accompagnant & me servant d'escorte : Mèstre Lafricain. C'est un Basilic & c'est en cette qualité qu'il a accepté de me protéger durant mon voyage & mon séjour.

Je prends bonne note de votre proposition de renseignements, pour le cas où ma mémoire me jouerait des tours. Mais je pense pouvoir compter sur des personnes de ma connaissances pour m'aider s'il en était besoin.

Que le Très Haut vous garde.

Écrit & scellé de ma main, en Mende la belle, le treizième jour de ce mois de mai.
[Apposition du scel rouge de Magalona sur le parchemin replié, afin d'en garantir l'authenticité]
15 mai :
Citation :
Mèstre Lafricain,

Ma sœur, malgré mes prévisions ne sera pas tout à fait prête demain. Nous sommes encore, elle et moi, en la baronnie de Randon. Je suis navrée de vous demander de reculer d'un jour ou deux si possible ce départ. Bien entendu, une fois revenus en Bourgogne, je prendrais soin de vous dédommager pour la peine. J'attends de vos nouvelles avec impatience. J'espère que vous aurez trouvé à vous occuper pour tromper l'attente.

Toutes mes excuses encore pour ce retard que je n'ai su prédire plus tôt.

Merci encore Mèstre, pour tout ce que vous faites pour ma famille.

Magalona Eufrasia d'Alanha.
15 mai :
Citation :
gente dame

je souhaiterais savoir si notre depart peux se faire aujourd'hui comme pervu

merci davance

lafricain

a votre service
Citation :
Mèstre Lafricain,

Je crains que le dernier courrier que je vous ai adressé ne se soit perdu. Par un malheureux concours de circonstances, le départ ne peut se faire aujourd'hui. Je vous prie d'accepter mes excuses les plus sincères pour ce fait. Mais je suis toutefois heureuse de vous apprendre que notre voyage n'aura qu'un jour de retard. En effet, nous prendrons la route demain dès le petit matin, si cela vous convient. Jehanne Elissa de Volpilhat se joindra à nous comme prévu.

Que le Très Haut veille sur vous.

Magalona Eufrasia d'Alanha.
Citation :
gente dame

aucun souci on prendras le depart demain des que votre amies auras rejoind notre groupe de voyage

apres je me charge de vous ramene a nevers tout les deux


lafricain

a votre servcie
18 mai :
Citation :
Ma très chère amie,

Ce petit pli par pigeon pour t'annoncer que nous avons pris hier la route du retour. J'espère arriver bien vite à Nevers. Des rumeurs nous sont parvenues jusqu'en Languedoc selon lesquelles la Bourgogne serait le théâtre d'une lutte de pouvoir. J'espère pouvoir regagner le duché sans encombre.

Je prie les Très Haut à chaque instant afin qu'il nous octroie un voyage serein.

Magalona Eufrasia.
24 mai :
Citation :
gente dame

nous voila au terme de notre voyage je vous souhaite bonne route pour la suite

ainsi que votre amie

je mettre fin a notre groupe en fin de journee



lafricain

au service de chacun
au service de tous
Citation :
Mèstre Lafricain,

Mille mercis pour votre aide précieuse, votre gentillesse & votre compréhension. J'ai cru comprendre que vous feriez route vers Dijon dès ce soir afin d'aider l'ordre à revenir en Bourgogne, aussi je vous souhaite bon courage. Je prierai le Très Haut pour qu'il vous garde.

Merci encore.

Magalona Eufrasia d'Alanha.
  • D'un retour d'allégeance.

Citation :
En ce VII Avril MCDLX
Nous Celtic de Vandimion
Comte du Languedoc
A vous, Magalona Eufrasia d'Alanha, comtesse du Gévaudan, baronne d'Alaigne, dame de Mireval et de Marmorières ;

Adissiatz

Nous acceptons votre allégeance et prolongeons de ce fait le lien qui vous unit au Languedoc.
Nous vous promettons protection, Justice et Subsistance pour vos terres du Gévaudan, d'Alaigne, de Mireval et de Marmorières ; .
Recevez en symbole de cette allégeance une once de terre récoltée par nos gens sur vos domaines.
Nous sommes flattés du présent que vous nous faites, ne doutez pas que nous le lirons régulièrement pour nous en imprégner.
Je mettrais aussi le conseil de votre père en exergue en faisant tout ce qui sera en mon pouvoir pour rester moi même.

Qu'Aristote vous guide et vous protège.


Fait à Montpellier le VII Avril de l'an de grasce MCDLX.

Roderick de Vandimion.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magalona Eufrasia
Comte/Comtesse
avatar

Nombre de messages : 67
Réputation : 0
Points : 79
Date d'inscription : 01/02/2012

MessageSujet: Re: Coffret aux correspondances Lonesques.   Sam 2 Juin - 22:39

Juin

Citation :
De Nous, Arthur Cano, XXXVe Comte du Languedoc par la Grasce du Très-Haut et la volonté du Conseil Comtal légitimement élu,

Salutations !


Nobles du Languedoc, ce jour, nous venons à vous afin de connaître directement votre avis et votre envie de vous impliquer dans la défense du Languedoc. Il n'est nul besoin d'organiser une nouvelle Assemblée nobiliaire pour la réponse que nous attendons ce jour.

Lors du précédent conseil comtal, des doléances ont été écoutées et entendues. Elles ont amené à la volonté de mettre en place un projet intitulé "Armées Citoyennes". Ce projet en est encore au stade des essais. Une première armée citoyenne a été constituée à Narbonne sous le commandement de Mestra Cricri2. Elle servira à la défense de la ville. A priori, elle ne sera pas mobile et demeurera dans l'enceinte afin d'assurer une reprise rapide de la mairie en cas de coup dur et naturellement d'amener un effet dissuasif. Son mode de financement est encore en réflexion, mais toutes les pistes sont explorées afin que ces armées citoyennes ne coûtent quasiment rien au Comté. De la base volontaire à l'aide des mairies, les solutions existent et seront discutées.

Nous savons certains nobles particulièrement rompu au combat et à la stratégie. Aussi avons-nous pensé avant de monter d'autres armées, avant de faire appel à des civils roturiers, de vous consulter afin de savoir si quelques uns d'entre vous seraient intéressés à l'idée de prendre le commandement d'une de ces armées citoyennes. Si tel devait être le cas, nous aimerions savoir dans quelle ville, dans quelle mesure consentiriez-vous à investir des écus. Cela peut aller de rien à beaucoup. Vous aurez compris que cet engagement ne se ferait pas à la légère puisqu'il s'étend a priori sur du long terme.


Rédigé au Castel de Montpellier le IIe de juin de l'an de Grasce MCDLX

  • & toujours, des allégeances...

Spoiler:
 
Citation :
De moi, Magalona Eufrasia d'Alanha, humble comtesse du Gévaudan, baronne d'Alaigne, dame de Mireval et de Marmorières ;

A Vous, Ingeburge von Ahlefeldt-Oldenbourg, dite Montjoie, Pair et Roi d'Armes de France ;

Adissiatz !

Votre convocation me trouva retirée du monde pour quelques temps. Je ne puis donc faire le voyage vers le Languedoc pour me trouver présente en personne lors de la cérémonie d'allégeances qui aura lieu. Je vous prie de bien vouloir accepter mes excuses pour cette absence physique. Je les présente également à Sa Grandeur le Comte du Languedoc, accompagnée de mon respect.

Vous trouverez, jointe à la présente ma lettre d'allégeance envers Sa Grandeur Arthur Cano ainsi qu'un présent le concernant.

Je profite également de la présente pour vous renouveler ma demande concernant vos conclusions concernant ma demande d'échange du fief de Mireval pour celui de Saint Guilhem-le-Désert. En effet, je n'ai eu aucune réponse à ce jour sur ce sujet.

Dans l'attente de votre réponse, je prierai pour que le Très-Haut vous garde.

Écrit et scellé de ma main, à réception de votre missive de convocation, en Nevers, Duché de Bourgogne.
Citation :
De moi, Magalona Eufrasia d'Alanha, humble comtesse du Gévaudan, baronne d'Alaigne, dame de Mireval et de Marmorières ;

A Vous, Arthur Cano, Comte du Languedoc ;

Adissiatz !

Par la présente, je renouvelle mon allégeance au Languedoc, comme Père et Mère le firent avant moi pour les terres de Gévaudan, Alaigne et Mireval.

Soyez assuré que je vous reconnais vous, Arthur Cano, comme le comte légitime du Languedoc, par la Grâce Divine et celle des urnes.

Je vous promets ainsi fidélité, conseil et soutien en toute circonstance.

Comme je l'avais annoncé à votre prédécesseur, afin de faire perdurer la coutume qu'avait instaurée feu Rekkared de Sìarr en son temps, puis feu Père, connu sous le nom de LeGueux d'Alanha, je joins à cette lettre un présent à votre intention. Il s'agit d'une copie du « Du bon gouvernement, un miroir des princes » qui, j'en suis certaine, sera pour vous, source d'inspiration inépuisable. J'y adjoins les paroles que prononça Père lorsqu'il l'offrit pour la première fois au comte du Languedoc à qui il prêta allégeance - paroles consignées alors par le héraut de l'époque et dont j'ai pu retrouver copie dans ses affaires :


« Permettez moi, messire Coms, de vous donner un premier conseil de vassal. Lisez attentivement cet ouvrage, il a été le livre de chevet de certains de vos prédécesseurs.

Puissiez vous être plus grand que celui que vous pensez le plus grand. Le secret réside je pense en ne pas chercher à l'être, les clés en sont dans ce livre. »*


Que le Très Haut vous garde.

Écrit et scellé de ma main, à réception de la missive de convocation, en Nevers, Duché de Bourgogne.
Citation :
**
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magalona Eufrasia
Comte/Comtesse
avatar

Nombre de messages : 67
Réputation : 0
Points : 79
Date d'inscription : 01/02/2012

MessageSujet: Re: Coffret aux correspondances Lonesques.   Sam 14 Juil - 21:23

Juillet

Citation :
A Magalona Eufrasia, Comtesse de Gévaudan, entre autres, Bourguigno-languedocienne,

Comtesse,
Sans doute serez-vous étonnée, voire même particulièrement surprise, de recevoir un courrier de ma part. Et d'une pareille teneur.
J'ai pour projet de mener une liste pour les ducales de septembre, dont les membres sont encore inconnus, dont le nom est encore inconnu, dont le programme n'est pas établi, mais dont l'idée sera : Pour la Bourgogne, et juste la Bourgogne.
Et votre nom m'est revenu à l'esprit, bien qu'il ne m'ait jamais quitté. Il m'est revenu à l'esprit, pour deux raisons : la première est que vous êtes la soeur de Lineta, que j'apprécie particulièrement. Et la seconde est que, malgré ma santé fragile qui m'avait obligé à quitter la Basilique, votre motivation m'avait paru... surprenante. Et je ne pourrais envisager ce projet sans vous avoir proposé d'y participer.

Mes salutations, respectueuses et amicales,
AdGB.


___________________________
11 Juillet. "Si vous aviez l'obligeance de me confirmer..."

Citation :
Citation :
En la bonne ville de Nevers, ce onzième jour du septième mois de l'an de grâce MCDLX,

Moi, Magalona Eufrasia d'Alanha, humble comtesse du Gévaudan, baronne d'Alaigne, dame de Mireval & de Marmorières,

Sollicite conseil de vous, Monseigneur Fitz, Évêque de Nevers.

J'ai été baptisée dès ma naissance par la diaconesse de Carcassonne, feue Marguerite de Volpilhat, Vicomtesse de Cauvisson & Baronne de Malpertuis. Ma marraine était l'officiante. Mon parrain le regretté chevalier de France Cristòl de Sìarr. Mère s'étant retirée du monde, & étant gagnée par la maladie, il ne reste plus personne pour témoigner de cet acte de foi & l'acte recensant mon baptême a été perdu. Je n'en ai trouvé nulle copie malgré mes recherches.

Néanmoins, je sais qu'il existe la possibilité d'être confirmée dans mon baptême. Aussi, afin que nul ne puisse mettre en doute ma foi & mon engagement, je souhaite me voir confirmée. J'avoue espérer que votre emploi du temps vous permette d'officier, mais je comprendrais que vous ne le puissiez. Si tel était le cas, auriez-vous une personne en particulier à me conseiller ? Je souhaiterais une cérémonie discrète.

Je me rends compte, alors que je vous ai déjà exposé ma demande, que je ne vous ai point expliqué ce qui m'a poussé vers votre personne. Après tout, mon nom & mes explications ne laissent point de doute sur ma naissance languedocienne. Mais je vis depuis plusieurs années maintenant en Bourgogne, à Nevers précisément, pour des raisons médicales entre autres choses. Vous comprendrez mieux, maintenant, pourquoi la simple Languedocienne de naissance que je suis, mais également Bourguignonne par sa résidence, vous adresse cette demande.

Mais je m'égare & je ne veux point abuser de votre temps.

Je suis disponible pour tout entretien, préalable ou non à la cérémonie que vous jugerez nécessaire pour marquer mon appartenance à la grande famille Aristotélicienne.

Que le Très Haut vous garde, Monseigneur.

Magalona Eufrasia d'Alanha.
Citation :
A Magalona Eufrasia d'Alanha, Comtesse du Gévaudan, Baronne d'Alaigne, Dame de Mireval & de Marmorières,

Ma fille,

Votre histoire devient malheureusement de plus en plus courante, de nos jours, faute de registres correctement tenus par divers prélats. Et j'en suis sincèrement désolé.

Cependant, vous voilà bien informée car il existe en effet une célébration de confirmation, ou affirmation, qui permet à une personne baptisée très jeune de réaffirmer sa foi en nos croyances. Ce qui correspond tout à fait à votre situation.

Concernant les aspects plus concrets de votre demande, je suis toujours ravi de répondre par l'affirmative aux requêtes d'office de mes paroissiens, lorsque je le peux. Mais vous l'avez compris, ma charge épiscopale me tient parfois fort occupé. L'officiant dépendra donc de l'urgence avec laquelle vous désirez vous voir confirmée.. Je devrai en effet m'absenter sous peu, et ce jusqu'au vingt-septième jour de ce mois. Ainsi, soit une rencontre pourrait être fixée pour mon retour, soit je vous redirigerais vers mon nouveau diacre, Frère Ragondindam. Les cérémonies, qu'elles soient discrètes ou pompeuses, me conviennent dans tous les cas..

La rencontre dont je vous parle serait davantage, selon moi, l'occasion de rencontrer une paroissienne, plutôt qu'une discussion formelle autour de dogme et droit canon. Bien sûr, ce volet serait abordé, mais de manière rapide et superficielle si je m'aperçois, comme je le pressens, que vos connaissances en la matière n'ont rien à envier aux pastorales romaines..

Sachez en outre que vos "égarements" me mèneront à prier pour vous et votre santé, que je comprends fragile. Et n'hésitez jamais à abuser de mon temps ; les questions de mes paroissiens égayent toujours mes journées remplies de paperasse administrative.

Qu'Aristote veille sur vous,

Mgr Fitz.

Fait à Nevers, le onzième jour du septième mois de l'an de grâce mil quatre cent soixante.

Citation :
En la bonne ville de Nevers, ce onzième jour du septième mois de l'an de grâce MCDLX,

Par la présente, je, Magalona Eufrasia d'Alanha, humble comtesse du Gévaudan, Vous remercie, Monseigneur Fitz, Évêque de Nevers. Tant pour la célérité de votre réponse que pour la joie qu'elle me procure.

En effet, vous lire confirmer mes informations, mais surtout vous lire accepter d'officier est pour moi un grand bonheur ainsi qu'un honneur. Surtout en tenant compte de l'occupation que vous vaut votre charge épiscopale.

Je n'ai aucune urgence qui demande à ce que cette confirmation se tienne rapidement. Je ne suis pas de celles qui se préoccupent de la réaffirmation de leur foi parce qu'elles ont en vue un mariage ou toute autre chose nécessitant l'acte. Je ne désire que réaffirmer au Très Haut mon amour & ma foi. Dans l'attente du moment qu'il vous siéra pour que la cérémonie se tienne, je ne changerai rien à mes habitudes. Je continuerai de prier le Très haut ainsi que je l'ai toujours fait. Je continuerai de visiter & de fleurir, au minimum une fois par semaine, la crypte de Sa Majesté feue Béatrice de Castelmaure.

Votre absence va sans doute vous obliger à mettre à jour vos affaires à votre retour. C'est pourquoi je vous propose une date en août afin de nous rencontrer, afin que vous puissiez vous faire votre avis sur mes humbles connaissances du Dogme & du Droit Canon. Elle sera suffisamment éloignée de la date de votre retour pour vous avoir permis de mettre à jour ce qui est nécessaire & suffisamment proche à la fois pour que vous puissiez mettre un visage sur mon nom. Je vous laisse choisir le jour qui vous conviendra le mieux.

Que le Très Haut vous garde, Monseigneur.

    Magalona Eufrasia d'Alanha.
Citation :
A Magalona Eufrasia d'Alanha, Comtesse du Gévaudan, Baronne d'Alaigne, Dame de Mireval & de Marmorières,

Ma fille,

Nul besoin de remercier un prélat qui ne fait que son devoir. Il est malheureusement connu que certains se complaisent dans le prestige de leur charge en en oubliant l'essence même de leurs responsabilités, mais je ne suis guère de ceux-là... Ou j'espère du moins pouvoir l'affirmer honnêtement. Vous lire m'est donc tout aussi plaisant et joyeux.

Tenant compte de vos propositions, je suggèrerais donc une réunion entre quatre yeux le jour de la Saint Bynarr* qui me paraît approprié, tant sur le temps qui me sera nécessaire pour me reposer de mon voyage et mettre en ordre la paperasse ayant pris du retard, que sur l'environnement bien bourguignon dans lequel nous nous trouvons. Cela vous siérait-il ?

Je ne peux de plus que vous encourager dans vos habitudes, qui me semblent bien pieuses et vertueuses. Dois-je notammment comprendre par celles-ci que vous connaissiez intimement feue Sa Majesté Béatrice de Castelmaure ? J'ai eu moi-même l'honneur d'officier à une cérémonie en sa présence. Et elle ne faillit pas au portrait en tous points respectable que je me faisais d'elle. Je suis d'ailleurs persuadé qu'elle veille encore sur les Nivernais depuis le Paradis solaire..

Qu'Aristote veille sur vous,

Mgr Fitz.

Fait à Nevers, le onzième jour du septième mois de l'an de grâce mil quatre cent soixante.

(*: 30 juillet)
Citation :
En la bonne ville de Nevers, ce onzième jour du septième mois de l'an de grâce MCDLX,

Je ne sais comment vous faire part de la joie qui m'anime & du bonheur qui est le mien à vous lire. Il est plaisant de trouver œil attentif aux mots écrits.

La date proposée est parfaite. Je serai disponible ce jour pour vous rencontrer. Ne reste plus qu'à définir l'endroit qui vous conviendra le mieux. Cela ne pourra sans doute pas être ma demeure puisque j'envisage de l'agrandir & donc d'y faire mener quelques travaux qui ne seront alors point finis.

A la question de ma connaissance de feue Sa Majesté Béatrice de Castelmaure, je me dois de répondre que j'ai eu l'heur de lui être présentée. Elle avait choisi feue ma sœur pour être l'épouse de feu son cousin. Nos familles auraient donc été unies. Mais le Très Haut a rappelé à lui ces jeunes âmes & l'alliance n'a pas été consacrée.
J'admire Sa Majesté encore aujourd'hui. Sa vie m'est inspiration. C'est l'une des raisons qui me font me rendre si souvent auprès d'elle. Je partage votre souhait, la sachant très attachée à ses terres Nivernaises.

Je ne souhaite pas abuser de votre temps. Aussi je serai brève dans mes écrits. Je vous laisse communiquer à mon messager, par écrit ou oralement, le lieu de votre choix pour notre rencontre.

Que le Très Haut vous garde, Monseigneur.

Magalona Eufrasia d'Alanha.


Dernière édition par Magalona Eufrasia le Sam 14 Juil - 22:31, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magalona Eufrasia
Comte/Comtesse
avatar

Nombre de messages : 67
Réputation : 0
Points : 79
Date d'inscription : 01/02/2012

MessageSujet: Re: Coffret aux correspondances Lonesques.   Sam 14 Juil - 21:31

13 Juillet. "Ose !"

Un messager, revêtu d'une livrée or & gueules se présente au siège du Secrétariat d’État. Il demande à remettre un pli au Premier Secrétaire d’État. Le pli est constitué d'un vélin replié sur lui-même, scellé de façon à garantir le secret du contenu & portant le nom de la personne à qui il doit être remis.
Citation :
Une fois déplié, le vélin laisse entrevoir une écriture fine & serrée mais facile à lire.
Citation :
De moi, Magalona Eufrasia d'Alanha, humble comtesse du Gévaudan, baronne d'Alaigne, seigneuresse de Mireval & de Marmorières sis en Languedoc, habitante de Nevers, en Bourgogne ;

A vous, Anne-Blanche Cornedrue d'Ambroise-Culan, Premier Secrétaire d’État, Baronne de Culan & Dame de la Mure ;

Adissiatz* !

Par la présente missive, je souhaite vous proposer mes humbles compétences ainsi que mes connaissances afin d’œuvrer au sein de la noble institution qu'est le Secrétariat d’État. Il se dit en effet que vous continuez à rechercher une personne pour occuper cette charge en Bourgogne où je vis. Je n'ai pas pour habitude de m'occuper des rumeurs, mais j'ai à cœur de servir ma province d'adoption, aussi, si cette information s'avérait vraie, j'espère que vous prendrez ma demande en considération. Si tel n'était pas le cas, je saurais me contenter d'une place secondaire au sein de cet office particulier.

Comme le laisse supposer mon nom de famille & les titres que je porte, je suis née Languedocienne. J'ai vécu dans mon comté natal pendant près d'une vingtaine d'années avant de rejoindre la Bourgogne sur ordre des médecins. Je suis établie à Nevers depuis plusieurs mois maintenant. Ma santé n'est pas la meilleure qui soit, mais je me porte mieux depuis cette décision. Il me semble important de vous préciser que je ne m'engage jamais à la légère. Il m'est impensable d'accepter d'endosser un rôle que je ne me sens pas capable de tenir.

Mais je n'appuie pas ma demande sur le simple fait d'avoir l'heur de résider dans une ville Bourguignonne & mon envie de servir la Couronne. Je pense avoir d'autres avantages pour servir les intérêts du Secrétariat d’État. En effet, je sais lire & parler tant l'Occitan que l'Oïl**. Cela me permet de communiquer avec nombre de personnes : ainsi, je suis en mesure de toucher tant les Bourguignons que les habitants de passage. J'ai également étudié la littérature, ce qui a développé une certaine facilité à écrire, mais a également exercé ma compréhension des textes. J'ai quelques notions de cryptographie. J'ai eu également la chance de m'imprégner de l'art de l'héraldique auprès de mes parents, feu LeGueux d'Alanha & Paula-Estèva d'Alanha, anciens Hérauts du Languedoc, mais également auprès du second époux de ma Mère, feu Cristòl de Siàrr, qui fut également Héraut du Languedoc. Ma Mère & son second époux m'ont également appris à utiliser les notes tyroniennes.

J'espère ne pas vous paraître abrupte en osant ainsi vous écrire alors que nous n'avons jamais été présentées. Mais il me semble naturel d'offrir ainsi mes humbles services.

Dans l'attente de votre réponse, je prierai pour que le Très Haut vous garde.

Écrit & scellé de ma main en la bonne ville de Nevers, ce douzième jour du septième mois de l'an de grâce MCDLX.

    Magalona Eufrasia d'Alanha
Spoiler:
 

Anne_blanche a écrit:
Citation :
Dame,

Le poste de Secrétaire d'Etat près la Bourgogne est effectivement à pourvoir. L'annonce en paraîtra sous peu.
Vous voudrez bien vous présenter pour entretien à la Curia*, l'on vous dirigera vers moi.

Recevez, Dame, les salutations de

Anne de Culan
Premier Secrétaire d'Etat

* http://curiarr.forumactif.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magalona Eufrasia
Comte/Comtesse
avatar

Nombre de messages : 67
Réputation : 0
Points : 79
Date d'inscription : 01/02/2012

MessageSujet: Re: Coffret aux correspondances Lonesques.   Ven 3 Aoû - 14:42

Citation :
Bonjour,

Je suis consciente que vous ne me connaissez et que je ne vous connais pas. J'ai cru comprendre que vous êtes du Comté de Languedoc et qui plus est noble de ce comté, peut-être auriez-vous besoin de mes services ? Mon nom est Jenifael Lisbeth Vitalis Da Roma-Corleone, je sais écrire, lire, je maîtrise l'épée et la dague. Je possède d'autres compétences, qui pourraient être utile, sachez que je ne suis pas brigand.

Je suis financièrement indépendante et peut me nourrir et loger seule.

Je vous le demande donc, seriez-vous intéressé Dame, par les services d'une jeune femme telle que moi ?

Jenifael Lisbeth Vitalis Da Roma-Corleone

[HRP : La joueuse veut simplement trouver du RP à sa pantine,d'où la démarche de celle-ci]
Citation :
De moi, Magalona Eufrasia d'Alanha, humble comtesse du Gévaudan,

A toi,Jenifael Lisbeth Vitalis Da Roma-Corleone,


Adissiatz !

J'avoue que la surprise m'a frappée à la première lecture de ta lettre. Je n'ai su qu'en penser. Je ne le sais d'ailleurs toujours pas. Effectivement, l'on t'a bien renseignée : j'ai hérité de terres en Languedoc.

J'avoue n'avoir pas besoin de personnes à mon service actuellement. Je vis très simplement malgré mon appartenance à la noblesse. A moins que tu ne sois à même de diriger un chantier, ou aies dans tes connaissances quelque maître charpentier ou menuisier, je ne crois pas avoir quoi que ce soit à proposer. Je recherche ces artisans car je cherche à doter ma maison de Nevers, où je réside, d'un étage. J'ai déjà la chance d'avoir engagé déjà un maître verrier, versé dans l'art du vitrail.

Maintenant, si tu souhaites trouver travail, peut-être devrions-nous nous rencontrer ? Car, si pour l'instant rien ne m'apparaît comme me manquant, peut-être que parler ensemble pourrait m'amener à te trouver quelque tâche à laquelle je n'ai, pour l'heure, pas pensé.

Dans l'attente de ta réponse, je prierai le Très-Haut de t'accorder sa protection.

Magalona Eufrasia d'Alanha.


[HRP : Même si cela ne débouche sur "rien" je suis toujours d'accord pour du RP Wink]
Citation :
De Jenifael Lisbeth Vitalis Da Roma

A vous, Magalona Eufrasia d'Alanha, Comtesse du Gévaudan

Bonjour,

Je suis désolée, de vous apprendre, que pour ce qui est de l'artisanat, mes compétences se limite à la boucherie,à petite dose.
Peut-être comme vous l'avez remarquée, je possède des sources, souvent sûr et discrète, cela fait partie ... de mes autres compétences.
Je sais diriger mes filles, mais je doute être à la hauteur, du haut de ma stature et mes connaissances à diriger des hommes connaissant leurs travail.

Effectivement, nous pourrions, si vous le souhaitez nous rencontrez, je peux facilement me déplacer à Nevers, y posséder une maison, rue Casse-Cou.
Puis-je vous demandez, si par hasard, ma lettre clocher ? Ou bien la description de moi-même ? Vous êtes la seule, réponse que j'ai malgré mes quatre lettres et trois annonces.

Que le Très-Haut vous protège également Dame.

Jenifael.L.V.D.R

[HRP : je comprends et qui peut dire non à du RP ? ]
Citation :
De moi, Magalona Eufrasia d'Alanha, humble comtesse du Gévaudan,

A toi,Jenifael Lisbeth Vitalis Da Roma-Corleone,

Adissiatz !

Ta lettre ne m'a pas paru clocher. Elle est surprenante mais elle est correcte. Peut-être tout simplement ces personnes n'avaient rien à te proposer & donc ont préféré s'abstenir de te répondre. A ce que je lis de tes propos, tu es mère. Sans doute est-ce difficile de trouver place en ayant bouches à nourrir sans qu'il y ait d'homme. Car je crois lire entre les lignes de tes lettres l'absence d'un mari.

Puisque je ne sais pas encore si j'aurais besoin de tes services, que j'ai du mal à me représenter, & que je préfère me fier à mon ressenti si je dois engager une personne, je souhaite effectivement te rencontrer dès que faire se peut. Fais moi savoir dès que tu es à Nevers & nous trouverons date, heure & lieu pour nous rencontrer.

Le Très-Haut te garde.

Magalona Eufrasia d'Alanha
Citation :
De moi Jenifael Lisbeth Vitalis Da Roma
A vous,Magalona Eufrasia d'Alanha,Comtesse du Gévaudain

J'en suis rassurée.
Effectivement,je n'est pas d'homme,celui que j'ai aimer et aime toujours est mort il y à peu,le précédent aussi,j�essaie donc de me passer d'aimer.Concernant les bouche à nourrir,n'ayant crainte je suis très indépendante,ma famille est aisée est peu répondre à mes besoins,autant qu'au leurs et même si ceux-ci son coûteux.
Ma famille fait commerce de vin entre autre chose.

Je peut passer à Nevers dès que j'aurais fini le deuil de cette homme,que j'ai annoncer pour le 7 de se mois.

Que le Très Haut vous garde aussi,

Jenifael Lisbeth Vitalis Da Roma


Dernière édition par Magalona Eufrasia le Sam 4 Aoû - 22:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magalona Eufrasia
Comte/Comtesse
avatar

Nombre de messages : 67
Réputation : 0
Points : 79
Date d'inscription : 01/02/2012

MessageSujet: Re: Coffret aux correspondances Lonesques.   Sam 4 Aoû - 21:45

Citation :
Bonjour,

Je voulais savoir à tout hasard si vous seriez intéressée à vous investir auprès de ma liste pour les ducales ? Les SE peuvent y accéder, ils peuvent devenir conseiller, mais pas régnant.

Si vous êtes intéressée on peut toujours se voir pour qu'on puisse parler des idées du partie.

Merci

Arthur
Citation :
Nevers ce quatrième jour d'août.

Mèstre Arthur Pendragon,

Le bonjour !

Je suis très touchée que vous ayez pensé à moi pour votre liste & je vous en remercie. Toutefois, je me dois de répondre par la négative, étant déjà engagée dans une autre liste. Je vous souhaite de trouver des personnes de confiance pour faire avancer la Bourgogne.

Le Très-Haut vous garde.

Magalona Eufrasia d'Alanha.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magalona Eufrasia
Comte/Comtesse
avatar

Nombre de messages : 67
Réputation : 0
Points : 79
Date d'inscription : 01/02/2012

MessageSujet: Re: Coffret aux correspondances Lonesques.   Lun 6 Aoû - 0:28

Reçue bien après une date acceptable. [le 4 août 2012, IG, après avoir lancé un RP d'explication]

Citation :
De Nous, Arthur Cano de Genolhac et de Tavel, comte du Languedoc
A Vous, Magalona Eufrasia d'Alanha, comtesse du Gévaudan, baronne d'Alaigne, dame de Mireval et de Marmorières

Par la présente nous accusons réception de votre serment d'allégeance par voie épistolaire.

Nous acceptons votre allégeance et prolongeons de ce fait le lien qui vous unit au Languedoc.

Nous vous promettons protection, Justice et Subsistance pour vos terres d'Agde et de Lunel.

Enfin nous vous remercions pour le présent fait à notre attention et vous assurons en faire une lecture approfondie. L'expérience des plus anciens est toujours source d'inspiration et d'en connaître l'histoire permet parfois d'éviter les travers de décisions inopinées.

Je joins à mon tour un présent à votre attention, ce modeste livre des vertus qui me vient de mon cours du séminaire, et que je vous offre.

Qu'Aristote veille sur vous,

Fait à Montpellier le 18ème jour de Juin 1460.

Arthur Cano de Génolhac et de Tavel
Comte du Languedoc,

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magalona Eufrasia
Comte/Comtesse
avatar

Nombre de messages : 67
Réputation : 0
Points : 79
Date d'inscription : 01/02/2012

MessageSujet: Re: Coffret aux correspondances Lonesques.   Lun 3 Sep - 20:26

Citation :

    A Magalona Eufrasia d'Alanha, comtesse du Gévaudan, baronne d'Alaigne, dame de Mireval & de Marmorières,

      De par Montjoie, Pair et Roi d'Armes de France.


    Votre Grandeur,

    Dans le cadre d'une mise à jour générale des documents et registres disponibles en Hérauderie du Languedoc, une vaste collecte est organisée auprès de l'ensemble de la noblesse du Languedoc, qu'elle soit de mérite ou issue de mérite.


    Voici l'ensemble des points concernés :

    • Mise à jour de l'Armorial du Languedoc

      Voici le blason actuellement disponible :


      Avez-vous connu des changements l'ayant affecté?
      Si oui, lesquels?
      Si oui, possédez-vous un blason à jour? En ce cas, je vous demande je vous prie de bien vouloir m'en envoyer un exemplaire en grande taille.


    • Création d'un registre sigillaire

      Possédez-vous une matrice de sceau?
      Si oui, pouvez-vous je vous prie me faire parvenir une empreinte de celle-ci sur de la cire rouge, jaune et verte?

      Si non, souhaitez-vous en obtenir une? Pour ce faire, il suffit de me renvoyer :
      - une légende
      - un symbole ou blason (attention pas de blason de fief) à placer au c�ur.

      Pour rappel, une matrice de sceau est personnelle et destinée à durer toute son existence. les éléments choisis doivent donc l'être après une réflexion raisonnable.


    • Création d'un registre des cris et devises

      Le cri et la devise figurent sur des listels destinés à orner le blason. Si la devise peut-être partagée entre diverses personnes, le cri lui est tout à fait personnel en ce qu'il sert de moyen de ralliement et d'identification.

      Possédez-vous un cri? Une devise?
      Si oui, quels sont-ils? Ont-ils été brodés sur un listel?
      Si non, souhaitez-vous en obtenir un?


    • Documents de famille

      Si vous êtes baptisée, si vous êtes mariée, il me faudrait je vous prie les copies des certificats en rapport. Pourquoi? Ceci pour mettre à jour les armorial et nobiliaire si vous êtes mariée et pour les éventuelles successions qui pourraient êtres ouvertes.

      Les autres questions généalogiques ne seront pour l'heure pas traitées, elles feront l'objet d'une autre missive.


    • Autres

      Si vous avez des questions relatives aux fiefs languedociens que vous tenez, vous pouvez me les faire parvenir.
      Concernant Mireval, compte-tenu du fait que jamais je n'ai indiqué que l'échange était possible � bien au contraire �, qu'il ne s'agissait que d'un simple échange informel avec votre s�ur dans le huis-clos de la Hérauderie du Languedoc et que vous demandez un échange en évoquant d'ores et déjà un autre fief et un fief non recensé de surcroît, je vous demanderai de me retourner une autre lettre faisant état de votre requête détaillée. Cette lettre devra être adressée au seul collège héraldique qui délivrera un conseil au comte du Languedoc qui est le seul décisionnaire en la matière. Pour ma part, je ne dirai rien aux hérauts et rien au comte du Languedoc, je ne me mêlerai pas de cette demande, je ne serai que le messager.

      Je vous rappelle enfin que l'assemblée nobiliaire est convoquée ce jeudi.



    Soyez par avance remerciée pour le soin que vous prendrez à répondre à me requête.


    Que le Très-Haut vous garde.


    Donné à Montpellier le vingt-neuvième jour d'août de l'an de grâce MCDLX.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magalona Eufrasia
Comte/Comtesse
avatar

Nombre de messages : 67
Réputation : 0
Points : 79
Date d'inscription : 01/02/2012

MessageSujet: Re: Coffret aux correspondances Lonesques.   Dim 9 Sep - 16:37

Citation :
De nous, Jehanne Elissa Raphaelle de Volpilhat, Vicomtesse de Cauvisson & Magalona Eufrasia d'Alanha, comtesse du Gévaudan, baronne d'Alaigne & seigneuresse de Mireval & de Marmorières,

A vous, Actarius d'Euphor, Comte du Languedoc,

Adissiatz !

Par la présente, nous, Jehanne Elissa Raphaelle de Volpilhat, pour Cauvisson, & Magalona Eufrasia d'Alanha, pour le Gévaudan, Alaigne & Mireval, nous vous prêtons serment de fidélité, conseil & aide.


Par la présente, vous renouvelons nos allégeances au Languedoc, comme nos Parents le firent avant nous, Jehanne Elissa de Volpilhat pour les terres de Cauvisson & Magalona Eufrasia d'Alanha pour les terres de Gévaudan, Alaigne et Mireval.

Soyez assuré que nous vous reconnaissons vous, Actarius d'Euphor, comme le comte légitime du Languedoc, par la Grâce Divine & celle des urnes.

Ainsi, nous vous promettons fidélité, conseil & soutien en toute circonstance.


Comme il fut annoncé à vos prédécesseurs, afin de faire perdurer la coutume qu'avait instaurée feu Rekkared de Sìarr en son temps, puis feu Sa Seigneurie LeGueux d'Alanha, Roy d'Armes de France & Pair de France, je, Magalona Eufrasia d'Alanha, joins à cette lettre un présent à votre intention. Il s'agit d'une copie du « Du bon gouvernement, un miroir des princes » qui, j'en suis certaine, sera pour vous, source d'inspiration inépuisable. J'y adjoins les paroles que prononça Père lorsqu'il l'offrit pour la première fois au comte du Languedoc à qui il prêta allégeance - paroles consignées alors par le héraut de l'époque et dont j'ai pu retrouver copie dans ses affaires :


« Permettez moi, messire Coms, de vous donner un premier conseil de vassal. Lisez attentivement cet ouvrage, il a été le livre de chevet de certains de vos prédécesseurs.

Puissiez vous être plus grand que celui que vous pensez le plus grand. Le secret réside je pense en ne pas chercher à l'être, les clés en sont dans ce livre. »*


Jehanne Elissa & moi-même prierons de concert pour la grandeur de la couronne du Languedoc.

Écrit de la main de Magalona Eufrasia d'Alanha, signé & scellé de nos mains, à réception de la missive de convocation, en Nevers, Duché de Bourgogne.

    Jehanne Elissa de Volpilhat . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .Magalona Eufrasia d'Alanha

    . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

[* © LeGueux]

Actarius a écrit:
[rp]Humbles et respectueuses salutations !

Nous vous remercions pour votre missive d'allégeance et vous promettons, Magalona Eufrasia d'Alanha, en retour de votre serment, justice, protection et subsistance.

Nous vous remercions également pour votre présent. Nous le recevons pour la deuxième fois, mais cela n'enlève rien à sa valeur. Notre messager vous remettra également un présent. Il s'agit d'une pierre, extraite de la carrière qui a servi à la construction de l'Arsenal. Elle est symbole de tout ce que peut accomplir le Languedoc lorsqu'il est uni et soudé, de la solidité qui peut être sienne.

Que le Très-Haut veille sur vous !


Parce que les écrits, pareils au Phénix, ne meurent pas,

Nous, Actarius d'Euphor, XXXVIe Comte du Languedoc, avons signé et scellé ce VIIe jour d'août de l'an de Grâce MCDLX.


[/rp]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magalona Eufrasia
Comte/Comtesse
avatar

Nombre de messages : 67
Réputation : 0
Points : 79
Date d'inscription : 01/02/2012

MessageSujet: Re: Coffret aux correspondances Lonesques.   Lun 1 Oct - 16:42

Des lettres étaient restées sans réponse encore. D'autres n'avaient jamais été écrites. Et voilà qu'arrivait une missive normande. Normande ?
Citation :
Ma Lona,

Dix mois, cela est long ! C'est dix mois où un enfant a grandi dans mon sein. Il ne voulait pas sortir, il y était si bien. Ne m'en veux pas, c'est pourquoi j'ai fui et que tu m'as peut-être cherchée en vain. J'étais en bonne compagnie, grâce à Perrinne de Gisors. Elle est adorable.
Je crois que je te fais bien honte, ma tendre soeur, mais réjouis-toi, car l'enfant est en bonne santé en tous points, et son père m'épousera. Il est noble et bien né, tu ne peux qu'approuver.

Avant cela, pardonne-moi, ou je n'oserai pas paraître à la cour de Bourgogne et te regarder dans les yeux.

Tu peux m'écrire, si tu le veux, au couvent de Lisieux.

Je t'aime, tu le sais, même si je ne suis pas vertueuse comme tu le voudrais.

Lina

Citation :
Lina, ma Lina, ma si chère Lina...

Non. Non je ne te pardonnerai pas. Non. Jamais. JAMAIS !

Parce que je n'ai rien à te pardonner.

Que ne suis-je à tes côtés en cet instant pour te gourmander de baisers tant j'ai été inquiète à ton sujet. Mais encore pour te punir de m'écrire de si vilaines choses ! Crois-tu que j'ai un jour eu honte de Mère & de ses emportements ? Jamais. Alors sois rassurée. Non je n'ai pas honte de toi. Tu es & resteras ma sœur à jamais. Je connais tes faiblesses, je connais tes défauts. & je t'aime pourtant de tout mon cœur. & j'en aime plus encore tes qualités ma Linèta...

Comme je me maudis de n'avoir pas su voir ce qui te tourmentais. Je me maudis de t'avoir laissée seule porter pareil fardeau. Que ne t'en es-tu ouvert à moi ? J'aurais sûrement su tout arranger avant la venue de cet enfant... Mais comment te reprocher ce qui a valu ta naissance ? Me crois-tu réellement sans cœur ? J'ai souvent bien du mal à m'ouvrir de mes sentiments en public. J'ai bien du mal à me laisser aller à ces gestes d'amour fraternel. Mais je suis incapable de te détester.

Je t'en voudrais presque d'avoir penser que cela changerait quelque chose que de te savoir portant la vie en toi. Je t'en voudrais presque d'avoir été trouver refuge auprès d'une femme qui nous est étrangère. Fort heureusement, son nom est chez nous gage d'honnêteté & de droiture aussi je ne t'en veux point. Je ne le ferai pas car j'ai le sentiment que c'est pour notre famille que tu as fait cela. Pour notre famille avant tout. Je ferais tout pour notre famille, pour son honneur. J'aurais même été prête à faire passer ton enfant pour le mien...

Je veux te voir. En Bourgogne ou ailleurs. Mais je veux te voir dès que tu pourras voyager. Je veux te voir pour que tu me présentes celui pour qui tu n'as pu attendre. Je veux que tu me présentes ton enfant. Tu ne me dis même pas s'il s'agit d'un garçon ou d'une fille ! & tu ne parles de ton promis qu'à demi-mots !

& parce que je veux que tu achèves de lire cette lettre avec le sourire, j'ai une nouvelle à t'annoncer. Je ne te l'offrirai de vive voix que lorsque nous serons réunies, mais je ne peux te cacher qu'elle concerne Jehanne Elissa. Car, peut-être pourrons-nous célébrer tes noces en même temps que les siennes ! J'ai en effet trouvé, grâce à Della d'Amahir-Euphor, le parti idéal pour notre amie. Ne serait-ce pas merveilleux que je vous marie toutes deux en même temps ? Sans parler des économies que vous réaliseriez en agissant ainsi ! Cela te ferait plus à dépenser pour une robe...

Linèta, promets-moi de ne plus jamais me laisser dans l'ignorance de ce qui t'accable. Je ne suis pas je laisse paraître.

Je t'aime & je t'embrasse.

Ta Lona.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magalona Eufrasia
Comte/Comtesse
avatar

Nombre de messages : 67
Réputation : 0
Points : 79
Date d'inscription : 01/02/2012

MessageSujet: Re: Coffret aux correspondances Lonesques.   Lun 5 Aoû - 17:05

Une faille temporelle, un moment d'éternité pendant lequel aucune missive ne fut archivée.
& puis, avec un retour à la vie, ou peut-être plutôt un prémisse à la mort, une lettre qui fait sortir de sa torpeur, ou pas, la comtesse que je suis.


Boulga [IG] a écrit:
Adissiatz dona comtessa,

pardonnez mon audace, si vous souhaitez garder votre présence à Mende la plus discrète possible. Mon serviteur m'a dit que vous aviez envoyer du monde vous procurer de la viande en l'atelier de boucherie que je possède.
Je suis surprise et heureuse de vous savoir par ici, car la rumeur de votre retrait définitif du monde courait.

Je reviens moi-même depuis deux jours d'un long voyage jusqu'en Grèce, en passant par Alexandrie, à la découverte du Testament d'Aristote. C'est mon senher le baron Salvaire d'Irissarri qui avait été convié à participer à l'aventure par son ami le senher Natale di Foscari, mais il a décliné l'invitation et m'y a envoyée à sa place. Ce qui ne devait durer que deux ou trois mois en a duré neuf, en réalité.

Si les fiefs d'Apcher et Randon ont été bien entretenus en mon absence - car je continuais d'y veiller - je ne puis hélas prétendre que le senher Salvaire jouisse d'une humeur à en profiter. L'acédie semble l'avoir peu à peu gagné et en ce moment, il est retiré en prières. Je n'ai pas encore eu le loisir de le voir.

Ne doutant pas cependant que sa maison serait ouverte à celle qui lui est promise, je tiens à vous faire savoir que si vous ne craignez pas un peu de solitude, et surtout de ne peut-être jamais croiser votre hôte, vous êtes la bienvenue à Randon.

Que le Très Haut vous garde
Boulga

& puis une autre.
Assyr a écrit:

        Tonnerre, le 4 août 1461.

      A Magalona Eufrasia d'Alanha, comtesse de Gévaudan, baronne d'Alaigne, dame de Minerval et de Marmorières


    Votre Grandeur,


Je me permets de vous écrire cette présente en tant que chevaucheur ès généalogie pour la marche de Sylvestre. Nous entreprenons depuis quelques temps une mise à jour générale de l'ensemble des fiches de famille consignées dans le registre de la noblesse de la chapelle Saint-Antoine. J'ai récemment appris que vous êtes revenue au monde après une fort longue retraite et j'en profite donc pour vous contacter. J'espère que vous vous portez comme un charme et que j'aurais le plaisir de vous recroiser un jour en dehors d'un stand de campagne électorale.

Mais, venons en au fait.

Je m'adresse ainsi à vous afin de mettre à jour la fiche familiale des Alanha dont vous êtes le chef de famille. Vous trouverez celle-ci ici. Vous pouvez remarquer qu'il manque certaines informations et documents. Vous trouverez-ci-joint une copie modifiée de ladite fiche (les modifications et ajouts sont indiqués en rouge). Pourriez-vous, je vous prie, la vérifier et me faire part d'éventuels erreurs ou oublis ? Qui plus est, les certificats de baptême de vos parents ont été effacés, si vous en aviez une copie, pourriez-vous me la faire parvenir ?

Dans l'attente de vous lire, je vous prie de bien vouloir recevoir, Votre Grandeur, mes salutations les plus respectueuses.

    Que le Très-Haut vous garde !

    Assyr d'Ylfan
    Chevaucheur d'armes ès généalogie pour la marche de Sylvestre.


Citation :

    MAISON D’ALANHA




    Blasonnement : De sable à l'épée d'argent et à la croix d'or, alaisée, vidée, cléchée et pommetée, entrelacées et accostées de deux flammes d'or.

    Devise : « Per lo Fuoc e l'Espasa ! » (français : « Par le feu et l'épée »)




    • Prime génération

      1. Feu LeGueux d'Alanha (Faugères, 22 décembre 1427 - ?), pair de France, comte de Gévaudan (Régent puis IXe comte du Languedoc, fief de retraite), baron d'Alaigne (Languedoc, ennobli par GeoKeR alors comte du Languedoc).
      [url=]Baptisé[/url] le 15 août 1454 en l'église Saint-Jacques de Béziers par Seb111.
      = épouse Paula-Estèva Sanchez Villa Lobos Ramirez [IG : Polstephie], ex-comtesse de Gévaudan (Languedoc, héritage de son époux - Donation de son vivant au profit de sa fille), ex-baronne d'Alaigne (Languedoc, héritage de son époux - Donation de son vivant au profit de sa fille), ex-dame de Cazilhac (Languedoc, ennoblie par Enduril de Noùmerchat alors baronne de Ganges - Renonciation), ex-dame de Minerval (Languedoc, ennoblie par Enduril de Noùmerchat alors comtesse du Languedoc - Donation de son vivant au profit de sa fille), ex-dame de Saint-Martin-en-Lavardin (Touraine, ennoblie par LLyr di Maggio et d'Astralgan alors duc du Lavardin - Renonciation du 3 mars 1458)
      [url=]Baptisée[/url] le 25 avril 1455 en la cathédrale Notre-Dame du Puy par la sœur Motarde d'Ascalon
      Mariage célébré le 6 octobre 1455 en la cathédrale de Magalona par Monseigneur MrGroar



    • Seconde génération

      De l'union légitime de LeGueux et de Paula Estèva

      1.1 Margarida Dulcia d'Alanha* (Cauvisson, 5 mai 1456 - ...)

      1.2. Magalona Eufrasia d'Alanha [IG : Magalona_Eufrasia] (Cauvisson, 6 mai 1456 - ...), comtesse de Gévaudan (Languedoc, donation de sa mère), baronne d'Alaigne (Languedoc, donation de sa mère), dame de Minerval (Languedoc, donation de sa mère), dame de Marmorières (Languedoc, ennoblie par Aimelina de Sìarr alors baronne de Saint-Félix)

      1.3. Feu Lop-Guilhem d'Alanha [IG : Lop_Guilhem] (21 mars 1457 - ?), seigneur de Marmorières (Languedoc, ennobli par Cristòl de Sìarr alors baron de Saint-Félix)




    • Chef de famille : Magalona Eufrasia
      Héritier légitime : /



    [* N'existe pas IG.]


    Fiche amendée par Mnémosyne le 6 Mars 1458 - décès de Legueux d'Alanha

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magalona Eufrasia
Comte/Comtesse
avatar

Nombre de messages : 67
Réputation : 0
Points : 79
Date d'inscription : 01/02/2012

MessageSujet: Re: Coffret aux correspondances Lonesques.   Ven 23 Jan - 19:44

Le temps passe sans effacer les traces du passé. Et pourtant...

June a écrit:
De nous, June Sidjéno, Chevaucheur de la Marche de Phylogène,
A vous, Magalona Eufrasia d'Alanha,

Salutations & Paix.

En mettant à jour différents dossiers de la Marche de Sylvestre, je me suis aperçu que votre dossier a été classé sans suite il y a déjà un bon moment. Soucieux de finir le travail commencé, je désirerais savoir si vous souhaitez mettre à jour votre fiche familiale.

Avec l'accord de Phylogène, je vous écris donc aujourd'hui pour relancer la mise à jour, si vous le désirez, de votre fiche familiale.

En attente de votre réponse,

Bien cordialement,



Citation :
Par retour de messager, vous parvient une missive d'assez petite dimension, repliée sur elle-même et scellée afin de garantir que le contenu n'a pas été lu. Juste au-dessus de ce cachet de cire, vous trouverez quelques mots d'une écriture très fine et très serrée, mais néanmoins parfaitement déchiffrable :

Citation :






              A Mèstre June Sidjéno, Chevaucheur de la Marche de Phylogène.







S'il vous plaît de briser le scel apposé, vous pourrez déplier le vélin sur lequel la même écriture, régulière, aura laissé cette réponse :

Citation :
Adissiatz Mèstre !

Je suis heureuse de constater qu'une personne de la Hérauderie souhaite de nouveau se pencher sur ma famille & surtout accepte d'entendre ce que j'ai à dire, ou du moins à écrire.

Il est bien évident que je souhaite mettre à jour la fiche qui concerne la famille d'Alanha. Malheureusement, je ne sais point de quelles informations vous disposez nous concernant étant donné que mes dernières tentatives en ce sens se sont soldées par une fin de non recevoir (le héraut de l'époque était une tête d'âne ne sachant ni lire, ni écrire, ni comprendre ce qui lui était écrit ou dit). Mais le passé est le passé, place au présent.

Je suis donc à votre disposition pour vous renseigner, autant que faire se peut. Pour autant, je ne pense pas être en mesure de faire un déplacement à Paris au vu de ma santé fragile.

Vos lettres me trouveront, pour les mois à venir, à Marmorières. Si toutefois je devais me déplacer, mes gens me feraient, bien évidemment, suivre votre courrier ou renseigneraient votre messager.

Que le Très-Haut vous garde.

Magalona Eufrasiad'Alanha, Comtesse du Gévaudan, Baronne d'Alaigne, Dame de Mireval & de Marmorières.

Si vous poussiez l'examen de cette missive un peu plus avant, vous constaterez que les bords du vélins ont été découpés. Ainsi, il n'y a autour du texte manuscrit qu'une fine marge de parchemin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magalona Eufrasia
Comte/Comtesse
avatar

Nombre de messages : 67
Réputation : 0
Points : 79
Date d'inscription : 01/02/2012

MessageSujet: Re: Coffret aux correspondances Lonesques.   Dim 25 Jan - 12:50

June a écrit:
Citation :
De nous, June Sidjéno, Chevaucheur de la Marche de Phylogène, à Paris,
A vous, Magalona Eufrasia d'Alanha, Comtesse du Gévaudan, Baronne d'Alaigne, Dame de Mireval & de Marmorières, à Marmorières,

Salutations & Paix.

Veuillez excuser notre réponse tardive, l'étude de votre dossier ayant pris toute notre attention.

Je me suis permis de faire un brouillon de mise à jour de votre fiche familiale, avec les éléments dont je puis disposer à ce jour. Egalement, je me suis attelé à refaire l'écu familial, celui-ci étant très vieux et ses couleurs passées. Sa description est également en cours de re-validation, car ne semble pas tout à fait juste. Pas d'inquiétude pour cela, ce sera corrigé.

Ci-joints, un dessin de l'écu remis au goût du jour. Il n'a pas encore été validé par les hérauts, j'attends d'avoir votre avis dessus avant toute chose. Merci donc de nous indiquer s'il vous convient ou non.
Vous trouverez également le fameux brouillon de fiche dont je vous parlais plus haut.
Pouvez-vous nous indiquer ce qu'il y a à modifier ou à rajouter ?

En vous remerciant sincèrement de votre aide et de votre patience,

Et en attente de votre réponse,

Bien cordialement,



Citation :
Ancien dessin de l'écu - nouveau dessin de l'écu

Blasonnement : en cours de vérification

-

Citation :
    MAISON D'ALANHA



    Blasonnement : -

    Devise familiale : « Per lo Fuoc e l'Espasa ! » (français : « Par le feu et l'épée ! »)

    • Prime génération

      1. Feu Legueux d'Alanha (Faugères, 22 décembre 1427 - ?), Pair de France (nommé par Levan III de Normandie, Roy de France), Comte de Gévaudan (Languedoc, fief de retraite), Baron d'Alaigne (Languedoc, anobli par GeoKeR, Comte du Languedoc)
      Baptisé le 15 août 1454 par Seb111 en l'église Saint-Jacques de Béziers
      = épouse feue Paula-Estèva Sanchez Villa Lobos Ramirez, dicte Polstephie, Comtesse du Gévaudan (héritage de son époux Legueux, transmission de son vivant à sa fille Magalona_euphrasia), Baronne d'Alaigne (héritage de son époux Legueux, transmission de son vivant à sa fille Magalona_euphrasia), Dame de Mireval (Languedoc, anoblie par Enduril de Noùmerchat, Comtesse du Languedoc, transmission de son vivant à sa fille Magalona_euphrasia), de Cazilhac (Languedoc, anoblie par Enduril de Noùmerchat, Baronne de Ganges) et de Saint-Martin-en-Lavardin (Touraine, anoblie par Llyr di Maggio et d'Astralgan, Duc du Lavardin, renonciation le 1er mars 1458)
      Baptisée le 25 avril 1455 par Motarde.49 en la cathédrale Notre-Dame du Puy
      Mariage célébré le 6 octobre 1455 par Mrgroar en la cathédrale de Magalona

    • Seconde génération

      De l'union légitime de Legueux & Polstephie

      1.1. Margarida Dulcia* d'Alanha
      = épouse feue xxx* (xxxx - xxxx)

      1.2. Magalona_euphrasia d'Alanha, Comtesse du Gévaudan (Languedoc, transmission de sa mère Polstephie), Baronne d'Alaigne (Languedoc, transmission de sa mère Polstephie), Dame de Mireval (Languedoc, transmission de sa mère Polstephie) et de Marmorières (Languedoc, anoblie par Aimelina de Sìarr, Baronne de Saint-Félix)

      1.3. Feu Lop_guilhem d'Alanha, Seigneur de Marmorières (Languedoc, anobli Cristòl de Sìarr, Baron de Saint-Félix)


    • Chef de famille : Magalona_euphrasia
      Héritier légitime : -
      Conseil de famille : -


    [* N'existe pas IG.]

    Fiche créée le ? par ?
    Amendée le 6 mars 1458 par Mnémosyne - Décès de Legueux

Validez et j'envoie.

[Réponse à venir.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magalona Eufrasia
Comte/Comtesse
avatar

Nombre de messages : 67
Réputation : 0
Points : 79
Date d'inscription : 01/02/2012

MessageSujet: Re: Coffret aux correspondances Lonesques.   Ven 6 Fév - 16:17

[Parce qu'il faut bien avancer]

Un messager se présente devant vous portant livrée jaune et rouge du Gévaudan. Il se présente et, une fois assuré que vous êtes bien la destinataire, il vous tend un parchemin replié sur lui-même et scellé afin de garantir le secret des mots. L'écriture est fine, assez petite, mais régulière et déchiffrable.

Citation :



                      A Mèstra Boulga.

S'il vous plaît de briser le scel apposé, vous pourrez déplier le vélin sur lequel la même écriture, régulière, aura laissé son empreinte :
Citation :


Mèstra Boulga,

Voilà de longs mois que je repousse l'écriture de cette missive, tantôt pressée par l'étau de ma maladie, tantôt enivrée par la vie qui n'a de cesse de me faire croire qu'elle va me quitter. Sans compter vos voyages qui m'ont donné bonne conscience dans l'idée que le moment n'était pas venu. Mais je ne peux plus attendre encore. Je dois vous voir. Je dois vous parler. Cela m'est nécessaire. Il est des choses qui doivent être faites, & des paroles qui doivent être prononcées. Je ne saurais remettre encore une fois cela à plus tard. Faites-moi savoir par retour de messager le moment qui vous conviendra, de même que le lieu, & je serai présente.

Le Très Haut vous garde.

Magalona Eufrasia d'Alanha, Comtesse du Gévaudan, Baronne d'Alaigne, Dame de Mireval, Dame Gardienne de Marmorières.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magalona Eufrasia
Comte/Comtesse
avatar

Nombre de messages : 67
Réputation : 0
Points : 79
Date d'inscription : 01/02/2012

MessageSujet: Re: Coffret aux correspondances Lonesques.   Lun 23 Fév - 15:32

Citation :


Expéditeur : June de Céris
Date d'envoi : 22/02/1463 - 18:51:38
Titre : Courrier de l'Hérauderie
De nous, June Sidjéno, Chevaucheur de la Marche de Phylogène, à Paris,
A vous, Magalona Eufrasia d'Alanha, Comtesse du Gévaudan, Baronne d'Alaigne, Dame de Mireval & de Marmorières, à Marmorières,

Salutations & Paix.

Nous vous renvoyons un courrier ce jour afin de savoir si vous avez bien reçu notre dernier pli. Celui-ci concernait la mise à jour de votre fiche familiale ainsi que le rafraîchissement des traits du blason.

Merci de nous tenir informé de ce qu'il en est afin de poursuivre les démarches jusqu'à une mise à jour complète de la fiche.

En attente de votre réponse,

Bien cordialement,

June Sidjéno
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magalona Eufrasia
Comte/Comtesse
avatar

Nombre de messages : 67
Réputation : 0
Points : 79
Date d'inscription : 01/02/2012

MessageSujet: Re: Coffret aux correspondances Lonesques.   Sam 28 Fév - 21:37

Citation :
Adissiatz Mèstre Kalif !

Ma femme à tout faire, Agnèta, a commis un impair en mettant en vente deux belles miches de pain au lieu de deux fruits fraîchement  cueillis au verger. Je ne puis accepter le prix que vous m'avez versé pour ces mets & je souhaite vous rendre la différence avec le prix auquel je les avais achetés (soit une différence d'un écu & soixante denier pour chacun des pains).

Vous serait-il possible de me vendre quelque denrée à un prix augmenté de quatre écus, somme que j'estime vous devoir ? J'espère de tout cœur trouver un arrangement.

J'attends de vos nouvelles par retour de messager.

Magalona Eufrasia d'Alanha, Comtesse du Gévaudan, Baronne d'Alaigne, Dame de Mireval & Dame Gardienne de Marmorières.

Citation :
Expéditeur : Kalif
Date d'envoi : 10/03/1463 - 10:59:20
Titre : Re: Quand les fruits se changent en pain
.

Bonjour,

J'ai bien reçu votre message et je suis content de rencontrer quelqu'un d'aussi honnête.
Mais j'ai acheté ces marchandise au prix qui me convenait .

Donc l’incident est clos et vous ne me devait rien.


Cordialement Kalif


Dernière édition par Magalona Eufrasia le Mar 10 Mar - 13:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magalona Eufrasia
Comte/Comtesse
avatar

Nombre de messages : 67
Réputation : 0
Points : 79
Date d'inscription : 01/02/2012

MessageSujet: Re: Coffret aux correspondances Lonesques.   Mer 4 Mar - 13:28

Maire d'Uzès a écrit:
Expéditeur : Heimdal de Courtomer. Von Strass
Date d'envoi : 03/03/1463 - 20:30:42
Titre : don


Bonjour Dame magalona_eufrasia,

Je vous remercie au nom des habitants de la ville d'Uzès pour votre don que vous avez faite à la ville.

Cordialemment
Heimdal von Strass
Maire d'Uzès.
Réponse a écrit:
Mèstre Heimdal,

Il est naturel que j'investisse quelques deniers dans les mairies Languedocienne. Ce n'est que juste retour des choses après tout. Il ne s'agit là que de faire bénéficier la terre que je chéris de quelques profits que mes fiefs me rapportent.

Que le Très Haut vous garde, Mèstre.

Magalona Eufrasia d'Alanha, Comtesse du Gévaudan, Baronne d'Alaigne, Dame de Mireval & Dame Gardienne de Marmorières.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magalona Eufrasia
Comte/Comtesse
avatar

Nombre de messages : 67
Réputation : 0
Points : 79
Date d'inscription : 01/02/2012

MessageSujet: Re: Coffret aux correspondances Lonesques.   Ven 10 Avr - 18:50

J'avais mis longtemps avant de répondre au chevaucheur qui m'avait contactée pour mettre à jour les données concernant ma famille. Mais des décisions devaient être prises et il ne m'avait pas été facile de le faire. Mais, enfin, j'étais arrivée à quelque chose me satisfaisant. C'est ainsi qu'un messager se présente, porteur d'une missive repliée sur elle-même et scellée de rouge afin d'en garantir l'intégrité.

Citation :

                      A Mèstre June Sidjéno, Chevaucheur de la Marche de Phylogène.

Une fois ouverte, l'on peut voir apparaître l'écriture très fine et régulière qui est la mienne.

Citation :
Adissiatz Mèstre !

Vos excuses ont été toutes acceptées. D'autant plus que j'ai moi-même pris le temps nécessaire à la réflexion nécessaire concernant les modifications que vous proposiez.

Je tiens avant toute chose à conserver le blason familial tel qu'il est dessiné & blasonné actuellement. Il a été décidé & dessiné de concert par feu mon Père & feue ma Mère. Pour rappel, Père était LeGueux d'Alanha, Pair de France, Comte de Gévaudan, Baron d'Alaigne certes mais surtout Roy d'Armes de France. Il a même occupé cette fonction jusqu'à son trépas en duel après avoir été de nombreuses années Héraut d'Armes du Languedoc. De même, Mère fut
Lengadòc, Héraut d'Armes du Languedoc. Il vous faut savoir également que Mère épousa en secondes noces celui qui fut son prédécesseur & son successeur à ce poste : Cristòl de Sìarr, un homme dont la probité héraldique n'est plus à faire. Il ne saurait donc être question d'un quelconque souci de blasonnement ou de dessin du blason familial. Laissons-donc là cette question qui n'en a jamais été une.

Concernant la copie de fiche que vous m'avez fait parvenir, j'ai choisi de vous le renvoyer en y corrigeant les erreurs y figurant. J'avoue ne pas comprendre le choix qui a été fait de changer la manière d'écrire mon prénom alors que je sais qu'il n'en était rien par le passé. Je gage que si vous trouvez le vélin original vous constaterez qu'il a été gratté afin de procéder à ces changements vilains. J'ai usé de ce procédé pour rectifier les erreurs que j'ai pu observer sur la copie que vous m'avez fait parvenir.

J'aimerais voir figurer également sur cette fiche, si cela est possible, ma sœur Aimelina de Sìarr, légitimée par l'union de feue Mère & de Cristòl de Sìarr. Tous les renseignements afférents doivent figurer sur la fiche des Sìarr. Si cela n'est pas possible en tant que tel, je veux voir figurer l'existence de ma sœur de la façon que vous jugerez appropriée. En effet, si le Très-Haut venait à me rappeler à Lui, je ne veux pas qu'un défaut de renseignements l'empêche d'hériter de mes biens alors même qu'elle en a le droit. Je n'ai pas encore rédigé de testament, mais j'envisage très sérieusement de le faire, d'autant plus qu'elle a un enfant & qu'elle en porte un autre.

Enfin, parce que depuis mes derniers échanges, le temps a passé, j'aimerais avoir confirmation que tout ce qui a trait à mes armes a bien été enregistré : partition, cry, devise, tenants.

J'attends de votre réponse, favorable je n'en doute point, avec impatience, mais comprends tout à fait que vous ayez d'autres dossiers à régler avant de me faire parvenir de vos nouvelles.

Que le Très-Haut vous garde.

Magalona Eufrasia d'Alanha, Comtesse du Gévaudan, Baronne d'Alaigne, Dame de Mireval & Dame Gardienne de Marmorières.

Citation :
    MAISON D'ALANHA



    Blasonnement : De sable à l'épée d'argent et à la croix d'or, alaisée, vidée, cléchée et pommetée, entrelacées et accostées de deux flammes d'or.

    Devise familiale : « Per lo Fuoc e l'Espasa ! » (français : « Par le feu et l'épée ! »)

    • Prime génération

      1. Feu Legueux d'Alanha (Faugères, 22 décembre 1427 - [fin février 2010] ), Pair de France (nommé par Levan III de Normandie, Roy de France), Comte de Gévaudan (Languedoc, fief de retraite), Baron d'Alaigne (Languedoc, anobli par GeoKeR, Comte du Languedoc)
      Baptisé le 15 août 1454 par Seb111 en l'église Saint-Jacques de Béziers
      = épouse feue Paula-Estèva Sanchez Villa Lobos Ramirez, dicte Polstephie, Comtesse du Gévaudan (héritage de son époux Legueux, transmission de son vivant à sa fille Magalona_eufrasia), Baronne d'Alaigne (héritage de son époux Legueux, transmission de son vivant à sa fille Magalona_eufrasia), Dame de Mireval (Languedoc, anoblie par Enduril de Noùmerchat, Comtesse du Languedoc, transmission de son vivant à sa fille Magalona_eufrasia), de Cazilhac (Languedoc, anoblie par Enduril de Noùmerchat, Baronne de Ganges, renonciation) et de Saint-Martin-en-Lavardin (Touraine, anoblie par Llyr di Maggio et d'Astralgan, Duc du Lavardin, renonciation le 1er mars 1458)
      Baptisée le 25 avril 1455 par Motarde.49 en la cathédrale Notre-Dame du Puy
      Mariage célébré le 6 octobre 1455 par Mrgroar en la cathédrale de Magalona

    • Seconde génération

      De l'union légitime de Legueux & Polstephie

      1.1. Feue Margarida Dulcia* d'Alanha (Cauvisson, 5 mai [2008] - Mireval, Novembre [2011])

      1.2. Magalona_eufrasia d'Alanha (Cauvisson, 5 mai [2008] - ...), Comtesse du Gévaudan (Languedoc, transmission de sa mère Polstephie), Baronne d'Alaigne (Languedoc, transmission de sa mère Polstephie), Dame de Mireval (Languedoc, transmission de sa mère Polstephie) et de Marmorières (Languedoc, anoblie par Aimelina de Sìarr, Baronne de Saint-Félix)

      1.3. Feu Lop_guilhem d'Alanha (21 mars [2009]-[2012 il me semble]), Seigneur de Marmorières (Languedoc, anobli Cristòl de Sìarr, Baron de Saint-Félix)


    • Chef de famille : Magalona_eufrasia
      Héritier légitime : -
      Conseil de famille : -


    [* N'existe pas IG.]

    Fiche créée le ? par ?
    Amendée le 6 mars 1458 par Mnémosyne - Décès de Legueux

_________________
HRP : Bonjour !
Mille excuses pour le retard, tant issu d'une réflexion sur le sujet qu'à de mauvais enchaînements. J'ai même failli vous oublier Embarassed
Je souhaiterais savoir si ce qui avait été convenu auparavant, par les joueurs de Polstephie & LG, concernant les dates des années pouvait être laissé tel quel. En effet, cela me semble plus cohérent de ne pas faire apparaître les années autrement que celles IRL entre crochets.
Les 3 enfants d'Alanha ont été baptisés quelques temps après leur naissance. Est-ce que cela doit figurer ?
J'ai rempli ce que je savais, autant que faire se peut. Si je retrouve d'autres renseignements, je vous les transmettrais.
Concernant le blason familial, le fait qu'il ne soit pas net ne me pose aucun souci & j'aimerais conserver ce que les joueurs avant moi ont fait. Smile
Merci par avance & bon jeu à vous ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magalona Eufrasia
Comte/Comtesse
avatar

Nombre de messages : 67
Réputation : 0
Points : 79
Date d'inscription : 01/02/2012

MessageSujet: Re: Coffret aux correspondances Lonesques.   Jeu 7 Mai - 0:19

Clamenç a écrit:
À Crildrion
Date d'envoi : le 04 Mai 1463
Objet : A la demande de ma maîtresse

Mèstre Crildrion, je me présente ce jour devant vous afin de remplir la promesse faite par ma maîtresse la Comtesse du Gévaudan à Sa Grandeur Méval.
Clamenç.

_________________
HRP : Mon RP ne colle pas du tout avec un RP de bataille, mais Magalona choisit d'envoyer un homme de confiance nommé Clamenç à sa place. IG, il s'agit bien entendu de mon perso.
Si besoin de cette info, voici mes carac : 255 partout. Smile

Crildrion a écrit:
   Expéditeur : Crildrion
   Date d'envoi : 06/05/1463 - 22:02:01
   Titre : Re: A la demande de ma maîtresse

   Bonsoir "Clamenç",

   es-tu en mesure de rester avec l'armée plus tard pour patrouiller dans l'Est du Languedoc ou retourneras-tu auprès de ta maîtresse maintenant que l'alerte est passée?

   Crildrion

   -------------------------
   HRP: en tant qu'ancien d'Uzès, Clamenç fut un mentor et un temps mon lieutenant, fais-tu allusion à cet ancien personnage?

Clamenç a écrit:
Bonsoir Mèstre Crildrion,

Je puis tout à fait continuer à vous aider autant que possible. Ma maîtresse n'y voit pas d'inconvénient. Au contraire, elle considère que c'est là servir le Languedoc, comme le veut son devoir.

Clamenç.

_________________
HRP : C'est effectivement un hommage à cet ancien personnage. Je considère ce Clamenç-ci comme l'un des membres de sa famille, fils ou cousin, peu importe (je ne sais pas s'il a eu des enfants, & je ne veux pas m'approprier un Rp qui n'est pas le mien). Je ne connaissais pas le joueur, mais les JD Polstephie & LeGueux (parents de ma Mag) m'en ont parlé. Je trouve important de faire perdurer les anciens au travers de RP Very Happy
& puis cela arrangeait mes affaires puisque c'est un prénom occitan & que c'est important pour moi Smile
Ravie de constater qu'il y a encore des personnes pour se rappeler des "vieux" joueurs/personnages Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magalona Eufrasia
Comte/Comtesse
avatar

Nombre de messages : 67
Réputation : 0
Points : 79
Date d'inscription : 01/02/2012

MessageSujet: Re: Coffret aux correspondances Lonesques.   Jeu 4 Juin - 19:57

De Nanane_de_malaga , Lady of Blâčk.RøŠξŠ Đξ Date d'envoi Le 18 Mai 1463 à 04h06
Objet Proposition.
Expire le 07 Juin 2015
* Ayant bien relue et signée sa missive, Nanane la remet à son jeune mais très efficace messager en le rénumérant généreusement comme d'habitude. Après lui avoir donné ses indications, elle le remercie d'un sourire et retourne à ses occupations *

Bonjorn comtessa,

Comme promis je vous fait part de la réponse à votre demande qui à rapidement été traitée par le comte ainsi que par ses conseillers. Je prend donc ma plume pour vous annoncer que votre proposition à été acceptée. Une salle devrait donc être rapidement aménagée et le peuple Languedocien pourra venir échanger avec le conseil.

Bien à vous.

Nanane de Malaga.
Porte-Parole du Languedoc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magalona Eufrasia
Comte/Comtesse
avatar

Nombre de messages : 67
Réputation : 0
Points : 79
Date d'inscription : 01/02/2012

MessageSujet: Re: Coffret aux correspondances Lonesques.   Ven 21 Aoû - 13:49

L'économie de vélin était l'une de mes "marques de fabrique". Aussi c'est un courrier court et donc direct qui fut porté au héraut dont le nom était mentionné sous le scel apposé sur le tube de cuir que portait le messager. C'était là une garantie de secret, à mes yeux. Une fois brisé et ouvert, le tube révélait un parchemin recouvert de l'écriture toujours aussi fine qui était la mienne. Fait exceptionnel, la missive était également scellée à l'intérieur, au niveau d'une petite cordelette reliée au vélin*.

Citation :
Adissiatz Sylvestre !

Félicitations pour votre accession au poste de héraut.

Quelques erreurs concernant mon prénom restent présentes sur la copie de fiche familiale. Le reste me semble en ordre.

Par la présente, je désire également désigner ma sœur, Aimelina de Sìarr, comme héritière de mes terres vassales du Languedoc, possessions immobilières, biens personnels, robes, bijoux, fortune si, suivant les desseins du Très Haut, je venais à disparaître avant elle. Elle disposera de ces biens comme elle le souhaitera, avec l'obligation de les léguer en plein à son premier époux à sa mort.

Il est à savoir que des dispositions ont été prises également auprès d'un jeune notaire de Saint Félix afin qu'une rente soit versée à la famille Astruc jusqu'à l'extinction d'icelle, en remerciement de tous les services qu'ils ont rendu et continuent de rendre à ma famille. Parmi mes décisions, en plus de cette rente, figurent quelques biens immobiliers que j'estime devoir leur revenir : un moulin, un atelier de menuiserie, une forge, une petite maison et quelques âcres de terres cultivables et de forêt près de Mende, en Gévaudan (possessions de ma famille bien avant son élévation au rang de noble).

Je fais faire copie de mes armes actuelles afin de vous les faire parvenir au plus tôt, comme demandé.

Le Très Haut vous garde.

Écrit et scellé de ma main, à Montpellier à la mi août.
Magalona Eufrasia d'Alanha, comtesse du Gévaudan, baronne d'Alaigne, dame de Mireval et de Marmorières.

Citation :

________________________
*Non, ceci n'est pas une erreur : le document est scellé de cette façon

Toutes mes excuses pour ce temps de réponse, j'ai quelques soucis de connexion actuellement. J'ai également eu un souci d'ordinateur & je recherche les armes figurant sur la bannière de mon personnage afin de vous les envoyer, mais je ne les ai pas encore retrouvées. :/
Bon jeu à vous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Coffret aux correspondances Lonesques.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Coffret aux correspondances Lonesques.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Coffret à Fiches
» [ECH] Coffret BlueRay
» Reach et legendaire : le coffret...
» Un coffret Resident Evil 15ème anniversaire (source JDG)
» Coffret Sims...disponible ou pas ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Archives de France, donjon de Saint-Félix :: Domèni de la Mainada de Síarr - Domaines de la Maison de Síarr :: Baroniá de Sant Fèliç - Baronnie de Saint-Félix :: Podestadiu de Marmoreyras (Seigneurie de Marmorières)-
Sauter vers: