Ici sont conservés les registres des maires & conseils des provinces francophones
Toutes les informations consignées sur ce forum s'inscrivent dans un cadre fictif et ludique. Les ressemblances avec la vraie vie sont fortuites.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Vaako

Aller en bas 
AuteurMessage
Jehan le Poilu
Archiviste
avatar

Nombre de messages : 154
Localisation : Limoges
Réputation : 0
Points : 242
Date d'inscription : 15/02/2010

MessageSujet: Vaako   Mer 28 Mar - 11:43

Procès de Vaako



Dernière édition par Jehan le Poilu le Mer 28 Mar - 11:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jehan le Poilu
Archiviste
avatar

Nombre de messages : 154
Localisation : Limoges
Réputation : 0
Points : 242
Date d'inscription : 15/02/2010

MessageSujet: Re: Vaako   Mer 28 Mar - 11:48

    Comté du Limousin et de la Marche

    Procès pour trouble à l'ordre public

    En date du mois de mars 1460

    Procès instruit le 24 novembre 1459
    Verdict rendu le 11 mars 1460


    Nom de l'accusé: Vaako

    Procureur: Sirbalian
    Juge: Elisa.


Acte d’accusation
Citation :
Date : 24 Novembre 1459
Juge : Valeryane
Procureur : Sirbalian
Accusé : Vaako
Témoin : Icarasht

*Encore un cas de brigandage... décidément çà n'arrêtait pas en ce moment, mais ici la victime était un conseiller ducal, qui plus est le Prévot en personne, connaissant le personnage, ce procès allait être haut en couleur.*

Messire Vaako, vous êtes ici devant nous en ce 24ème jour de novembre 1459 pour répondre de vos actes. En effet, la nuit passée sur la route entre Bourganeuf et Limoges vous vous en êtes pris à Messire Icarasht d'Ysengrin-Louvelle, profitant de votre jeunesse et de vos abiliés pour le dépouiller de ses biens, c'est à dire une 50ène d'écus et un peu de pain pour ensuite vous enfuir en le narguant. Car non content de le dépouiller, vous vous êtes venté en plus en vous écriant : "Vous avez le bonjour de Vaako".

Messire Icarasht ici présent, se fera un plaisir de vous reconnaitre et de rapporter une fois de plus son témoignage.

Vous avez été contre nos lois, je cite :

Article IV.1.2 : La "Moyenne Justice":

Article IV.1.2.1 Troubles à l'ordre public :
a. Tout acte portant préjudice à une personne ou à un groupe de personnes, ou susceptible de le faire, de quelque nature qu'il soit, sera considéré comme trouble à l'ordre public. Il en sera de même de tout acte nuisant à la quiétude publique.
b. Sera pareillement considérée toute atteinte aux intérêts du Limousin-Marche commise par une personne n'étant pas sujette du Limousin-Marche.

4) Brigandage sans récidive.
Définition : action de se livrer à du vol qualifié sur le sol du Limousin-Marche.


Messire Vaako, qu'avez vous à dire pour votre défense ?

Première plaidoirie de la défense
Citation :
*Vaako venait d'apprendre qu'il avait été mis en accusation. Il se dit que se devait être en rapport avec son laisser passer, que quelqu'un avait dû oublier de préciser qu'il avait le droit de circuler. Un simple formalité en soit. Mais non, il était accusé de brigandage, en plus l'accusation était des plus mal faite qu'il ait vue. Tout ceci ressemblait plus à un cirque qu'à une cours de justice.

Il n'allait simplement pas rester les bras croisé. Il se présenta dans la salle d'audience, se leva et s'adressa à la cours:*

Votre honneur, je suis ici présent, faisant face à une accusation de trouble à l'ordre public, dans une sombre affaire de brigandage.

En premier lieu j'aimerais mettre en lumière le travail du procureur qui est à mon avis un bâclage indigne de la tâche qui lui incombe. J'apprends que la supposé victime fait parti du conseil et qu'en plus j'aurais crié mon nom après mon probable méfait. Le procureur peut prendre la cours pour des imbéciles si il le désire, mais la fabrication de preuve est un crime grave et je crois qu'une entrevue avec un prêtre serait le bienvenue pour se triste sir. Si il croit ses mensonges, je peux vous dire que je ne suis pas stupide au point de signé un méfait si j'en faisais un. Tant qu'à y être, pourquoi ne pas dire que je lui es tatoué mon nom sur le torse ou que je lui es gravé un "V" avec une lame.

*Il prit une grande inspiration avant de continuer.*

Votre honneur se procès n'est pas valide, il repose sur une preuve fabriqué par le procureur. Jamais je n'ai été enquêté. Jamais personne ne m�a contacté afin de vérifier les faits allégué. Es-ce ainsi que la justice est pratiqué en Limousin? Sans le respect que nous prêche l�Église Aristotélicienne? Un crime est soit disant commis et de suite on met en accusation sans rien validé?

Je demande le non lieu et l'arrêt des procédures. Il va s'en dire que si la cours persiste dans cette accusation, que je ferais appelle à des instances au dessus de vous et que je demanderai lumière sur le travail du procureur.

La justice n'est pas une farce! Il a été élu afin de la faire respecter et non la bafouer. Et si celui-ci s'ennui au point d'embêter les gens je lui propose de se munir d'une épée et d'un bouclier et d'aller embêter les ponantais à La Trémouille, là au moins il ferait un travail utile.

*Puis le jeune homme se rassit pour écouter la suite du procès.*

Réquisitoire de l’accusation
Citation :
Messire Vaako,

Mon travail consiste à écouter les plaintes et lancer les procès. Ce n'est pas à moi de juger, le juge est là pour çà.
Moi je ne fais qu'exposer les faits que l'on me relatte.
Etant donné qu'Icarasht est un conseiller ducal, sa parole a haute valeur.

Messire Vaako au lieu de vous en prendre à ma personne et mon travail, pouvez vous nous fournir un alibi ? ou faire venir un témoin en votre faveur ?

Sans cela, je suis dans l'obligation de requerir une peine : une amende de 50écus et un emprisonnement d'un jour ou 3 jours de mine.
Vous n'avez pas d'antécédent, la juge se montrera sans doute clémente...

Dernière plaidoirie de la défense
Citation :
La personne intéressée ne s'est pas manifestée.

Témoin n°1 de l’accusation :
Citation :
L'accusation a appelé Icarasht à la barre

Ah vile scélérat, c'est vous, je vous reconnais !

* Le Comte désigna du doigt l'accusé. *

Et en plus, vous m'accusez, moi, Ycarasht d'Ysengrin-Louvelle, Comte de Rancon et Prévôt, l'une des personnalités les plus intègres et franches de ce Comté, d'être un menteur. Depuis quand la parole d'un pécore a plus d'importance que celle d'un noble ?

Pourquoi irais-je accuser cette personne si elle n'avait commis aucun méfait ? Regardez, j'ai même de quoi prouver sa culpabilité, avec ses propres arguments.

* Icarasht enleva sa chemise, laissant à loisir chacun observer sur l'avant-bras un petit tatouage en c�ur avec "maman" écrit en dessous, mais surtout, une scarification en 'V' au niveau de l'épaule. Heureusement, un V pouvait autant dire Vaako que Victorine, sa nièce, ou victoire... Ou peut-être était-ce seulement une cicatrice de guerre qui sait ?*

Il a signé son forfait ! Il m'a même annoncé son nom après, pensant surement que je ne survivrais pas à une rencontre pareille. J'accuse peut-être légèrement le poids des années, mais je suis loin d'être sénile ! Allons laisser ce pécore insulter notre Justice sans réagir ? Je trouve le Limousin bien gentil pour oser un procès à ce malandrin alors qu'il s'attaque à la noblesse. Envoyez-le moi à Droux, mes cages à corbeaux ont encore de la place.

Verdict
Citation :
Voici donc une douce melodie. Quelqu un aurait ose s en prendre au Comte dechu. Pauvre malheureux, il ne devait simplement pas connaitre sa reputation qui pourtant n est plus a faire en Limousin et Marche.

En l absence de l accuse, nous serons donc clemente dans notre jugement.

Le onze mars mil quatre cent soixante,
Nous, Elisa de Lahaye Malemort, Juge du Limousin et de la Marche,
Prononcons la culpabilite a l encontre du Sieur Vaako.
Votre peine sera de trente ecus d amende.

Ainsi soit-il.

Peine
Citation :
Le prévenu a été condamné à une amende de 30 écus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Vaako
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Archives de France, donjon de Saint-Félix :: Royaume de France - Région Centre :: Comtés du Limousin et de la Marche :: Judiciaire :: Archives des différents procès-
Sauter vers: