Ici sont conservés les registres des maires & conseils des provinces francophones
Toutes les informations consignées sur ce forum s'inscrivent dans un cadre fictif et ludique. Les ressemblances avec la vraie vie sont fortuites.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Agio

Aller en bas 
AuteurMessage
Hugues Marcy
Parcheminier
avatar

Nombre de messages : 39
Localisation : Ventadour
Réputation : 0
Points : 88
Date d'inscription : 11/08/2011

MessageSujet: Agio   Jeu 1 Sep - 21:25

Procès de Agio

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://turmil.xooit.fr
Jehan le Poilu
Archiviste
avatar

Nombre de messages : 154
Localisation : Limoges
Réputation : 0
Points : 242
Date d'inscription : 15/02/2010

MessageSujet: Re: Agio   Mer 28 Mar - 17:10

    Comté du Limousin et de la Marche

    Procès pour trouble à l'ordre public


    En date du mois de septembre 1459

    Procès instruit le 21 juillet 1459
    Verdict rendu le 1er septembre 1459


    Nom de l'accusé: Agio

    Procureur: Erabal puis Seleina
    Juge: Zeinar


Acte d’accusation
Citation :
«procureur : Erabal
juge : Zeinar
accusé : Agio
victime : Life
lieu et la date de l'infraction : Le 19 juillet 1459, Entre Limoges et Rochechouart.


En ce jour du 21 juillet de l'an de grâce 1459,

Moi, Erabal, Procureur du Limousin et de la Marche, intente une action, devant la justice limousine placée sous l'autorité du Juge Zeinar, à l'encontre du sire Agio.

Vous êtes accusé de trouble à l'ordre public aggravé suite à un énième acte de brigandage, le dernier en date et connu par nos services étant à l'encontre de dame Life qui viendra témoigner au tribunal contre vous.

La plainte a été recueillie par Dame Ratou.

*toussotement, et prend la parole haut et fort*

Dans la nuit du 19 juillet de cette année l'an de grâce 1459, entre nos bonnes villes de Limoges et Rochechouart, vous avez, selon les dire de Dame Life, dérobé ses écus.



*Le jeune procureur plonge son regard azur dans celui de l'accusé, marquant une pause avant de reprendre.*

Selon les textes en vigueur en Marche et Limousin, selon le coutumier Lémovice, livre II, chapitre IV,

Article IV.1.3 : La "Haute Justice":

Article IV.1.3.1 Trouble à l'ordre public aggravé.
Tout acte portant préjudice grave à l'économie et au peuple limousin de nature à en déstabiliser l'équilibre.
Liste non exhaustive des troubles

1) Brigandage avec récidive. Article IV.1.3 : La "Haute Justice":

Article IV.1.3.1 Trouble à l'ordre public aggravé.
Tout acte portant préjudice grave à l'économie et au peuple limousin de nature à en déstabiliser l'équilibre.
Liste non exhaustive des troubles

1) Brigandage avec récidive.

J'en veux pour preuve les dossiers établis, uniquement en l'an de grâce 1459, par la maréchaussée dont voici la liste :
[20/07/59] Brigandage Agio/Life. Rochechouart [MA]

Mise en accusation 1 alcinoos 16 Hier à 18:43

[06/05/59] TAOP Brigandage � Agio/Irisauxyeux � Limoges

Mise en accusation 4 Ven 13 Mai - 12:26


*marque un nouvelle pause pour reprendre et préciser*

Nous sommes ici face à une affaire de brigandage avec récidive, relevant donc de la "Haute Justice".



*Regardant à nouveau le sieur Agio, marquant l'instant d'une pause silencieuse suffisante avant de reprendre calmement*

qu'avez vous à dire pour votre défense ?»

Première plaidoirie de la défense
Citation :
«La personne intéressée ne s'est pas manifestée.

Réquisitoire de l’accusation
Citation :
«[Affaire ajournée pour cause de changement de procureur et d'événements indépendant des volontés des protagonistes.]


*Arrivant au tribunal, notre brune ne s'embarassa pas de salamalecks. Saluant rapidement les personnes présentes, elle prit le temps de reprendre les faits.*


Bien nous avons ici affaire à un cas de brigandage. Sieur Agio ici présent, multirécidiviste connu est accusé d'avoir molesté et dépossédé dame Life.

Entre temps se sont recoupées d'autres affaires qui sont sans aucun doute liées à celle-ci.

En effet en date du 6 mai 1459, dame Yrisauxyeux a elle même vécu la même sordide aventure, j'en veux pour preuve son témoignage écrit, témoignage qui se recoupe étrangement avec celui de dame Life... Que je vous lis ici.

*Prenant la parole, elle lut à haute voix :*


Il était armé d'une hache et d'un casque rouge. Il portait aussi un médaillon qui devait bien valoir son pesant d'or. Laissant apparaître une barbe rousse, il portait un costume presque intégralement noir. Une chose est sûre: il n'avait pas du tout l'air pauvre.


Et je n'ai pas terminé... Ici c'est une autre victime, dame Tessduclos, brigandée le 27 juillet 1459... Sa description correspond presque mot pour mots à ceux de dame Yris... Jugez un peu ...

Il s'agissait d'un homme barbu assez grand, portant un casque rouge, un mantel noir de même qu'une hache. Il était accompagné d'une femme brune et à peine vêtue.


Cette fois l'homme n'opère pas seul, il est accompagné... Une affaire est en cours à ce sujet et je fournirai les mêmes documents pour traiter le cas sa comparse, mais là n'est pas le sujet...

Et enfin, non content de molester trois faibles femmes, une quatrième vient s'ajouter à la liste funeste... Dame Naemor, brigandée elle le 22 juillet 1459.

Voici son témoignage que je vous livre ici, précisant aussi qu'une deuxième personne officiait à côtés du barbu.

La femme arriva la première, s'approchant de moi et semblant blessée. Elle geignait et je ne pris pas garde. Je m'approchai d'elle. De petite taille, les cheveux sombres, bruns presque noires et attachés, elle n'était vêtue que d'une chemisette. Je distinguais mal ses traits. À son annulaire de la main gauche, je remarquai un mince anneau argenté. Je ne vis qu'en dernier la hache qu'elle tenait derrière elle.
Son compagnon arriva alors que la dame redressait la tête, un sourire machiavélique au visage. Je frissonnai, me rendant compte que je venais de me faire avoir. Lui, par contre, était très bien vêtu! Presque tout de noir, avec un casque rouge et une chemise et des braies rouges aussi. Mais le reste de ses vêtements étaient noirs, lui donnant un air sévère. Je pus remarquer qu'il avait une barbe rousse et une moustache aussi. Son regarde était profond et me faisait craindre le pire. Armé d'une épée de d'un bouclier, il n'eut pas à faire de longs discours avant que je comprenne qu'il voulait mes avoirs et ne craignait nullement mon manche, qu'il écarta rapidement au loin.


Ainsi donc non pas un mais quatre brigandages commis en l'espace de quelques mois...

C'est pourquoi en vertu de ces témoignages accablants, en vertu du fait qu'Agio est un multirécidiviste avéré et que dans la première affaire il était du reste encore sous le coup d'un bannissement en Limousin et Marche, moi, Seleina Romans, dame de Varetz, demande que soit appliquée ici une peine de prison ferme de 10 jours.»

Dernière plaidoirie de la défense
Citation :
«La personne intéressée ne s'est pas manifestée.»

Verdict
Citation :
«Procès ayant opposé Agio au Comté du Limousin et de La Marche
Agio était accusé de trouble à l'ordre public.
Le jugement a été rendu
Enoncé du verdict
Le prévenu a été reconnu coupable de trouble à l'ordre public.
** Une vieille connaissance se présentait au juge qui écouta attentivement la procureur avant de se lever sans trop tarder. Son maillet claqua trois fois, sa voix s'élevant pour assener le verdict **

Il est l'heure pour moi Zeinar, Juge du Limousin et de la Marche, de boucler ce procès.

Qui avons-nous devant nous ? Le sieur Agio, brigand multi multi récidiviste sur nos terres et que j'ai par ailleurs jugé un très grand nombre de fois. Je me demande même s'il ne détient pas le record de condamnations dans notre Comté.

Bref, une réputation qui n'est plus à faire, une énième accusation pour brigandage, des témoignages accablants, quatre cette fois-ci. Je salue d'ailleurs l'initiative de notre procureur qui a regroupé les plaintes, facilitant ainsi les procédures.
Les descriptions physiques de l'agresseur confondent l'accusé ici présent.

Ajoutons que le prévenu est multi récidiviste comme je l'ai déjà signifié, ce qui constitue évidemment une circonstance aggravante.

Bref, Sieur Agio, je vous reconnais coupable des faits qui vont sont reprochés. Étant donné l'ampleur de l'acte criminel, le nombre de victimes concernées, le multi recidiviste... je vous condamne à une peine exemplaire de 10 jours de prison.
Prions pour que cela serve enfin de leçon.

Allez, qu'on place cet homme au cachot avec pour compagnon un exemplaire du Livre des Vertus.
Procès terminé.

( Jugement rendu par Zeinar, le 01 septembre de l'an de grâce 1459. ) »

Peine
Citation :
Le prévenu a été condamné à une peine de prison de 10 jours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Agio
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Archives de France, donjon de Saint-Félix :: Royaume de France - Région Centre :: Comtés du Limousin et de la Marche :: Judiciaire :: Archives des différents procès-
Sauter vers: